Crédit photo : F. Jonkisz

Sommaire

Conjoncture

  • Les créations d’emplois ralentissent fortement au mois d’août
  • Le Beige Book souligne les tensions dans les approvisionnements et sur le marché du travail

Politiques macroéconomiques

  • Le gouvernement alerte le Congrès sur le plafond de la dette et propose un budget provisoire
  • La Chambre des représentants entame l’examen du paquet budgétaire de 3 500 Md USD
  • 41 membres démocrates du Congrès soutiennent la réforme de la fiscalité internationale

Services financiers

  • Les banques américaines enregistrent au 2ème trimestre 2021 des résultats élevés, mais en léger recul
  • Des investisseurs recommandent à la SEC de renforcer les obligations d’information des SPAC

Brèves

 


 

Conjoncture

 

Les créations d’emplois ralentissent fortement au mois d’août

Le rapport mensuel du Bureau of Labor Statistics sur la situation de l’emploi fait état de 235 000 créations nettes d’emplois au mois d’août, un niveau bien en-deçà des attentes et de la moyenne des mois précédents (586 000 par mois depuis le début de l’année). Pour mémoire, les créations d’emplois s’étaient établies à 1 053 000 en juillet et à 962 000 en juin.

Les emplois créés sont concentrés dans les services, notamment les services aux entreprises (professional and business services), le transport et l’entreposage, l’éducation privée et le secteur manufacturier. L’emploi dans le commerce de détail a reculé en août, en lien avec la progression du variant Delta et la baisse de la fréquentation des restaurants et bars.

Le taux de chômage a diminué de 0,2 points et s’est établi à 5,2 %. Le taux d’activité et le taux d’emploi restent quasi stables à respectivement 61,7 % et 58,5 %.

 

Le Beige Book souligne les tensions dans les approvisionnements et sur le marché du travail

Le Beige Book de la Fed, publié le 8 septembre et qui décrit l’évolution de l’activité économique dans les 12 districts des Fed régionales, constate un léger ralentissement de l’activité aux mois de juillet et d’août, principalement sous l’effet de la progression du variant Delta.

Le rapport souligne aussi les difficultés d’approvisionnement rencontrées par les entreprises, qui s’attendent à une hausse des prix de vente dans les mois à venir. Par ailleurs, plusieurs Fed régionales signalent que la progression du variant Delta a retardé le retour au bureau et que des pressions inflationnistes pèsent sur les salaires en raison des difficultés de recrutement.

 


 

Politiques macroéconomiques  

 

L’exécutif alerte le Congrès sur le plafond de la dette et propose un budget provisoire

Janet Yellen, secrétaire au Trésor, a adressé le 8 septembre une lettre au Congrès signalant que la trésorerie de l’État s’épuiserait dans le courant du mois d’octobre, soit plus tôt que prévu par le Congressional Budget Office dans son rapport de fin juillet, à défaut d’un accord sur le relèvement ou la suspension du plafond de la dette publique qui est redevenu actif le 1er août après deux années de suspension.

La Maison-Blanche a proposé le 7 septembre au Congrès un budget provisoire (« continuing resolution ») permettant de maintenir le fonctionnement de l’administration fédérale au-delà de l’année budgétaire qui se termine le 30 septembre. Ce budget inclut en outre 30 Md USD de dépenses non-prévues (« anomalies ») qui se diviseraient en 24 Md USD pour la réparation des dommages liés aux ouragans, dont 10 Md USD pour l’ouragan Ida, et 6 Md USD pour couvrir des coûts liés au retrait d’Afghanistan.

 

La Chambre des représentants entame l’examen du paquet budgétaire de 3 500 Md USD

Richard Neal, président de la commission des voies et moyens de la Chambre des représentants, a annoncé le 9 septembre le début de l’examen du Build Back Better Act. Issu de la résolution adoptée par le Congrès en août et portant sur une enveloppe de dépenses de 3 500 Md USD sur 10 ans, ce paquet comporte à la fois des mesures sociales portées par l’administration Biden et des hausses d’impôts sur les ménages à hauts revenus et sur les entreprises.

La commission prévoit d’examiner en priorité les mesures relatives aux allocations familiales, aux congés maladie, à l’accès des enfants aux soins médicaux et au renforcement de l’épargne-retraite.  Les commissions examineront ensuite les autres volets du plan et les mesures fiscales.

Ce paquet budgétaire doit être discuté au Congrès dans le cadre du mécanisme de « réconciliation » qui permet de légiférer en matière financière au moyen d’une majorité simple au Sénat, c’est-à-dire sans compter sur les votes républicains. Des sénateurs démocrates dont Joe Manchin et Kyrsten Sinema, ainsi que la représentante Stephanie Murphy, ont toutefois émis des réserves sur le projet indiquant vouloir faire une « pause stratégique » avant d’engager de nouvelles dépenses. Cette réserve a été rejetée par Chuck Schumer, chef de la majorité démocrate au Sénat.

 

41 membres démocrates du Congrès soutiennent la réforme de la fiscalité internationale

En réponse à l’appel du Président Biden au Congrès « de finir le travail » en matière d’agenda budgétaire et fiscal, 41 membres démocrates du Congrès dont Llyod Doggett, membre de la commission des voies et moyens de la Chambre des représentants, ont demandé à Richard Neal, président démocrate de cette commission, de maintenir le cap sur la réforme de la fiscalité internationale tout en soutenant les conclusions des accords de l’OCDE.

 


 

Services financiers      

 

Les banques américaines enregistrent au 2ème trimestre 2021 des résultats élevés, mais en léger recul

La Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC), l’organisme chargé notamment de la garantie des dépôts bancaires, a publié le 8 septembre les résultats agrégés des banques pour le 2ème trimestre 2021.

Le résultat net agrégé atteint 70 Md USD au T2 2021, soit une baisse de – 6 Md USD (- 8 %) par rapport au trimestre précédent, et une hausse de +52 Md USD (+281 %) par rapport au T2 2020.

La marge nette d’intérêt a poursuivi son repli, en atteignant 2,5 % au T2 2021, un point bas historique pour les banques américaines. Après trois trimestres de baisse, le volume des prêts est en revanche reparti à la hausse (+33 Md USD au T2 2021) grâce à l’augmentation des encours de cartes de crédit et de prêts automobile.

Les provisions pour pertes de crédit étaient de nouveau en baisse (11 Md USD de reprises au T2 2021), mais dans une moindre mesure que le trimestre précédent, expliquant en partie le recul du résultat net par rapport au T1 2021. La FDIC relève toutefois une amélioration de la qualité des actifs, puisque la proportion de prêts en retard de paiement depuis plus de 90 jours décline par rapport au trimestre précédent.

Le rendement moyen des actifs s’établit à 1,24 %, en baisse de -14 points de base par rapport au T1 2021.

 

Des investisseurs recommandent à la SEC de renforcer les obligations d’information des SPAC

L’Investor Advisory Committee (IAC), comité consultatif d’investisseurs placé auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC), régulateur des marchés boursiers, a publié une série de recommandations visant à renforcer l’encadrement réglementaire des Special Purpose Acquisition Companies (SPAC), entreprises ad hoc créées afin d’acquérir d’autres sociétés et de les introduire en bourse.

Evoquant les conflits d’intérêts entre les actionnaires des SPAC et leurs sponsors, l’IAC recommande de renforcer les obligations d’information afin de protéger les investisseurs (informations sur les sponsors, sur les entreprises cibles, estimation de l’effet de dilution lié aux participations préférentielles, etc.). L’IAC recommande également à la SEC de mener une évaluation des enjeux liés au recours aux SPAC et se réserve la possibilité de formuler d’autres recommandations sur cette base.

Gary Gensler, président de la SEC, a indiqué le 26 mai devant la Chambre des représentants que des propositions de règlementation étaient en préparation sur le sujet.

 


 

Brèves

 

-La Federal Housing Finance Agency (FHFA), autorité de régulation des agences de titrisation hypothécaire (Fannie Mae et Freddie Mac), a annoncé le 7 septembre que ces agences prendraient d’ici la fin de l’année 2021 des mesures visant à lutter contre les discriminations sur le marché du logement. Une consultation publique est ouverte jusqu’au 25 octobre.

-State Street a annoncé le 7 septembre son intention d’acquérir la branche d’activité «Inversor Services » (conservation, administration des fonds, etc.) de Brown Brothers Harriman (BBH), pour un montant de 3,5 Md USD. BBH dispose au 30 juin 2021 de 5 400 Md USD d’actifs en conservation, qui s’ajouteraient ainsi aux 31 900 Md USD d’actifs conservés par State Street.

-Les programmes fédéraux d’indemnisation du chômage pour cause de pandémie, qui ont permis depuis mars 2020 d’étendre la durée et le montant des indemnités de chômage, ont pris fin à compter du 5 septembre 2021. Le gouvernement fédéral a précisé que les États fédérés conservaient la possibilité de prolonger ces programmes.

-Coinbase, plateforme spécialisée dans les crypto-actifs, a indiqué le 7 septembre que la SEC envisageait d’engager contre elle une action en justice. La SEC lui reprocherait le lancement d’un produit qui s’apparenterait à un titre financier («securities ») sans disposer d’un agrément adapté. Ce produit proposerait aux investisseurs d’effectuer des prêts de cryto-actifs (en commençant par le stablecoin USD Coin) en contrepartie d’une rémunération de 4 % par an.

-L’association de défense de l’environnement Cérès a publié le 8 septembre un rapport évaluant les risques liés au changement climatique pour les 28 plus grandes banques américaines. Selon cette analyse fondée sur une revue des portefeuilles de prêts de ces banques, le risque physique pourrait entraîner des pertes potentielles allant jusqu’à 250Md USD par an. Les deux tiers proviendraient d’impacts indirects (perturbation des approvisionnements, baisse de la productivité, etc.), tandis que les inondations côtières constitueraient la première cause des pertes directes.

-Dan Berkovitz, membre de la Commodity Futures Trading Commission (CFTC),  le régulateur des marchés de dérivés, a annoncé le 9 septembre son intention de mettre un terme à son mandat à compter du 15 octobre 2021. Après son départ, la commission sera composée uniquement de deux membres (contre cinq en temps normal): le républicain Dawn Stump et le démocrate Rostin Behnam, qui assure la présidence de la commission par intérim. Joe Biden devra ainsi pourvoir les trois sièges vacants et désigner en leur sein le futur président de la commission. Ces nominations devront être approuvées par le Sénat.

About Admin

Galina Natchev is the Information Research Officer at the Department of Macroeconomics and Finance at the French Embassy in the US since November 2005. In charge of following the news and the daily news brief for the department, Galina is also involved in research projects and in preparing the weekly publication, the Washington Wall Street Watch. She is responsible to gather information and support literature for the writing of reports at the department.
Galina holds a Master’s degree in French Studies from NYU and a Master’s degree in International Business from UNWE, Sofia, Bulgaria.
She is based in New York.

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.