Washington Wall Street Watch 2018-01

Washington Wall Street Watch 2018-01

Crédit photo : F. Jonkisz

SOMMAIRE

Conjoncture

-Le rythme d’activité, déjà élevé, a progressé en décembre

Politiques macroéconomiques

-Le Congrès a adopté un budget temporaire jusqu’au 19 janvier et négocie toujours un budget complet

– La confiance dans le dynamisme de l’activité au sein de la Fed n’éteint pas les doutes sur la trajectoire des taux d’intérêt

Régulation financière

-Les recettes générées par les activités de trading ont affiché un léger recul au T3 2017

-Les régulateurs mettent en garde contre les risques associés aux crypto-monnaies

Brèves


CONJONCTURE

Le rythme d’activité, déjà élevé, a progressé en décembre

L’indicateur Purchasing Manager Index (PMI) progresse à 59,7 en décembre (après 58,2 en novembre, un score supérieur à 50 indiquant une expansion de l’activité) selon l’Institute for Supply Management. Ce résultat s’inscrit très au-dessus de la moyenne de l’année 2017 (57,6) et l’indice s’approche de son niveau atteint avant les ouragans en septembre (60,8).

Les sondés rapportent une activité dynamique, aussi bien sur le périmètre national qu’international, et se disent confiant dans la poursuite de cette tendance pour les premiers mois de l’année 2018.

En revanche, ils font état de difficultés de recrutement et signalent une hausse des prix des matières premières.


POLITIQUES MACROECONOMIQUES

Le Congrès a adopté un budget temporaire jusqu’au 19 janvier et poursuit les négociations sur un budget complet

La Chambre des Représentants et le Sénat ont voté un budget temporaire (continuing resolution) prolongeant les enveloppes existantes jusqu’au 19 janvier afin d’éviter un shutdown (fermeture des services publics non-essentiels). Cet accord inclut également (i) la réautorisation du National Flood Insurance Program jusqu’au 19 décembre, (ii) l’extension du Children Health Insurance Program (iii) un financement supplémentaire de 8 Mds USD pour le département de la Défense et (iv) la suspension des coupes automatiques dans les programmes sociaux (pay-go waiver) en 2018, liée aux règles budgétaires de l’Etat fédéral.

Le Congrès a également repris les négociations sur un budget complet. Pour être adopté, le texte budgétaire doit être voté dans des termes identiques par les deux Chambres et requiert une majorité qualifiée de 60 votes au Sénat. En outre, l’augmentation des dépenses de défense proposée par les Républicains, qui conduirait à relever les plafonds (budget caps), nécessite lui-aussi un accord bipartisan.

L’opposition pourrait souhaiter utiliser ce levier pour faire avancer certaines de ses priorités (reconduction du Deferred Action for Childhood Arrivals – statut dont bénéficient les enfants d’immigrés arrivés sur le territoire à un jeune âge et qui prend fin en mars – ou des cost-sharing reduction – subventions de l’Etat fédéral pour Obamacare, supprimées par Donald Trump).

La confiance dans le dynamisme de l’activité au sein de la Fed n’éteint pas les doutes sur la trajectoire des taux d’intérêt

Les minutes de la dernière réunion du comité de politique monétaire (FOMC) des 12 et 13 décembre décrivent l’optimisme de la Fed quant à l’amélioration des perspectives de croissance, grâce à la baisse prolongée du chômage et surtout la mise en œuvre de la réforme fiscale. Pour autant, le FOMC maintient sa prudence sur l’inflation et estime que la dynamique de hausse des prix « ont peu évolué ».

Malgré cette confiance, les membres du FOMC semblent partagés sur le rythme approprié de hausse des taux en 2018. Plusieurs d’entre eux s’inquiètent de l’absence persistante d’une inflation soutenue et suggèrent que les marges de manœuvre pour des hausses de taux futures pourraient être limitées.


REGULATION FINANCIERE

Les recettes générées par les activités de trading ont affiché un léger recul au T3 2017

Les activités de trading ont généré 6,4 Mds USD de recettes aux Etats-Unis au troisième trimestre 2017, selon le rapport de l’Office of the Comptroller of the Currency (OCC) publié le 26 décembre. Ce résultat est en baisse de 3,6% par rapport au deuxième trimestre et de 0,4% par rapport au troisième trimestre 2016. Les raisons principales de cette baisse sont les moindres performances sur les activités taux et devises enregistrées au T3 par les quelques 1400 sociétés financières actives sur ce marché.

Au 30 septembre 2017, près de 90% du stock de produits dérivés aux Etats-Unis étaient détenus par les quatre plus grandes banques commerciales américaines (JP Morgan Chase, Bank of America, Citibank and Goldman Sachs).

Le rapport fait par ailleurs état de l’augmentation continue de la part des transactions sur produits dérivés qui est centralisée au sein de chambres de compensation. Cette part est passée en un an de 39 à 39,6%.

Les régulateurs mettent en garde contre les risques associés aux crypto-monnaies

Le Securities and Exchange Commission (SEC) et la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) ont alerté les investisseurs sur les risques induits par les crypto-monnaies, dans deux communiqués distincts publiés le 4 janvier.

Réagissant aux recommandations de la North American Securities Administrators Association (NASAA) publiées le même jour, la SEC a appelé les investisseurs à la prudence dans l’usage des crypto-monnaies et des opérations d’initial coin offerings (ICOs), citant en particulier les risques de fraude.

La CFTC a de son côté mis l’accent sur la nécessité de former les investisseurs aux risques posés par les monnaies virtuelles. Elle a par ailleurs annoncé que son comité des nouvelles technologies et son comité des risques se réuniraient respectivement les 23 et 31 janvier prochain pour discuter des défis et des opportunités soulevées par ces innovations financières.

Pour mémoire, la CFTC a autorisé, le 1er décembre 2017, les premiers contrats à terme (futures) sur le Bitcoin, dont les premiers ont été échangés le 10 décembre sur le Chicago Board Options Exchange.

 


BREVES

– Le Sénat a confirmé la nomination par D. Trump de deux commissaires de la SEC, la républicaine Hester Peirce et le démocrate Robert Jackson. La commission de la SEC composée de 5 membres n’a ainsi plus de siège vacant pour la première fois depuis octobre 2015.

– Le 27 décembre, le New York Department of Financial Services (NYDFS) a proposé une règle exigeant que les courtiers (brokers) placent « l’intérêt supérieur » de leurs clients avant le leur lors de la vente des produits d’assurance-vie et de rente. Ce règlement serait aligné sur la règle fiduciaire fédérale adoptée par le Department of Labor sous la précédente administration. La proposition du NYDFS fera l’objet d’une consultation publique pendant 60 jours.

– Le 21 décembre, le Consumer Financial Protection Bureau (CFPB) a annoncé qu’il allait amender certaines dispositions de sa règlementation relative aux carte de crédit prépayées, dont l’entrée en vigueur était jusqu’à présent prévue pour avril 2018. Adoptée en 2016, cette réglementation vise à rendre plus transparente la tarification de ces cartes prépayées et à encadrer les coûts supportés par un particulier en cas de perte ou de vol.

– Le 2 janvier, le sénateur républicain et président de la commission des finances, Orrin Hatch, a annoncé qu’il ne briguerait pas une nouvelle élection à l’issue de son septième mandat, qui expire fin 2018.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 1