Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2019-38

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2019-38

Sommaire

Écologie – Climat

  • Les États-Unis enclenchent la procédure de retrait de l’Accord de Paris
  • Le nouveau Senate Climate Solutions Caucus rencontre des industriels
  • Le Center for American Progress propose un cadre pour tendre vers la neutralité carbone

Énergie

  • Le PDG d’Exelon menace de fermer plusieurs centrales nucléaires dans l’Illinois
  • Les bénéfices d’Exxon en chute de 49% au troisième trimestre
  • Un volume record de gaz torché au Texas et Nouveau-Mexique

Agenda

Écologie – Climat                                                           

Les États-Unis enclenchent la procédure de retrait de l’Accord de Paris

Le Département d’État a annoncé le 4 novembre par un communiqué du Secrétaire d’Etat la notification formelle par les États-Unis de leur retrait de l’Accord de Paris. Il s’agissait du premier jour possible pour procéder à cette notification. Le retrait américain sera effectif dans un an à compter de cette notification. Dans son communiqué, Mike Pompeo rappelle que cette notification découle de la décision du président Trump le 1er juin 2017 de se retirer de l’Accord de Paris en raison du « fardeau économique injuste imposé aux travailleurs, entreprises et contribuables américains par les engagements pris par les États-Unis dans le cadre de l’accord ». En meeting de campagne à Lexington dans le Kentucky, Donald Trump a confirmé le retrait de l’Accord « horrible, coûteux, unilatéral » de Paris, se félicitant que son pays soit « et de très loin le premier producteur d’énergie au monde » et qu’il ait gagné « la guerre du beau charbon propre » [ndlr PBS 2:26:50].

Le nouveau Senate Climate Solutions Caucus rencontre des industriels

Le nouveau groupe bipartisan sur les changements climatiques du Sénat créé le 23 octobre dernier a rencontré le 5 novembre des PDG des secteurs de l’énergie et de l’industrie ainsi que des organisations environnementales centristes. Le groupe, dirigé par ses co-fondateurs, les sénateurs Chris Coons (D-Del.) et Mike Braun (R-Ind.), ont rencontré des dirigeants de DSM, DTE Energy Co., LafargeHolcim Ltd, Public Service Enterprise Group Inc, Dow Inc. et BASF SE, ainsi que des représentants de l’Environmental Defense Fund et du World Resources Institute. Le groupe a été rejoint par la sénatrice Lisa Murkowski (R-Alaska), et par Mitt Romney (R-Utah), Angus King (I-Maine) et Jeanne Shaheen (D-N.H.). Le caucus a également rencontré à sa demande Bill Gates le 7 novembre. (The Washington Examiner, 31 Octobre / E&E news, 6 Novembre/ The Hill, 7 novembre).

Le Center for American Progress propose un cadre pour tendre vers la neutralité carbone

Le Center for American Progress (CAP), un think tank de tendance progressiste a publié le mois dernier sa vision d’une Amérique totalement décarbonée, dans une approche qui inclut la création d’emplois bien rémunérés et un engagement en faveur de la justice environnementale. Pour y parvenir, le rapport du CAP préconise des objectifs économiques, des points de repère sectoriels précis, estime les réductions d’émissions qui en découleraient et examine les moyens d’inciter le reste du monde à faire de même. Il s’appuie sur les mesures mises en œuvre avec succès par les gouverneurs et les assemblées législatives de neufs États, du district de Columbia et de Porto Rico, qui se sont engagés à atteindre des objectifs de neutralité carbone. Cette proposition permettrait de réduire les émissions de gaz à effet de serre des États-Unis d’au moins 43 % par rapport aux niveaux de 2005 d’ici 2030, ce qui mettrait les États-Unis sur la voie de la neutralité carbone d’ici 2050.

Une nouvelle initiative pour favoriser le recyclage des bouteilles en plastique

L’American Beverage Association (ABA) a lancé le 29 octobre une nouvelle initiative visant à renforcer le recyclage et la collecte des bouteilles en plastique aux États-Unis, en partenariat avec plusieurs grandes entreprises de boissons, deux organisations de recyclage et le World Wildlife Fund (WWF). La campagne intitulée « Every Bottle Back », vise à réduire la quantité de plastique neuf que les fabricants utilisent pour produire leurs bouteilles à usage unique. Coca-Cola Co, PepsiCo Inc. et Keurig Dr. Pepper Inc, partenaires de l’initiative, utilisent tous du plastique PET recyclable dans leurs bouteilles, qui peut être recyclé et réutilisé dans de nouveaux produits. Mais actuellement seul 6 % du PET utilisé pour fabriquer de nouvelles bouteilles est recyclé. Les entreprises contribueront notamment à moderniser les infrastructures de recyclage. Le WWF effectuera le suivi des engagements.

Le chiffre de la semaine : 24%            

Il s’agit de la part des participants potentiels au caucus de l’Iowa accordant leur priorité au thème du climat, seconde préoccupation après la santé plébiscitée par 34% des électeurs, et devant l’économie (11%), la politique étrangère ou l’éducation (8%), selon le dernier sondage de la Quinnipiac University.

Énergie

Le PDG d’Exelon menace de fermer plusieurs centrales nucléaires dans l’Illinois

Chris Crane, PDG d’Exelon Corp., a averti le 31 octobre que l’Assemblée législative de l’Illinois devait prendre ses responsabilités d’ici le printemps prochain pour garantir la poursuite du fonctionnement de la majeure partie du parc nucléaire de l’entreprise. Il a menacé à plusieurs reprises de fermer des centrales nucléaires non rentables en raison des faibles prix de gros de l’électricité et des règles actuelles du marché PJM (Nord Est des États-Unis). En 2016, l’assemblée législative de l’Illinois a adopté le Future Energy Jobs Act, qui prévoit d’allouer jusqu’à 235 millions de dollars par année en crédits zéro émission pour maintenir en fonctionnement les centrales nucléaires d’Exelon Quad Cities et Clinton situées dans l’Illinois, pendant au moins une décennie. Mais la faiblesse des prix de gros de l’électricité et le désir des décideurs politiques de l’Illinois de transitionner vers des sources d’énergie plus propres mettent en difficulté financière les centrales d’Exelon. D’autres centrales nucléaires d’Exelon dans Illinois sont également menacées, a indiqué M. Crane (Chicago Business, 31 octobre).

Les bénéfices d’Exxon en chute de 49% au troisième trimestre

Les bénéfices d’Exxon Mobil ont chuté de façon spectaculaire au troisième trimestre, car l’entreprise a souffert de la baisse des prix du pétrole brut et du gaz naturel. La major a annoncé le 1er novembre des bénéfices de 3,17 milliards de dollars au troisième trimestre, en baisse de 49 % par rapport à la même période l’an dernier. Le total des revenus s’est établi à 65,05 milliards de dollars, en baisse de 15 % par rapport à la même période l’an dernier. Les prix du pétrole sont impactés négativement par la guerre commerciale prolongée entre les États-Unis et la Chine, ce qui suscite des inquiétudes quant à un ralentissement économique mondial. Les prix du gaz naturel ont également été bas en raison de sa surabondance aux États-Unis, qui inonde le marché (AP News 1er novembre).

Un volume record de gaz torché au Texas et Nouveau-Mexique

Les entreprises pétrolières du bassin Permien qui s’étend sur l’ouest du Texas et le sud-est du Nouveau-Mexique torchent des volumes records de gaz, alors que la production s’étend sur des terrains sans infrastructure pour recueillir le gaz naturel coproduit, ont rapporté le 5 novembre les analystes de Rystad Energy. La production de pétrole dans le bassin Permien croît à nouveau à un rythme accéléré, et des niveaux élevés et soutenus de torchage ou simplement de rejet à l’air du gaz associé au pétrole de schiste sont observés dans le bassin. Cette situation préoccupe les organisations environnementales. Le mois dernier, le régulateur de l’énergie du Texas avait également souligné le risque que courrait l’industrie si l’on ne s’attaquait pas au gaspillage de ce gaz.

Le chiffre de la semaine : 10 000

Il s’agit du nombre de microgrids que la Rockefeller Foundation en collaboration avec Tata Power Co. prévoit d’installer en Inde d’ici 2026 afin de permettre l’accès à une électricité bon marché aux entreprises et à 5 millions d’habitations affectant 25 millions d’habitants situés en zone rurale. La Rockefeller Foundation apportera son expertise technique à Tata Power (Bloomberg, 4 novembre).

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: