Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2020-08

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2020-08

Sommaire

Transport

  • Coronavirus : l’administration US pourrait étendre les restrictions de voyage à d’autres pays
  • Un nouveau dirigeant à la tête d’Amtrak
  • 737 MAX : vol d’essai de certification dans quelques semaines

Ville Durable et Intelligente

  • NYC renforce ses exigences en matière d’efficacité énergétique des bâtiments
  • Une nouvelle approche de la planification par les SDG pour favoriser le développement durable au niveau local
  • Urban Air Mobility Grand Challenge : la NASA sélectionne 17 partenaires

Agenda

Transport

Covid-19 : les US pourraient étendre les restrictions de voyage à d’autres pays

L’administrateur de la Transportation Security Administration (TSA) David Pekoske a indiqué le 2 mars 2020 lors d’une audition au Sénat que la task force mise en place autour du Vice-Président Mike Pence pourrait très prochainement élargir la liste des pays soumis à restrictions de voyage, confirmant les propos tenus par le Président Trump le même jour. Pour l’heure la Chine et l’Iran sont les deux seuls pays soumis à des restrictions strictes de voyage. Les passagers de nationalité américaine ayant voyagé dans ces pays au cours de 14 derniers jours sont acheminés aux Etats-Unis via 11 aéroports pour être soumis à un contrôle médical, alors que les voyageurs non citoyens ne sont pas admis à pénétrer sur le territoire. La TSA indique que peu de voyageurs se sont pour l’heure vu refuser l’entrée aux Etats-Unis. Au 4 mars, les Etats-Unis recommandent aux ressortissants américains de reconsidérer leur voyage en Italie et en Corée du Sud. (The Hill), et ont mis en place avec le concours des compagnies aériennes des opérations de contrôle sanitaire pour les passagers sur vols directs depuis l’Italie et la Corée du Sud. En parallèle, le Président Trump précisait le 3 mars que son administration n’avait pas l’intention de restreindre les déplacements et les vols domestiques, alors que le virus poursuit sa propagation sur le territoire américain, avec une douzaine d’Etats concernés au 3 mars. (The Hill)

Covid-19 : United réduit ses plans de vols

United Airlines a annoncé le 4 mars son intention de réduire de 10% ses vols domestiques et de 20% ses vols internationaux à partir du 7 mars, en réponse à la diminution de la demande de voyages depuis la propagation de l’épidémie de coronavirus. (The Hill). L’IATA annonce le 5 mars dans sa mise à jour des impacts projetés de l’épidémie que celle-ci pourrait couter entre 63 et 113 Mds USD aux compagnies aériennes, en fonction du niveau de propagation du virus.

Un nouveau dirigeant à la tête d’Amtrak

Amtrak, la compagnie ferroviaire nationale de transport de voyageurs a annoncé le lundi 2 mars la nomination de William J. Flynn pour succéder à Richard Anderson à la direction de la compagnie à partir du 15 avril 2020. Anderson dirigeait Amtrak depuis 2017. William Flynn était auparavant President et CEO, et président du conseil d’administration de Atlas Air Worldwide Holdings Inc., maison mère de la compagnie aérienne Atlas Air Worldwide spécialisée dans le leasing, le charter passager, fret et militaire. Il avait également occupé différentes fonctions de direction au sein d’entreprises du secteur du transport de fret ferroviaire, de transport maritime et de la logistique. En 2019, Amtrak a transporté un nombre record de passagers, et atteint un chiffre d’affaire et un résultat net historiques, avec la perspective de premiers résultats d’exploitation positifs en près de 50 ans d’histoire. Néanmoins la compagnie fait face à d’importantes difficultés liées à la maintenance de ses infrastructures vieillissantes, en particulier dans la région de New York. (New York Times)

737 MAX : vol d’essai de certification dans quelques semaines

L’administrateur Steve Dickson de la FAA a annoncé le 5 mars lors d’une conférence à Washington que son administration procèderait dans quelques semaines au vol d’essai de certification du 737 MAX, une étape essentielle et préalable à la recertification de l’appareil, cloué au sol depuis près d’un an. (Reuters)

737 MAX : la Commission T&I de la Chambre accable la FAA et Boeing

Les conclusions préliminaires de l’enquête conduite par la Commission Transport et Infrastructure de la Chambre des représentants sur les accidents du Boeing 737 MAX, publiées le 6 mars, décrivent les défaillances techniques de la conception de l’appareil et le manque de transparence de Boeing vis-à-vis des autorités de régulation et de ses clients, ainsi que les efforts de Boeing pour dissimuler des informations sur l’exploitation de l’appareil. Le rapport accable également la Federal Aviation Administration (FAA), considérant que la supervision de la certification par le régulateur fédéral a été « largement insuffisante », et que l’agence fédérale a échoué à assumer son obligation d’identifier les principaux risques pour la sécurité des passagers. (the Seattle Times)

Le chiffre de la semaine : 6%

Il s’agit de la prévision de baisse du nombre de voyageurs internationaux vers les Etats-Unis au cours des 3 prochains mois selon une étude de la US Travel Association, ce qui correspondrait à la baisse de trafic la plus importante depuis la crise financière de 2007-2008. Plus de 79 millions de visiteurs ont voyagé vers les Etats-Unis en 2019. (Washington Post)

Ville Durable et Intelligente

NYC renforce ses exigences en matière d’efficacité énergétique des bâtiments

La ville de New York exige que tous les bâtiments neufs et existants répondent à des exigences plus strictes en matière d’efficacité énergétique en vertu d’un nouveau code de l’énergie approuvé par le conseil municipal et adopté par le maire de New York le 27 février. Ce nouveau texte s’inscrit dans la stratégie de « Green New Deal » de la ville, dont la loi de mobilisation en faveur du climat, adoptée au printemps dernier, a fixé pour objectif que tous les bâtiments de plus de 25 000 pieds carrés (2 322 m²) réduisent leurs émissions de 40 % d’ici 2030 et de 80 % d’ici 2050. Selon le nouveau code, les constructeurs devront « améliorer l’enveloppe thermique du bâtiment » pour limiter les déperditions de chaleur et mieux isoler l’enveloppe des bâtiments. Les bâtiments devront également répondre à des exigences plus strictes en matière d’efficacité énergétique des systèmes de chauffage et de climatisation, de contrôle de l’éclairage, et les infrastructures pour l’installation future de chargeurs pour véhicules électriques.

Une nouvelle approche de la planification par les SDG pour favoriser le développement durable au niveau local

Les objectifs de développement durable (17 Sustainable Development Goals – SDG – adoptés en 2015 à l’ONU –constituent l’Agenda 2030) gagnent du terrain en tant que principe d’organisation et cadre politique pour les villes à une échelle mondiale. Un rapport de la Brookings Institution de février 2020 examine les apports de nouvelles pratiques innovantes des gouvernements locaux qui s’appuient sur les SDG en tant qu’outil de planification à l’échelle locale. Selon cette approche, les gouvernements locaux confirment leur engagement envers les SDG et évaluent volontairement leurs progrès vers des objectifs spécifiques de l’Agenda 2030. Lancé en 2018 par la ville de New York, cet examen s’inspire des Voluntary National Reviews (VNR), le processus par lequel les pays rendent compte de leurs progrès en matière de développement durable aux Nations Unies dans le cadre du processus officiel de suivi et d’examen. Un « Voluntary Local Review » ou VLR permet à une ville de présenter un portrait général et cohérent de ses progrès sociaux, économiques et environnementaux, qui relie une stratégie locale à un programme mondial. Le cadre de référence commun des SDG permet l’apprentissage et l’échange entre villes homologues du monde entier. Le rapport souligne que, de plus en plus, les responsables locaux considèrent que leurs priorités en matière de progrès local sont liées à la résolution des défis mondiaux. Les villes trouvent un intérêt à « mondialiser leur programme local », à situer leurs priorités dans des cadres politiques mondiaux et à s’engager dans la résolution d’enjeux globaux. Ceci reflète le pragmatisme des villes dans la recherche et le partage des meilleures solutions et innovations pour les défis auxquels elles sont confrontées dans un ordre international en mutation qui remet en question les organisations internationales et le multilatéralisme. Cela permet également aux villes de tirer parti de nouvelles formes de diplomatie des villes, de réseaux de villes et de plateformes d’apprentissage entre pairs.

Urban Air Mobility Grand Challenge : la NASA sélectionne 17 partenaires

La NASA a annoncé mardi 3 mars la signature d’accords avec 17 entreprises pour participer à des démonstrations dans le cadre du grand défi (Grand Challenge) pour la mobilité aérienne urbaine (UAM). La NASA précise que ce défi est conçu pour tester les systèmes de transport aérien dans différentes configurations et scénarios, et de se préparer à la future révolution du transport de personnes et de biens en milieux urbains. Les partenaires industriels sont associés à l’un des trois volets du défi : (i) essais en vol de développement ; (ii) simulation de l’espace aérien et (iii) échange de données entre véhicules. Le UAM Grand Challenge est géré par le Advanced Air Mobility Project de la NASA, un nouveau bureau de projets établi au sein de l’agence pour coordonner toutes les activités liées à l’UAM de la NASA, dans le but de favoriser les marchés émergents de l’aviation. (SmartCitiesDive)

Le chiffre de la semaine : 2%

Il s’agit de la proportion de trottinettes électriques et de vélos mal stationnés en ville d’après une étude réalisée dans 5 villes US publiée par la revue Transportation Research Interdisciplinary Perspectives, à comparer à 24% pour l’ensemble des véhicules à moteur, et à 64% des taxis, VTC, et véhicules commerciaux et de livraison.

Newer Post
Older Post

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 1