Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2020-15

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2020-15

Sommaire

Écologie – Climat

  • Cérémonie à la Maison Blanche à l’occasion de la journée de la Terre
  • Essai sur la politique étrangère en matière de climat du futur Président
  • Le New Jersey présente son plan stratégique pour l’utilisation des revenus de la RGGI

Transport

  • Boeing rouvre ses sites de production dans la région de Seattle, dont celui du 737 MAX
  • Pertes financières record pour les compagnies aériennes au premier trimestre
  • GM se retire du marché de l’auto-partage

Énergie

  • Pétrole : l’accord de l’OPEP+ n’a pas permis d’enrayer la baisse des cours
  • Les projets participatifs dans le solaire photovoltaïque résistent à la crise
  • Chevron sommé de quitter le Venezuela

Agenda

  • 28 avril : Conversation en ligne avec Neil Chatterjee, Président de la Federal Regulatory Energy Commission sur l’avenir du système énergétique des Etats-Unis, organisé par l’Atlantic Council (20h00 à Paris)

Écologie – Climat 

Cérémonie à la Maison Blanche à l’occasion de la journée de la Terre

Le Président Donald Trump et le vice-Président Pence ont planté un érable à la Maison Blanche lors d’une cérémonie le 22 avril pour célébrer le cinquantième anniversaire de la Journée de la Terre. Lors de son discours, le Président a rappelé la participation des Etats-Unis à l’initiative « Trillion Trees » et a déclaré que, conformément aux directives de son administration, le gouvernement fédéral travaillera avec les États pour rouvrir les parcs nationaux, « pour que le peuple américain puisse en profiter » (PBS, 22 avril).

Essai sur la politique étrangère en matière de climat du futur Président

Dans une édition spéciale de Foreign Affairs (Mai-Juin 2020), John Podesta ancien conseiller climat du Président Obama et Todd Stern, ancien envoyé spécial climat, ont esquissé les grandes lignes de la diplomatie climatique d’une future administration démocrate. Selon eux, le prochain Président devrait notamment créer un conseil national du climat, sur le modèle du Conseil national de sécurité et du Conseil économique et annoncer le retour des Etats-Unis dans l’accord de Paris. Le prochain Président devrait également instaurer une taxe carbone avec un mécanisme d’ajustement aux frontières pour les biens importés de pays dont les politiques climatiques sont inadéquates, ou encore former une coalition pour faire pression sur les principaux pays qui financent le charbon – la Chine, le Japon et la Corée du Sud – afin de mettre en place un moratoire sur ces investissements.

Parution du rapport 2020 sur la qualité de l’air de l’American Lung Association

Alors que la pollution atmosphérique fait l’objet d’une attention renouvelée lors de la pandémie COVID-19, la qualité globale de l’air aux États-Unis a continué de baisser ces dernières années, selon un nouveau rapport qui établit un lien direct avec l’impact du réchauffement climatique. De 2016 à 2018, 150 millions d’Américains – soit près de la moitié – ont vécu dans des régions impactées par des niveaux élevés d’ozone ou de pollution par des particules fines, a déclaré l’American Lung Association dans son dernier rapport annuel « State of the Air » publié ce 21 avril. Dans son précédent rapport de 2017 couvrant la période de 2013 à 2015, l’association évaluait le nombre de personnes exposées à 125 millions. Le rapport de 2020 confirme que « le changement climatique rend plus difficile la protection de la santé humaine », indiquent les auteurs.

Un groupe conservateur lance une plateforme climat axée sur l’innovation

L’American Conservation Coalition a lancé le 21 avril une plateforme sur le climat visant à fournir une alternative aux plans progressistes de réduction des émissions de gaz à effet de serre. L’ « American Climate Contract » considère les changements climatiques comme « l’un des défis les plus importants auxquels les États-Unis sont confrontés ». Il promeut l’innovation énergétique, les infrastructures, des solutions basées sur la nature et les politiques diplomatiques comme moyens pour atteindre des émissions nettes nulles d’ici 2050. Cette feuille de route s’adresse aux parlementaires républicains qui espèrent s’impliquer dans la politique climatique et constitue une alternative conservatrice au Green New Deal des démocrates progressistes.

Le New Jersey présente son plan stratégique pour l’utilisation des revenus de la RGGI

Le New Jersey utilisera les revenus de la Regional Greenhouse Gas Initiative (RGGI), le système régional de plafonnement et d’échange de droits d’émission de carbone entre les États du nord-est, pour investir 80 millions de dollars par an dans l’électrification du secteur des transports de l’État, la réduction des émissions de gaz à effet de serre, favoriser le développement de projets d’énergie propre et améliorer la qualité de air. Le Department of Environmental Protection, le Board of Public Utilities et l’Economic Development Authority du New Jersey ont publié le 17 avril le RGGI Strategic funding plan, marquant une avancée vers l’objectif du gouverneur démocrate Phil Murphy de décarboner totalement le mix énergétique d’ici 2050. Ce plan stratégique couvre les dépenses jusqu’en 2022.

Le chiffre de la semaine : 3,7%

Il s’agit de la part de gaz naturel produit dans le Bassin Permien entre le Texas et le Nouveau Mexique rejeté à l’atmosphère, selon une étude publiée le 22 avril dans la revue Science Advances, un volume équivalent à la consommation de 7 millions de ménages américains.

Transport

Boeing rouvre ses sites de production dans la région de Seattle, dont celui du 737 MAX

Boeing a rouvert lundi 20 avril ses différents sites de production dans la région de Seattle, dans l’Etat de Washington. 27 000 employés ont repris le chemin de l’usine avec l’obligation de porter un masque sur le lieu de travail. Des employés ont également repris sur le site de Renton, produisant le 737 MAX, à l’arrêt depuis janvier. Boeing indique que cette réouverture permettra de préparer la remise en production du 737 MAX, avec l’objectif maintenu d’obtenir une recertification de l’appareil cet été. (Seattle Times)

Pertes financières record pour les compagnies aériennes au premier trimestre

Delta Air Lines a annoncé une perte nette de 534 M USD au cours du premier trimestre 2020, contre un bénéfice de 730 M USD au premier trimestre de 2019, et a prédit un second trimestre encore plus difficile. Il s’agit du premier trimestre affichant un résultat négatif depuis 2012 pour la compagnie aérienne américaine la plus profitable. Ed Bastian, CEO de Delta, indique que le retour à la normale pourrait prendre deux à trois ans. United Airlines affichait pour sa part un résultat financier provisoire de -2,1 Md USD au premier trimestre, et une perte quotidienne de 100 M USD. Les résultats financiers de Southwest, attendus pour le 28 avril, devraient se situer autour de 200-300 M USD de déficit d’après les annonces faites le mois dernier par la compagnie. Ceux d’American Airlines seront annoncés le 30 avril. (The Hill)

GM se retire du marché de l’auto-partage

General Motors a annoncé l’arrêt définitif de son service d’autopartage Maven, attribuant cette suspension en partie à la pandémie de coronavirus. Maven, qui avait créé en 2016 et initialement conçu pour concurrence Zipcars et Car2Go, s’était étendu jusque dans 17 villes aux Etats-Unis, et autorisait depuis 2018 des particuliers à partager leurs véhicules personnels sur le réseau, sur le modèle de Turo et Getaround. Mi-2019 GM avait déjà interrompu le service Maven dans la moitié de ses villes aux Etats-Unis, dont Boston, New York et Chicago, mais opérait toujours à Détroit, Washington DC, ou Los Angeles jusqu’au mois dernier, lorsque le service avait été suspendu temporairement du fait de la pandémie. GM indique que cette expérience aura permis d’acquérir « des connaissances extrêmement précieuses » et que « les enseignements et les développements de Maven vont continuer à bénéficier et à accélérer la croissance des autres secteurs d’activité de GM ». Maven poursuivra sa réduction progressive d’activité jusqu’à la fin de l’été avant une cessation définitive d’activité. (The Verge)

L’obligation de port du masque dans les transports collectifs s’étend

Après les décisions prises par les Etats de New York, du New Jersey, du Maryland, ou à Los Angeles depuis la semaine dernière, 6 comtés de la région de la baie de San Francisco, représentant plus de 5 millions d’habitants, imposent depuis mercredi 22 mars le port d’un masque ou d’un tissu couvrant le visage dans les transports en commun, les taxis et VTC, les commerces essentiels, et d’autres situations avec interaction sociale dans l’espace public. La mesure est recommandée, mais non imposée, par les autorités sanitaires américaines (Centers for Desease Control and Prevention) depuis le 3 avril. (The Mercury News)

Report probable du péage urbain de New York

Le président de la Metropolitan Transportation Authority (MTA) de New York indiquait le 22 avril qu’il était peu probable que le péage urbain devant être mis en place sur la partie sud de Manhattan (au sud de 60th St) puisse effectivement être mis en œuvre dès janvier 2021, du fait de la pandémie d’une part, et de l’incapacité d’autre part de l’administration fédérale à définir le type d’évaluation environnementale (environmental review) pour ce projet de péage électronique free-flow. Les recettes issues de ce péage doivent permettre de lever 15 Mds USD et contribuer au financement du plan d’investissement 2020-2024 de l’agence de plus de 50 Mds USD. (NY Daily News)

Le chiffre de la semaine : 2,9 Mds USD

Il s’agit du montant du premier versement d’aides fédérales du département du Trésor américain versés le 20 avril au bénéfice de deux compagnies aériennes majeures et de 54 petites compagnies aériennes, sur un total de 25 Mds USD prévus au plan de relance américain.

Énergie

Pétrole : l’accord de l’OPEP+ n’a pas permis d’enrayer la baisse des cours

Les cours du pétrole brut de référence américain (WTI) qui s’échangeait à plus de 60 USD en début d’année ont poursuivi leur baisse atteignant même ponctuellement un prix négatif de -37 USD le 20 avril, à la veille de la clôture d’un contrat future pour livraison en mai. La spirale baissière s’explique principalement par des mouvements contraints sur le marché dérivé, où des investisseurs ont cherché à réduire leurs positions à tout prix afin de ne pas avoir à devoir gérer des barils de pétrole impossibles à entreposer. Le brut américain de référence pour la livraison de juin, affichait un prix plus « normal », mais également en baisse de 16,5% à 20,90 dollars le baril le même jour. Il n’est pas exclu que le même mouvement de marché puisse se reproduire lors des prochains mois comme l’a déclaré à CNBC Heath Tarbert, président de la Commodity Futures Trading Commission.

Massachussetts : demande d’abrogation des tarifs d’achat d’énergie solaire en toiture

Une organisation à but non lucratif du Massachusetts qui a obtenu l’abrogation d’une subvention à la biomasse dans le New Hampshire l’année dernière s’est fixé pour objectif d’éliminer les tarifs d’achats de l’électricité renouvelable dits « net metering » au niveau fédéral. La New England Ratepayers Association (NERA) a déposé le 14 avril une pétition demandant à la Commission fédérale de régulation de l’énergie (FERC) de limiter le « net metering », qui oblige les énergéticiens des Etats ayant adopté un tel dispositif à rémunérer les propriétaires de panneaux solaires en toiture pour l’électricité supplémentaire qu’ils produisent et injectent au réseau. La pétition demande à la FERC de placer ce dispositif relevant actuellement de la compétence des Etats, sous juridiction fédérale. L’abandon des réglementations « net metering » adoptées au niveau des Etats pourrait réduire considérablement les tarifs versés aux propriétaires de panneaux solaires estime NERA, affirmant qu’une compétence fédérale sur le « net metering » réduirait les coûts de l’électricité pour les consommateurs. Un responsable de l’Electricity Law Initiative du programme de droit de l’environnement et de l’énergie de la faculté de droit de Harvard a contesté cette requête.

Les projets participatifs dans le solaire photovoltaïque résistent à la crise

Les projets solaires participatifs dits « community solar », « shared solar » ou « solar gardens» constituent un secteur en pleine croissance pendant la crise et malgré les mesures de distanciation sociale.  Deux entreprises – Arcadia Power Inc. basée à Washington et Nexamp Inc. à Boston – ont déclaré qu’elles augmentaient considérablement leurs effectifs. En novembre dernier, 1,3 GW de capacités photovoltaïques « community solar » étaient installés et 1,8 GW en projet, selon une présentation du National Renewable Energy Laboratory du Département de l’Energie (E&E news, 23 avril).

Chevron sommé de quitter le Venezuela

L’administration Trump a ordonné le 21 avril à Chevron Corp. de « mettre fin » à ses activités au Venezuela d’ici le 1er décembre, interdisant entre-temps au géant pétrolier californien de forer ou d’exporter, alors que les États-Unis augmentent la pression sur le président Nicolás Maduro pour qu’il abandonne le pouvoir (AP news, 22 avril).

Le chiffre de la semaine : 10 Mds USD

Il s’agit du montant des pertes des coopératives rurales de production d’électricité prévue sur la période 2020-22, liée à une demande en baisse de 5% et aux impayés consécutifs à la crise sanitaire, selon une étude du 21 avril de la National Rural Electric Cooperative Association. Ces entités à but non lucratif produisent environ 5% de l’électricité aux Etats-Unis.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0