Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2020-02

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2020-02

Sommaire

Écologie – Climat

  • A Davos, le Président Trump promeut la plantation d’arbres
  • Rejet de la plainte sur l’inaction climatique du gouvernement fédéral
  • Coca-Cola, PepsiCo et Keurig investissent dans le recyclage des bouteilles en plastique

Énergie

  • Bloomberg promet la neutralité carbone dans les nouveaux bâtiments en 2025
  • Baisse de la production de gaz naturel en 2021 pour la première fois depuis 2016
  • L’U.S. Climate Alliance pour des solutions alternatives aux nouveaux réseaux électriques et centrales thermiques

Agenda

Écologie – Climat                                                           

A Davos, le Président Trump promeut la plantation d’arbres

Le président Trump a engagé le 21 janvier la participation des États-Unis à l’initiative « One Trillion Trees » pour lutter contre les changements climatiques. Cette annoncé a été faite lors du Forum économique mondial annuel de Davos dont le thème retenu cette année porte sur la nécessité d’un « monde plus cohérent et plus durable ». « Nous allons continuer à rétablir un leadership fort dans la restauration, la croissance et une meilleure gestion de nos arbres et de nos forêts », a déclaré le Président Trump.

Rejet de la plainte sur l’inaction climatique du gouvernement fédéral

Une cour d’appel fédérale a rejeté le 17 janvier la plainte historique sur les changements climatiques « Juliana v. United States » intentée au nom de 21 enfants et jeunes adultes âgés de 12 à 23 ans contre l’inaction du gouvernement fédéral, face au réchauffement climatique. Les plaignants estimaient que cette inaction porte atteinte à leurs « droits constitutionnels fondamentaux à la liberté de ne pas être privé de vie, de liberté et de propriété ». Bien que les jeunes plaignants « aient fait valoir de façon convaincante qu’une action est nécessaire, les tribunaux ne sont pas compétents sur les changements climatiques » a estimé le juge Andrew D. Hurwitz dans son avis. « À contrecœur, nous concluons qu’un tel recours va au-delà de notre pouvoir constitutionnel. Au contraire, les arguments impressionnants des plaignants pour obtenir réparation doivent être présentés devant les branches politiques du gouvernement ». Les plaignants ont fait part de leur intention de faire appel de cette décision (New York Times, 17 janvier).

HBO Max lance une série télévisée sur les changements climatiques

HBO Max, le service de streaming de WarnerMedia LLC, qui fera ses débuts au printemps va lancer une série d’anthologies intitulée « The Uninhabitable Earth », qui met en scène des histoires fictives sur ce qui pourrait résulter des changements climatiques. La série est inspirée du livre à succès du même titre de David Wallace-Wells (février 2019), rédacteur en chef adjoint du New York Magazine. L’écrivain Adam McKay (qui a produit « Vice » et « The Big Short ») en écrira et réalisera le premier épisode. Il a récemment signé un contrat de cinq ans avec HBO et HBO Max (AP news, 15 janvier).

Coca-Cola, PepsiCo et Keurig investissent dans le recyclage des bouteilles en plastique

Une initiative de trois des plus grandes entreprises de boissons américaines visant à améliorer le recyclage et le traitement des bouteilles en plastique est lancée au Texas avec un investissement de plus de 3 millions de dollars. L’American Beverage Association a annoncé le 16 janvier que la région de Dallas-Fort Worth sera la première région à bénéficier d’un investissement dans le cadre de l’initiative « Every Bottle Back » lancée à l’automne par Coca-Cola Co., PepsiCo et Keurig Dr Pepper. Cet investissement comprendra la modernisation d’une installation de recyclage avec une technologie qui inclut des trieuses optiques, la distribution de matériel éducatif sur le recyclage, une campagne d’information du public et une aide au financement de nouveaux services de ramassage pour les complexes de logements qui n’en disposent pas actuellement, en plus de la fourniture de conteneurs et d’une signalisation dans ces lieux. L’American Beverage Association coordonne l’investissement de 100 millions de dollars de Coca-Cola Co., PepsiCo et Keurig Dr Pepper pour cette initiative, qui est promue par le biais du Recycling Partnership, une organisation à but non lucratif basée en Virginie travaillant avec les gouvernements locaux pour améliorer les taux de recyclage, et de Closed Loop Partners, une entreprise new-yorkaise qui investit dans les installations de recyclage et les nouvelles recherches. Le WWF US suivra les progrès réalisés par ses entreprises. (Associated Press, 16 janvier).

Le chiffre de la semaine : 6 Mds USD

Il s’agit du montant des aides fédérales et d’autres parties prenantes impliquées dans près de 3 000 projets de protection et restauration des zones humides en Amérique du Nord (États-Unis, Canada, Mexique) au titre du North American Wetlands Conservation Act (NAWCA) promulgué il y a trente ans, en décembre 1989 par le Président George H. Bush.

Énergie

M. Bloomberg promet la neutralité carbone dans les nouveaux bâtiments en 2025

Mike Bloomberg, candidat démocrate à la présidence, a publié le 15 janvier son programme pour réduire les émissions des bâtiments et de leurs équipements. Son objectif est d’atteindre la neutralité carbone pour tous les nouveaux bâtiments d’ici 2025, tout en rénovant les anciennes habitations. Une grande partie de cet objectif passera par l’élimination progressive des appareils au gaz naturel, comme les poêles et les chaudières. Il s’agit d’un changement important par rapport au plan mis en œuvre en 2011 en tant que maire de la ville de New York interdisant uniquement certains grades de fiouls domestiques. Ce retournement intervient alors que des études récentes montrent que le gaz naturel contribue davantage au réchauffement climatique que ce qui avait été estimé précédemment, en raison des fuites de méthane, un gaz à effet de serre extrêmement puissant (Washington Post, 15 janvier).

Baisse de la production de gaz naturel en 2021 pour la première fois depuis 2016

La production de gaz naturel américain devrait diminuer en 2021 après avoir atteint des niveaux record cette année, selon un rapport publié le 14 janvier par l’Agence américaine d’information sur l’énergie. Les perspectives énergétiques à court terme pour janvier indiquent que la production de gaz naturel augmentera à 94,74 milliards de pieds cubes (bcf) par jour en 2020, avant de chuter à 94,11 bcf par jour l’année prochaine. Il s’agirait de la première baisse annuelle de la production de gaz naturel depuis 2016. La croissance en 2020 est due à l’amélioration de l’efficacité des forages, à la réduction des coûts et à l’augmentation de la capacité des gazoducs à partir du bassin Permien et des Appalaches, selon les perspectives de l’AIE.

Electricité : baisse de la production thermique, et hausse des renouvelables

Dans ses dernières perspectives énergétiques à court terme, publiées le 14 janvier, l’administration américaine de l’information sur l’énergie (EIA) prévoit que la production des centrales électriques au gaz naturel augmentera de 1,3 % en 2020. Ce taux de croissance serait le plus faible taux de croissance de la production au gaz naturel depuis 2017. L’EIA prévoit que la production à partir de sources d’énergies renouvelables non hydroélectriques, telles que le solaire et l’éolien, augmentera de 15 % en 2020, soit le taux le plus rapide en quatre ans. La production des centrales électriques au charbon devrait diminuer de 13 % en 2020.

L’U.S. Climate Alliance pour des solutions alternatives aux nouveaux réseaux électriques et centrales thermiques

D’ici à 2030, les États-Unis devraient investir 600 milliards de dollars dans la transmission et la distribution d’électricité et 500 milliards de dollars supplémentaires dans le parc de production d’électricité, dont pas moins de 480 GW pour remplacer les centrales thermiques et créer de nouvelles capacités sur l’ensemble du territoire américain. Ces nouvelles installations risquent de générer d’importantes émissions de gaz à effet de serre pendant la durée de vie des projets – ce qui est incompatible avec la réalisation des objectifs de l’Accord de Paris, estime l’U.S. Climate Alliance, qui regroupe 25 Etats fédérés soutenant l’accord de Paris. Celle-ci considère que ces dernières années, les nouvelles solutions technologiques, notamment le stockage de l’énergie, le solaire distribué, les progrès en matière d’efficacité énergétique et les approches sophistiquées de gestion de l’énergie, sont devenues plus économiques. Ces solutions peuvent désormais être déployées pour reporter ou renoncer à de nombreux investissements traditionnels dans la production, le transport et la distribution, selon l’Alliance.

Le chiffre de la semaine : 55,5 Mds USD

Il s’agit du montant des investissements records réalisés en 2019 par les entreprises de développement des énergies solaires et éoliennes américaines afin de qualifier leur projets pour l’obtention des crédits d’impôts fédéraux, un montant en hausse de 28% par rapport à l’année précédente, selon une étude du 16 janvier de BloombergNEF.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0