Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2020-04

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2020-04

Sommaire                                                                                                                                                                                           

Écologie – Climat

  • Le Parti Démocrate lance son Conseil sur l’environnement et la crise climatique
  • Le DOE et l’American Chemical Council s’associent pour recycler les plastiques
  • Pollution de l’air : nouvelle obligation de déclaration des rejets toxiques accidentels

Transport      

  • Coronavirus : la TSA limite les entrées sur le territoire US
  • Bombardier en discussion avec Textron pour vendre ses avions d’affaires
  • UPS précise sa stratégie de logisticien du futur

Énergie

  • Au Congrès, les progressistes veulent interdire la fracturation hydraulique
  • Trois agences fédérales se mobilisent sur la cybersécurité dans l’énergie
  • L’éolien et le solaire auraient du mal à remplacer les emplois dans le charbon

Agenda

Écologie – Climat                                                           

Le Parti Démocrate lance son Conseil sur l’environnement et la crise climatique

Le Parti démocrate a officiellement lancé le 6 février une initiative visant à renforcer la place des changements climatiques et des questions environnementales au sein du parti et de ses activités à l’approche de l’élection présidentielle. A cet effet, le Comité national démocrate (DNC) a installé son Conseil sur l’environnement et la crise climatique. Il se prépare à une tournée, qui débutera au New Hampshire puis se déplacera au Nevada et en Caroline du Sud, qui comptent tous parmi les premiers États à organiser des événements à l’occasion de l’élection présidentielle dans les semaines à venir. Le Conseil est présidé par Michelle Deatrick, membre du DNC et de l’équipe de campagne présidentielle du sénateur Bernie Sanders (I-Vt.). Son objectif le plus immédiat est de formuler des recommandations à l’ensemble du DNC pour la plate-forme 2020 du parti, en vue de son congrès en juillet à Milwaukee (Huffpost, 6 février).

Les régulateurs bancaires pourraient prévenir les risques climatiques

Les changements climatiques pourraient conduire le système financier américain à un effondrement économique, d’ampleur bien plus importante que celle consécutive à la crise du marché immobilier en 2008 qui a déclenché une crise mondiale. C’est ce qu’affirme Graham Steele, director of the Corporations and Society Initiative de la Stanford Graduate School of Business. Graham Steele fait partie des experts financiers, de législateurs et d’activistes environnementaux qui affirment que sans réglementation gouvernementale, les gestionnaires de fonds, les banques et les assureurs ont peu de chances de se détourner des énergies fossiles assez rapidement pour éviter les impacts climatiques. Il soutient que la Réserve fédérale peut jouer un rôle essentiel en protégeant les États-Unis contre les impacts financiers potentiellement catastrophiques des changements climatiques. Ces risques incluent les coûts élevés des dommages pour l’agriculture et les infrastructures, ainsi que les coûts échoués dans le secteur des énergies fossiles, dans un contexte de transition croissante vers les énergies décarbonées.

Le DOE et l’American Chemical Council s’associent pour recycler les plastiques

Le Département de l’énergie (DOE) a annoncé le 3 février un partenariat avec l’American Chemistry Council pour faire progresser les innovations dans le domaine du recyclage des plastiques. Ce partenariat est le premier du « défi de l’innovation » dans le domaine des plastiques du Département de l’énergie, lancé en novembre 2019. Le DOE consacrera 50 millions de dollars au cours de l’année fiscale 2020 pour financer divers appels à projet et partenariats public-privés pour améliorer le recyclage des plastiques.

Pollution de l’air : nouvelle obligation de déclaration des rejets toxiques accidentels

Afin de se conformer à une décision d’une cour de justice, le Chemical Safety Board (CSB), une agence d’investigation indépendante sur les accidents de l’industrie chimique créée par le Congrès en 1990, devrait publier ce mois-ci une nouvelle réglementation sur le signalement des pollutions atmosphériques accidentelles. A ce titre, les propriétaires ou exploitants d’installations industrielles devront déclarer auprès du CSB dans les huit heures suivant un rejet toxique involontaire ayant entraîné un décès, une hospitalisation ou des dommages matériels d’un million de dollars ou plus. Les entreprises qui ne se conformeraient pas à cette règle s’exposeront à des poursuites de l’agence de protection de l’environnement. Sur la base des 1 923 accidents ayant affecté l’industrie chimique dont le CSB a eu connaissance au cours de la dernière décennie, l’agence estime qu’elle recevra environ 200 rapports par an. Les entreprises pétrolières et gazières, du forage et du raffinage seront les plus concernés

Le chiffre de la semaine : 4 653

Il s’agit du nombre record d’ours noirs abattus en 2019 en Pennsylvanie, sur une population totale de 20 000 ours selon les autorités de l’Etat. La durée de la période de chasse était de 30 jours. Le précédent record remontait à 2011 (4350 ours) et 2005 (4164 ours) – AP news 3 février.

Transport

Coronavirus : la TSA limite les entrées sur le territoire US

La Transportation Security Administration (TSA) a publié samedi 1er février une directive, entrée en vigueur le 2 février en fin de journée, imposant aux compagnies aériennes de demander à leurs passagers sur vols internationaux vers les Etats-Unis s’ils ont voyagé en Chine continentale au cours des 14 derniers jours. Les citoyens américains ayant voyagé en Chine au cours des 14 derniers jours seront autorisés à pénétrer sur le territoire américain via certains aéroports identifiés (7 aéroports depuis le 2 février : Honolulu, Los Angeles, San Francisco, Seattle-Tacoma, Chicago O’Hare, Atlanta and New York JFK, auxquels se sont ajoutés Dallas, Détroit et Newark depuis le 3 février). Les citoyens ayant visité la province de Hubei seront soumis à un contrôle médical et placés en quarantaine surveillée pour 14 jours. Ceux ayant visité d’autres régions chinoises seront soumis à un examen médical et jusqu’à 14 jours de quarantaine auto-administrée. Les compagnies aériennes devront par ailleurs refuser d’embarquer les citoyens chinois et tout individu ne disposant pas de la nationalité américaine dès lors qu’il aura voyagé en Chine au cours des 14 derniers jours. (The Hill, 3 février)

UPS précise sa stratégie de logisticien du futur

UPS a précisé le 29 janvier quelques pans de sa stratégie de développement pour conserver sa place de premier logisticien sur le marché US, notamment dans le contexte de montée en puissance d’Amazon dans le secteur. UPS a ainsi annoncé la mise en place d’un partenariat avec Waymo et d’un pilote pour réaliser des livraisons de colis entre entrepôts UPS en Arizona au moyen de vans autonomes avec chauffeur de sécurité. UPS s’est également engagé à acquérir 10 000 véhicules de livraison électriques fabriqués par la start-up britannique Arrival. Enfin UPS a présenté un nouveau programme pilote de livraison par drones relatif à des services de transport d’échantillons médicaux et de médicaments au sein d’un campus de l’Université de Californie San Diego, et dans le cadre du Integration Pilot Program de la FAA. (The Verge)

Bombardier en discussion avec Textron pour vendre ses avions d’affaires

Bombardier serait en discussion avec Textron, qui produit notamment les avions CESSNA et les hélicoptères BELL, pour vendre sa division aviation d’affaires, alors que l’entreprise canadienne serait dans une situation financière préoccupante (WSJ). L’opération, si elle devait avoir lieu, est estimée à plusieurs milliards de dollars qui permettraient de résorber une partie de la dette colossale accumulée par le groupe canadien. Ces négociations font suite aux discussions avec Alstom débutées mi-2019 concernant la vente de la division ferroviaire, et à la vente à Mitsubishi de ses avions régionaux. Bombardier a également indiqué qu’elle pourrait quitter la joint-venture créée avec Airbus pour produire les avions C-Series, devenus A220, en raison de l’augmentation des coûts liés à la croissance des volumes de production. (WSJ)

L’administration américaine étend ses restrictions d’immigration à 6 nouveaux pays

L’administration fédérale américaine a annoncé le 31 janvier l’ajout de six pays – Nigeria, Birmanie, Erythrée, Kirghizstan, Soudan and Tanzanie – à la liste des pays soumis à interdiction de voyage ou restrictions d’entrée sur le territoire américain. Cet ajout porte à 13 le nombre de nations soumises à ces restrictions, et entrera en vigueur au 22 février. Les visas d’immigrants seront suspendus pour 4 de ces pays : Nigeria, Birmanie, Erythrée, Kirghizstan, et le Soudan et Kirghizstan seront exclus du programme de la loterie à la greencard (diversity visa program). Ces nouvelles restrictions ne s’appliqueront pas aux touristes, aux voyages d’affaires, ou aux étudiants, précise l’administration. Le Département d’Etat américain et le Département pour la sécurité intérieure justifient ces mesures pour l’Erythrée, la Tanzanie et le Kirghizstan par le fait que ces pays n’auraient pas satisfait aux exigences de partage d’information entre administrations liés aux menaces terroristes, ou n’ont pas mis à jour leur systèmes de passeport. Le soutien au terrorisme est mis en avant pour le cas du Soudan. Pour le Nigéria, l’administration évoque des risques élevés et des menaces dans le pays justifiant ces restrictions. Elle pointe enfin le trop grand nombre d’immigrants illégaux venus du Nigéria et de Tanzanie qui restent aux Etats-Unis après expiration de leurs visas. (NYT, Politico)

Nuro autorisé à produire des véhicules sans poste de conduite

La Startup Nuro, spécialisée dans les véhicules de livraison autonomes sans chauffeur, a obtenu une exemption temporaire de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) lui permettant de déroger aux standards de sécurité associés à la catégorie des Low Speed Vehicles. Le véhicule est conçu pour être opéré sans conducteur humain. Nuro est autorisé à produire jusqu’à 5000 véhicules grâce à cette exemption de deux ans, qu’il entend utiliser pour proposer des services de livraison de courses ou de nourriture. (Cnet)

Le chiffre de la semaine : 1 Mds USD

Il s’agit du montant du plan annoncé par une coalition composée de ChargePoint, le plus important opérateur US de réseau de recharge pour véhicules électriques, et la National Association of Truck Stops Operators, pour développer les infrastructures de recharge électriques US au cours des 10 prochaines années. (E&E News, 7 février)

Énergie

Au Congrès, les progressistes veulent interdire la fracturation hydraulique

Une proposition de loi présentée le 28 janvier par le sénateur Bernie Sanders (I-Vt.) et la représentante Alexandria Ocasio-Cortez (D-N.Y.), prévoit une interdiction nationale de la fracturation hydraulique et des infrastructures associées à partir de 2025. La proposition « Fracking Ban Act (S. 3247) » mettrait également fin à toute autorisation fédérale d’infrastructure de gaz naturel et viserait à interdire l’utilisation du gaz naturel pour la production d’électricité qui représente environ 36 % du mix électrique aux États-Unis. Cette mesure représente la dernière tentative des progressistes du Congrès pour réduire la production de gaz naturel et lutter contre les changements climatiques et d’autres formes de pollution.

Trois agences fédérales se mobilisent sur la cybersécurité dans l’énergie

Trois agences fédérales ont déclaré le 3 février qu’elles allaient unir leurs forces pour défendre les infrastructures pétrolières, gazières et électriques américaines contre les pirates informatiques, alors que la société Dragos Inc., un consultant spécialisé en cybersécurité, a mis en garde contre une évolution des logiciels de rançon visant les réseaux d’énergie. Les Départements de l’énergie, de la Sécurité intérieure et de la Défense ont signé un protocole d’accord visant à lutter dans le cadre du nouveau programme Pathfinder contre les cybermenaces dans le secteur de l’énergie, ont déclaré les agences. Leur annonce coïncide avec les recherches de Dragos Inc, qui a mis en évidence un nouveau type de rançongiciel qui pose un « risque unique et spécifique » pour contrôler les systèmes d’exploitation du réseau électrique et d’autres infrastructures.

Pete Buttigieg contre la construction de nouvelles centrales nucléaires

Pete Buttigieg, le candidat à la primaire démocrate arrivé en tête du Caucus de l’Iowa le 4 février, a déclaré qu’il voyait une place pour l’énergie nucléaire sur le réseau américain – mais pas nécessairement pour le long terme. L’ancien maire de South Bend (Indiana), a déclaré lors d’une réunion sur le changement climatique dans le New Hampshire qu’il voyait un besoin pour l’énergie nucléaire « à court et moyen terme », mais qu’il ne soutenait pas non plus la construction de nouveaux réacteurs. En défendant cette position, il a souligné les préoccupations concernant les combustibles nucléaires usés et les investissements considérables nécessaires pour de nouvelles centrales nucléaires.

L’éolien et le solaire auraient du mal à remplacer les emplois dans le charbon

Aux Etats-Unis, près des deux tiers des zones d’extraction du charbon (62 %) seraient propices au développement de l’énergie solaire, selon une étude internationale rapportée le 5 février par Axios. Pour que les mineurs de ces régions puissent retrouver un emploi dans l’énergie solaire, il faudrait installer près de 143 gigawatts d’énergie solaire, soit près de trois fois la capacité solaire actuelle des États-Unis, et dispenser les formations nécessaires à la reconversion des mineurs. Le Wyoming serait le seul État américain où les emplois dans le secteur de l’énergie éolienne pourraient être une option viable pour reconvertir les mineurs.

Le chiffre de la semaine : plus de 9 GW

Il s’agit des nouvelles capacités d’énergie éolienne installées en 2019 selon l’American Wind Energy Association. L’industrie éolienne américaine a connu un niveau record au quatrième trimestre avec 5 746 MW de capacités de nouveaux projets éoliens au cours des trois derniers mois de l’année. Cela a porté la capacité totale installée en 2019 à 9 143 MW, en augmentation de 20 % par rapport à 2018 et porte à 105 583 MW la capacité d’énergie éolienne en exploitation aux États-Unis, avec près de 60 000 éoliennes réparties dans 41 États et deux territoires américains.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0