Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2020-14

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2020-14

Sommaire

Écologie – Climat

  • Campagne : Joe Biden et Bernie Sanders mettent en place une task force sur le climat
  • Dans un contexte de chute des cours boursiers, l’investissement durable résiste
  • Wyoming – publication de l’étude d’impact préliminaire d’un projet de carboducs

Transport

  • Accord entre le Trésor et des compagnies aériennes sur les aides fédérales au maintien de l’emploi
  • La Maison Blanche désigne le nouveau Représentant américain à l’OACI
  • Des groupes de travail pour la relance économique du pays, incluant les transports

Énergie

  • Covid 19 – Des impacts potentiels sur le secteur de l’électricité
  • La Maison Blanche met en place des groupes de travail pour la relance incluant l’énergie
  • Les États-Unis envisagent de rémunérer des entreprises pour ne plus extraire de pétrole

Agenda

Écologie – Climat 

Campagne : Joe Biden et Bernie Sanders mettent en place une task force sur le climat

Cinq jours après l’abandon de sa candidature à l’élection présidentielle, Bernie Sanders a déclaré le 13 avril son soutien au candidat démocrate présumé du parti Joe Biden. Invité à un live stream sur CBSN, Bernie Sanders a annoncé la mise en place de « groupes de travail » communs sur six grands sujets, dont le changement climatique. « Ils seront composés d’experts politiques et de dirigeants qui représentent les divers points de vue du parti démocrate », rapporte Axios. « Les groupes travailleront ensemble pour identifier des objectifs politiques communs qui s’appuient sur la vision progressiste du vice-président Biden pour l’Amérique », a déclaré à Axios l’un de ses conseillers.

Dans un contexte de chute des cours boursiers, l’investissement durable résiste

Dans un contexte de chute des marchés boursiers, les investissements durables (ESG) ont mieux résisté que l’ensemble du marché. Jusqu’à présent cette année, 59 % des fonds américains négociés en bourse et axés sur les performances ESG battent l’indice S&P 500, selon Bloomberg Intelligence. Cette surperformance pourrait stimuler la demande de fonds ESG – un domaine qui attirait déjà des investissements croissants avant le déclenchement de la pandémie du coronavirus.

Boston : ordre de ralentissement de la navigation pour protéger des baleines rares

Les responsables fédéraux en charge de la protection des océans demandent aux navires de ralentir à l’est de Boston en raison d’une nouvelle observation de baleines rares dans la région. Des particuliers ont en effet détecté le 9 avril un regroupement de baleines franches de l’Atlantique Nord (Right whales) dans la zone. L’agence océanographique et atmosphérique (NOAA) a demandé aux navigateurs de contourner la zone ou de la traverser à 10 nœuds ou moins jusqu’au 24 avril. On ne dénombre qu’environ 400 baleines franches, l’un des grands mammifères marins, parmi les plus rares. Ces baleines se déplacent actuellement le long de la côte Est, et la NOAA demande aux plaisanciers et aux pêcheurs de prendre des mesures afin d’éviter toute nuisance (AP, 14 avril).

Le Tennessee  soutien la plantation d’arbres en milieu urbain

Les gouvernements locaux, les organisations privées à but non lucratif et les établissements d’enseignement pourront solliciter jusqu’au 1er juin des aides de l’Etat – entre 500 et 20 000 USD par projet – pour la plantation d’arbres en milieu urbain, dans le cadre d’un programme de mise en valeur agricole du Tennessee. Le programme encourage les gouvernements locaux à augmenter et à améliorer les populations d’arbres en ville. Ce programme offre un partage des coûts pour la plantation d’arbres sur les propriétés publiques et certains terrains privés. Les fonds du programme couvrent la moitié des coûts des arbres et de l’expédition, de la plantation, du paillage et d’autres matériaux (AP, 15 Avril).

Wyoming – publication de l’étude d’impact préliminaire d’un projet de carboducs

Le Bureau of Land Management du Departement of Interior a achevé une analyse préliminaire d’un projet de réseau de carboducs de près de 3 000 km de long – la Wyoming Pipeline Corridor Initiative – qui traverserait principalement des terres fédérales dans le centre-ouest du Wyoming et transporterait du dioxyde de carbone vers des champs pétroliers abandonnés depuis longtemps. Ce projet de grande envergure vise, entre autres, à établir un marché pour le CO2. Il permettrait également de transporter le dioxyde de carbone extrait de centrales électriques au charbon vers les champs de pétrole dans le cadre d’opérations de récupération assistée du pétrole dites « Enhanced Oil Recovery ». Selon les autorités du Wyoming, ce type d’opération permettrait de produire 1,8 milliard de barils de pétrole brut au Wyoming.

Le chiffre de la semaine : plus de 100

Il s’agit du nombre de tornades ayant impacté le Sud des Etats-Unis, du Texas au Maryland, faisant plus de 30 victimes les 12 et 13 avril, selon le National Weather Service (AP 16 avril).

Transport

Accord entre le Trésor et des compagnies aériennes sur les aides fédérales au maintien de l’emploi

Les principales compagnies aériennes, dont American Airlines, Delta, United, et Southwest, sont tombés d’accord le 14 avril avec le Département du Trésor sur les conditions attachées au versement des aides fédérales prévues au 3ème plan de relance de l’économie (CARES Act d’environ 2000 Mds USD) et visant à maintenir l’emploi et les rémunérations des personnels des compagnies aériennes. L’accord prévoit notamment que 30% des aides accordées seront remboursables sous la forme de prêts à 10 ans, et que les grandes compagnies aériennes cèderont au Treasury l’équivalent de 10% des sommes prêtées sous forme de garantie d’achat d’actions. Les petites compagnies aériennes seront exemptées de l’obligation de cession d’options d’achats d’actions. Airlines for America, le groupe de lobbying représentant l’industrie aérienne, indiquait le 9 avril que les compagnies aériennes américaines avaient immobilisé 2 200 avions et que le nombre de passagers avait diminué de 95 % par rapport à l’année précédente. (NYT)

La Maison Blanche désigne le nouveau Représentant américain à l’OACI

La Maison Blanche a annoncé le 10 avril son intention de nommer Sean Doocey au poste de représentant américain à l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), en remplacement de l’Ambassadeur Thomas Carter. M. Doocey occupait jusqu’en février 2020 le poste d’assistant du Président et de directeur du Bureau du personnel présidentiel à la Maison Blanche. M. Doocey avait rejoint l’administration Trump en tant que directeur adjoint du personnel présidentiel après avoir fait partie de l’équipe de transition présidentielle. Il avait auparavant travaillé pour une société de conseil en sécurité nationale, et avait commencé sa carrière dans l’administration du président George W. Bush en tant qu’assistant à la Maison Blanche. L’opposition démocrate souligne le manque d’expérience de M.Doocey dans le domaine de l’aviation, et le fait que cette nomination ne nécessitera pas de confirmation au Sénat car M.Doocey n’a pas le rang d’Ambassadeur. (Politico)

Des groupes de travail pour la relance économique du pays, incluant les transports

La Maison Blanche a annoncé le 14 avril la mise en place de 17 groupes de travail sectoriels réunissant des grands patrons, des économistes, des think tanks, et diverses personnalités visant à conseiller l’Administration pour préparer la relance économique de l’industrie américaine. Le groupe consacré aux transports réunira essentiellement des acteurs du transport de fret avec la participation des CEO de FedEx (Fred Smith), UPS, DHL NA, JB Hunt (commissionnaire de transport), YRC Worldwide (chargeur), Crowley Maritime (armateur), ainsi que ceux de United Airlines, Uber (Dara Khosrowshani), l’ex CEO de XPO Logistics et l’American Trucking Association. Aucun représentant du secteur des transports collectifs n’a été invité à participer à ce groupe. Un groupe consacré à l’industrie manufacturière réunit également les dirigeants des grands groupes automobiles GM, FCA, Ford, Tesla. Un autre groupe est consacré à la construction, au travail et à la main d’œuvre et réunit notamment plusieurs grands groupes du BTP (Bechtel, Fluor) et des organisations syndicales.

La FAA propose des standards de bruit pour les nouveaux avions supersoniques 

La FAA a publié au registre fédéral le 13 avril, et soumis à commentaires publics pour 3 mois, une proposition de réglementation (Notice of Proposed Rulemaking) qui permettrait d’ajouter les nouveaux avions supersoniques à l’applicabilité des règlements de certification acoustique, et d’établir les procédures et niveaux de bruit pour l’exploitation subsonique des avions supersoniques à l’atterrissage et au décollage. La FAA précise que le développement des avions supersoniques suscite un regain d’intérêt de la part des industriels, et que la réglementation proposée faciliterait la poursuite du développement de ces appareils en spécifiant les limites de bruit pour leur conception, fournissant ainsi les moyens de certifier les avions pour une exploitation subsonique aux États-Unis. Actuellement, la réglementation américaine interdit aux avions civils de voler à des vitesses supérieures à Mach I au-dessus des terres, ce que cette règlementation ne propose pas de modifier. La FAA précise que cette proposition est basée sur les études de la NASA, les données fournies par les industriels, et les travaux en cours sur le supersonique à l’OACI. Des groupes environnementalistes ont fait part de leur désapprobation à l’annonce de ce projet. (AINonline)

La NHTSA en appelle à l’innovation des acteurs du secteur automobile

Dans une lettre du 10 avril adressée à l’ensemble des acteurs du secteur automobile, la NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration) appelle et encourage ses partenaires à explorer le potentiel des technologies automobiles innovantes pour mieux faire face à la crise du coronavirus, citant les exemples de livraisons médicales réalisées au moyen de véhicules dotés de technologies de conduite autonome, ou de la mobilisation de capacités de production de constructeurs automobiles pour fabriquer des équipements médicaux. La NHTSA les invite à indiquer de quelle manière l’admi-nistration pourrait faciliter le développement de telles solutions dans le domaine de la sécurité des véhicules.

Le chiffre de la semaine : 230 000

Il s’agit du nombre de ponts aux Etats-Unis nécessitant des travaux de réparation lourds d’après une étude publiée le 13 avril par la American Road & Transportation Builders Association (ARTBA), soit un tiers des ponts du pays, pour un coût évalué à 164 Md$, dont 46 100 (7,5%) qui présentent des désordres structurels.

Énergie

Covid 19 – Des impacts potentiels sur le secteur de l’électricité

Un rapport du 14 avril du Brattle Group a mis en évidence plusieurs impacts potentiels du Covid-19 sur le secteur de l’électricité, en raison du confinement imposé par les États pour maîtriser la pandémie, qui maintient actuellement plus de 310 millions d’Américains chez eux. Selon le rapport, la « réduction de la demande due à l’éloignement social et à l’anxiété permanente des consommateurs entraînera probablement un manque à gagner pour la plupart des compagnies d’électricité, malgré des politiques de « découplage » des tarifs des énergéticiens visant à protéger leurs revenus des baisses de la demande. Les objectifs ambitieux de certains Etats pour l’expansion de l’autoconsommation sont bien supérieurs aux tendances actuelles, et « les perturbations des processus législatifs des Etats (24 Etats ont réduit ou interrompu leurs travaux parlementaires) pourraient faire reculer les objectifs et les subventions en matière d’énergies renouvelables ». Le versement des subventions dites « zero emission credits » aux exploitants de centrales nucléaires pour valoriser l’absence d’émission de dioxyde de carbone de leurs installations pourrait être remis en cause par certains Etats, ce qui nuirait encore plus aux perspectives financières des entreprises. La croissance potentielle de l’électrification à partir des ventes de véhicules électriques pourrait être freinée par la baisse du prix de l’essence et la diminution des dépenses de consommation. La baisse de la demande de pointe d’électricité se traduira par une baisse des revenus des producteurs sur les marchés de gros où des mécanismes de capacités sont en vigueur. En outre, comme le rapporte Bloomberg ce 15 avril, les demandes cumulées de hausse des tarifs de l’électricité équivalent à près de 6 Mds USD pourraient être retardées par les régulateurs des Etats ou faire l’objet d’un examen plus approfondi car la pression politique s’accroît pour ne pas accabler les foyers et les entreprises alors que le chômage est déjà en hausse.

La Maison Blanche met en place des groupes de travail pour la relance incluant l’énergie

Les dirigeants de certaines des plus grandes compagnies pétrolières et gazières des Etats-Unis constituent la grande majorité des représentants du secteur énergétique au sein des groupes de travail sectoriels annoncés le 14 avril par la Maison Blanche pour contribuer à la réflexion nationale sur la relance économique à la suite de la pandémie. Les « Great American Economic Revival Industry Groups » comprennent neuf dirigeants issus de l’industrie pétrolière et gazière, deux du secteur de l’électricité et un des mines de charbon. Aucun représentant des industries renouvelables ou nucléaires n’a été nommé, bien que Elon Musk, PDG de Tesla Inc., fasse partie du groupe de travail du secteur de l’industrie automobile. L’industrie solaire a été particulièrement touchée par la pandémie, certaines estimations prévoyant des pertes d’emplois de près de 50 %.

Les États-Unis envisagent de rémunérer des entreprises pour ne plus extraire de pétrole

Le Département de l’énergie étudie un projet d’achat de pétrole de schiste à des petites et moyennes entreprises qui luttent contre l’effondrement des prix, à condition que les producteurs n’extraient pas ou ne livrent pas le pétrole, a rapporté Bloomberg le 15 avril. Ce plan prévoirait de rémunérer les entreprises pour qu’elles ne produisent pas jusqu’à 365 millions de barils de pétrole, qui pourraient alors être comptés dans le stock d’urgence du gouvernement. Cette mesure nécessiterait toutefois l’approbation du Congrès.

Le chiffre de la semaine : 50 Mds USD

Il s’agit de la baisse des investissements pour les plus importantes entreprises du secteur pétrolier selon le président de la Texas Oil and Gas Association qui s’exprimait le 14 avril lors d’une audition du régulateur texan du Pétrole sur l’opportunité de limiter la production. Cette baisse pourrait conduire à réduire la production de 1,8 million de baril/j.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0