Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2020-05

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2020-05

Sommaire

Écologie – Climat

  • De fortes réductions budgétaires proposées pour l’environnement et l’énergie en 2021
  • Georgetown et Harvard veulent cesser d’investir dans les énergies fossiles
  • Une nouvelle proposition de loi pour lutter contre la pollution par les plastiques

Transport  

  • Un plan infrastructure dans les demandes budgétaires de la Maison blanche pour 2021
  • Bombardier quitte l’aviation commerciale en cédant ses parts dans le programme A220
  • Primaires démocrates : un forum consacré aux infrastructures avant le vote du Nevada

Énergie

  • Nucléaire : l’administration ne soutient plus le projet de stockage de Yucca Mountain
  • Electricité : la FERC défend les marchés de capacité
  • Gaz naturel : le DOE autorise quatre nouveaux terminaux à exporter du GNL

Agenda

Écologie – Climat 

De fortes réductions budgétaires proposées pour l’environnement et l’énergie en 2021

Le budget proposé le 10 février par la Maison Blanche pour l’année fiscale 2021 prévoit comme les années précédentes d’importantes réductions des programmes environnementaux des agences fédérales, notamment une réduction de 26 % pour le budget de l’Agence de protection de l’environnement (EPA). La requête budgétaire de la Maison Blanche réduirait en outre les dépenses du département de l’énergie de 8 % avec une nouvelle fois la proposition de suppression de l’Agence sur les projets de recherche avancés sur l’énergie (ARPA-E) et le budget du département de l’intérieur (qui comprend le Bureau of Land Management, le Fish and Wildlife Service, et le National Park Service) de 16 % (The Hill – 10 février).

Georgetown et Harvard veulent cesser d’investir dans les énergies fossiles

Le président de l’université de Georgetown a annoncé le 6 février que son fonds de dotation [ndlr d’environ 13 Mds USD] cessera d’investir dans des entreprises du secteur des énergies fossiles et retirera les fonds déjà investis dans ces entreprises. Cette décision – qui a été prise par le conseil d’administration de l’université – fait suite aux pressions exercées par les étudiants et d’autres militants du campus qui demandent à l’université de se désengager de ce secteur dans le cadre de la lutte contre les changements climatiques. Au même moment, l’université de Harvard a voté à une écrasante majorité une motion identique, bien que non contraignante, concernant son fond de dotation de 40 Mds USD (Washington Post, 6 février).

Adoption d’une proposition de loi sur les impacts du réchauffement sur la sécurité

La Chambre a adopté le 10 février 2020 une proposition de loi exigeant du gouvernement fédéral qu’il examine la manière dont les changements climatiques affectent la sécurité intérieure. Le « Department of Homeland Security (DHS) Climate Change Research Act, » H.R. 4737, a été voté par l’ensemble de la Chambre. La proposition de loi, présentée par la représentante Yvette Clarke (D-N.Y.), exigerait que le DHS évalue ses efforts d’atténuation des changements climatiques, et tienne compte des liens entre réchauffement climatique et terrorisme. L’agence devrait transmettre un rapport au Congrès. Selon les experts, les changements climatiques, tels que l’augmentation des sécheresses et des phénomènes météorologiques extrêmes, peuvent alimenter l’extrémisme violent dans le monde entier, une idée déjà été mise en avant sous l’administration Obama.

Annonce de propositions de lois républicaines sur le climat

Plusieurs représentants républicains de la Chambre ont annoncé une série de propositions de lois, alors que le parti mené par le chef de la minorité Kevin McCarthy (R-Calif.) souhaite faire évoluer son narratif sur les changements climatiques. Ces mesures ont été présentées le 12 février lors d’une conférence de presse. Parmi celles-ci figure la proposition de loi « Trillion Trees Act » du représentant de l’Arkansas Bruce Westerman. D’autres propositions de loi seront publiées dans les semaines à venir, portant sur l’extension d’un crédit d’impôt pour soutenir la technologie de capture du carbone dans les centrales électriques et directement dans l’air, l’innovation pour faire progresser ces technologies et la promotion des énergies « propres », notamment le gaz naturel et le nucléaire (Reuters, 12 février).

Une nouvelle proposition de loi pour lutter contre la pollution par les plastiques

Le sénateur Tom Udall (D-N.M.) et le représentant Alan Lowenthal (D-Calif.) ont présenté le 11 février la proposition de loi « Break Free From Plastic Pollution Act » qui vise à réduire la pollution par les matières plastiques en exigeant des producteurs qu’ils financent des programmes de recyclage et en mettant en place un moratoire sur la délivrance d’autorisations pour les nouvelles usines de production de plastique. La proposition n’a pas de co-sponsor républicain et suscite l’opposition de l’American Chemistry Council.

Le chiffre de la semaine : 80 Mds USD

Il s’agit du montant que le gouvernement fédéral devrait dépenser pour planter 60 milliards d’arbres sur 20 ans dans le cadre de son engagement dans l’initiative Trillion Trees, selon le World Resources Institute. Les plantations américaines permettraient d’éliminer 500 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an soit un peu plus de 1 % du total des émissions mondiales (E&E news, 12 février).

Transport

Un plan infrastructure dans les demandes budgétaires de la Maison blanche pour 2021

Dans sa proposition budgétaire pour l’année fiscale 2021 présentée le 10 février, la Maison blanche propose un investissement dans les infrastructures de 1000 Mds USD s’adossant à une loi d’autorisation budgétaire du programme des transports terrestres de 810 Mds USD (surface transportation reauthorization bill) sur 10 ans. Ces lois sont traditionnellement bâties pour 5 ans. Les modalités financières proposées par la Maison blanche pour ce plan demeurent toutefois assez floues. Cette proposition représenterait une augmentation des enveloppes annuelles dévolues aux transports par l’administration fédérale d’environ 12% par rapport au niveau de financement actuel constaté par le Congressionnel Budget Office. L’année fiscale 2021 serait considérée comme la première année du plan décennal. En parallèle, la Maison blanche propose une diminution de 13% des dépenses discrétionnaires (non imposées par la loi ou une réglementation) du Département des transports pour 2021, avec une demande de budget de 89 Mds USD au total. Il demeure toutefois assez peu probable que les parlementaires suivent ces propositions budgétaires de la Maison blanche. (Politico, AASHTO Journal)

La MARAD annonce 280 M$ de subventions pour 15 projets portuaires

L’administration maritime fédérale (MARAD), dépendant du département des transports, a annoncé le 14 février l’attribution de 280 M$ de subventions d’investissement qui permettront de moderniser 15 ports maritimes américains. 6 de ces projets sont localisés dans des zones désignées comme zones d’opportunité, nécessitant une revitalisation économique. Bénéficieront notamment de ces fonds les principaux ports de Long Beach, CA, Los Angeles, CA, Miami, FL, Savannah, GA, Charleston, SC, ou Houston, TX.

Bombardier quitte l’aviation commerciale en cédant ses parts dans le programme A220

L’avionneur canadien Bombardier, en situation financière délicate depuis de nombreux mois, a annoncé le 13 février avoir vendu à Airbus Canada ses dernières parts dans le programme A220 pour un montant de 591 M USD. Airbus détient désormais 75% du programme, alors que le Gouvernement du Québec en conserve 25%, qui seront cessibles à Airbus à partir de 2026, soit trois ans plus tard que l’échéance initialement définie. Airbus acquiert également les capacités de production de Bombardier au Québec pour le A220 et le A330. Ces unités sont positionnées sous l’égide de la filiale d’Airbus Stelia Aerospace. En quelques années, Bombardier s’est progressivement séparé de ses différentes activités dans l’aviation commerciale. En juin 2018, la compagnie vendait la majorité des parts de son programme C-Series à Airbus, qui l’avait par la suite rebaptisé A220. En novembre 2018, Viking Air, qui avait déjà acquis dès 2016 le programme d’avion bombardier d’eau amphibie Canadair, a également mis la main sur le programme de turbopropulseurs Q400 pour 300 M$. Enfin, en juin 2019, Bombardier avait vendu le programme d’avion régional CRJ à Mitsubishi Heavy Industries pour 500 M$. (Aerotime).

Primaires démocrates : un forum consacré aux infrastructures avant le vote du Nevada

Plusieurs candidats à l’investiture démocrate s’exprimeront le dimanche 16 février à la tribune d’un forum organisé par l’Université du Nevada intitulé : Moving America Forward: A Presidential Candidate Forum on Infrastructure, Jobs, and Building a Better America, un peu moins d’une semaine avant les caucus démocrates du 22 février. Plusieurs candidats parmi lesquels certains favoris dont Joe Biden, Pete Buttigieg, ou Amy Klobuchar, devraient y présenter leur stratégie pour moderniser les infrastructures américaines. Les infrastructures pourraient être l’un des thèmes de l’élection présidentielle de 2020. (Politico)

Delta s’engage à devenir la première compagnie aérienne neutre en carbone

Delta Air Lines a annoncé vendredi 14 février que la compagnie investira un milliard de dollars au cours de la prochaine décennie pour devenir la première compagnie aérienne neutre en carbone au monde, sans toutefois en définir l’échéance. Delta annonce que sa stratégie sera transversale et s’étendra à l’ensemble de ses activités, au sol comme dans les airs, et s’appuiera sur l’innovation, les technologies de captation du CO2 dans l’air et la réduction des émissions et des déchets. (the Hill)

Arrêt de production du 737 MAX : – 0.4% de croissance selon la Fed

Les analystes de la Federal Reserve de New York estiment que l’arrêt complet de production du 737 MAX devrait conduire à réduire de 20% la croissance des Etats-Unis, soit 0.4% de croissance en moins, au cours de l’année 2020. (Axios)

Le chiffre de la semaine : 4h56

Il s’agit de la durée record pour un vol transatlantique établie par le vol BA112 d’un Boeing 747-400 de la compagnie British Airways entre New York JFK et Londres Heathrow le 8/9 février grâce au puissant jetstream généré par la tempête Ciara qui s’abattait sur l’Europe. La durée du vol a été réduite d’environ 1h20.(abc News)

Énergie

Nucléaire : l’administration ne soutient plus le projet de stockage de Yucca Mountain

Le Président Trump a annoncé le 7 février que son administration renonce à soutenir le projet de stockage géologique de combustibles nucléaires usés de Yucca Mountain (Nevada). M. Trump a déclaré que son administration chercherait plutôt des « approches innovantes » pour traiter plus de 80 000 tonnes de combustibles commerciaux usés actu-ellement répartis dans tout le pays sur les sites des réacteurs. Cette annonce a été confirmée dans la requête budgétaire du 10 février de la Maison Blanche pour l’année fiscale 2021 qui prévoit l’arrêt des financements relatifs à l’autorisation de ce projet. De son côté, le gouverneur du Nevada Steve Sisolak a demandé au Président Trump d’opposer son veto à toute proposition de loi du Congrès autorisant le projet (The Hill, 7 février).

Electricité : la FERC défend les marchés de capacité

Neil Chatterjee, Président de la Commission fédérale de régulation de l’énergie, a défendu le 11 février l’efficacité des marchés de capacité et a mis en garde les États fédérés contre toute tentative de quitter le marché régional de l’électricité PJM couvrant le centre/Nord-Est des États-Unis, du fait de divergences sur son fonctionnement. Cette intervention fait suite aux récents changements institués au niveau fédéral par la FERC visant à réduire l’intervention des États fédérés dans les décisions de production d’électricité. « Je crois fermement aux marchés et à la valeur que les marchés de capacité ont apportée aux consommateurs, à l’économie et à l’environnement », a déclaré M. Chatterjee lors d’une conférence de presse tenue à Washington dans le cadre de la conférence de la National Association of Regulatory Utility Commissioners. La FERC a décidé à la fin de l’année dernière d’étendre la règle dite « minimum offer price rule » fixant un prix plancher pour les offres de capacité dans les enchères de PJM – afin de tenir compte des ressources électriques bénéficiant de subvention des États, comme de nombreux projets éoliens et solaires et certaines centrales nucléaires existantes (E&E news 12 février).

 Gaz naturel : le DOE autorise quatre nouveaux terminaux à exporter du GNL

Le Département de l’énergie (DOE) a approuvé le    10 février des autorisations d’exportation pour quatre projets de terminaux de gaz naturel liquéfié (GNL) sur la côte du Texas. Ces projets sont à des degrés divers d’avancement et s’ils étaient menés à terme, ils pourraient à eux seuls répondre à la moitié de la demande européenne de GNL, a déclaré le secrétaire à l’énergie Dan Brouillette dans un communiqué de presse. Par ailleurs, le DOE a proposé de prolonger la durée des licences d’exportation de GNL. Les autorisations d’exportation de gaz naturel vers des pays n’ayant pas conclu d’accord de libre-échange avec les États-Unis seraient valables jusqu’à fin 2050 selon la nouvelle proposition, soit dix ans de plus que pour les autorisations actuelles. Cette évolution permettrait aux entreprises exportatrices d’avoir plus de flexibilité avec les acheteurs lors de la négociation des contrats a déclaré le DOE (S&P Global, 11 février).

Google renonce à sa participation à un important projet éolien au Kenya

Vestas Wind Systems A/S est à la recherche d’un nouveau partenaire pour une participation de 12,5 % dans le plus grand parc éolien kenyan (Lake Turkana Wind Power – 310 MW), après qu’une filiale de Google ait renoncé à investir à la suite à de retards dans le projet. Vestas a critiqué la décision d’Alphabet Inc. de se retirer en raison de « retards liés principalement à la ligne de transport d’électricité » (Reuters, 10 février).

Le chiffre de la semaine : 1 Md de barils

Il s’agit de la production de pétrole sur les terrains fédéraux en 2019, en hausse de 122 millions de barils (13%) par rapport à 2018 (AP news – 11 février).

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0