Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2019-28

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2019-28

Sommaire

Transport      

  • Approbation du plus important projet de loi pour financer les infrastructures routières
  • Rencontre tumultueuse entre le Président Trump et les compagnies aériennes US
  • La Californie pourrait transférer à LA et SF des milliards dédiés au projet de LGV

Transport

Approbation du plus important projet de loi pour financer les infrastructures routières

La Commission de l’Environnement et des Travaux Publics du Sénat a approuvé à l’unanimité le 30 juillet le projet de loi le plus important des Etats-Unis en matière d’infrastructures routières selon Transportation Today. L’American Transportation Infrastructure Act (ATIA Act) prévoit 287 Mds USD sur 5 ans, soit une augmentation de 27% par rapport au cadre législatif actuel (FAST Act). Les Sénateurs Barrasso (R-WY) et Carper (D-DE), qui ont porté cet accord bipartisan, ont expliqué l’urgence d’investir dans la réparation de près de 322 000 km de routes principales et de 47 000 ponts. Ce projet de loi consacre 5,5 Mds USD sur 5 ans à un nouveau programme de résilience contre divers accidents et catastrophes naturelles, ils ont déclaré reconnaître que « notre climat est en train de changer ». Ainsi, un financement spécifique est prévu pour soutenir les Etats cherchant à réduire les émissions de gaz à effet de serre dues aux transports. De même, 6,5 Mds USD iraient à la réhabilitation des ponts. Le déploiement dans les milieux ruraux du haut-débit est également un axe important, et la Commission a fait savoir que ce projet de loi établirait un programme de subventions auprès des investisseurs privés du secteur des carburants alternatifs (électricité, gaz naturel) proposant des stations de recharge ou de ravitaillement le long des axes routiers désignés.

Ce projet de loi ne sera pas présenté à la Chambre avant début 2020.

Rencontre tumultueuse entre le Président Trump et les compagnies aériennes US

NBC rapporte le 29 juillet la réunion à la Maison Blanche entre le Président Trump et les 3 plus grandes compagnies aériennes américaines : American, Delta et United. Elle portait sur la bataille longue de 4 ans qu’ils mènent contre les compagnies du Golfe Persique concernant le marché très lucratif des vols transatlantiques. Les « Big Three » leur reprochent une concurrence déloyale du fait d’importantes subventions de la part de leurs gouvernements. Elles demandent au Président Trump et à son administration d’intervenir en leur faveur pour un « Open & Fair Skies », afin de préserver les intérêts américains. Le Président Trump a rétorqué que les compagnies émiraties et qataries créaient de l’emploi aux Etats-Unis, en achetant des avions Boeing ainsi que des moteurs General Electric, ce qui n’était pas toujours leur cas. Beaucoup soulignent surtout la nécessité pour les Etats-Unis de préserver des relations apaisées avec le Qatar et les pays du Golfe, qui hébergent des soldats américains sur leur sol, dans la cadre des tensions actuelles au Moyen Orient.

La Californie pourrait transférer à LA et SF des milliards dédiés au projet de LGV

Selon le Los Angeles Times, les principaux législateurs de l’Etat de Californie souhaitent transférer plusieurs milliards de dollars du projet en cours de train à grande vitesse (LGV) de la Central Valley vers d’autres projets ferroviaires à Los Angeles et dans la région de la baie de San Francisco. De plus, ils envisagent de réaliser entre 5 et 6 milliards de dollars d’économies en retardant l’installation du système d’alimentation électrique de la ligne, ce qui signifierait que ce seraient des trains diesel à seulement 220 km/h qui circuleraient sur ce nouvel axe, et non des trains électriques roulant à 350 km/h comme prévu initialement. C’est le deuxième coup porté à ce projet en 2019, après que le Gouverneur Newsom a annoncé en février dernier vouloir réduire l’ambition du projet pour des raisons budgétaires, en passant d’une ligne à grande vitesse Los Angeles – San Francisco (800km), à un entre-deux joignant seulement Bakersfield à Merced (190 km). Cette proposition s’explique par la lassitude autour de ce projet, du fait de l’augmentation des coûts, des retards, des problèmes techniques, des litiges et des erreurs politiques.

Sont proposés des investissements dans l’amélioration du transport ferroviaire de voyageurs entre Burbank et Anaheim, le désengorgement de l’Interstate 5 à Los Angeles dans la perspective des JO2028 et l’injection de fonds supplémentaires dans le train de banlieue de San Francisco.

L’AASHTO fait des propositions pour les véhicules autonomes

L’American Association of State Highway and Transportation Officials (AASHTO) a publié le 22 juillet 2 lettres de commentaires en réponse à un projet de nouvelle réglementation pour les véhicules autonomes (VAs) émis le 28 mai par la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) et la Federal Motor Carrier Safety Administration (FMCSA), afin d’assouplir certaines normes fédérales en matière de sécurité des véhicules qui pourraient entraver le déploiement à plus grande échelle des VAs. Dans sa lettre, l’AASHTO s’inquiète auprès de la NHTSA qu’aucune référence ne soit faite au sujet de la communication entre véhicules et infrastructures routières dans leurs premières orientations. En ce qui concerne la FMCSA, la lettre de l’AASHTO couvre neuf points de préoccupation allant de la licence de l’opérateur « humain », aux procédures de cybersécurité et de contrôles routiers.

Le chiffre de la semaine : 60%

Selon un nouveau rapport de GlobalData, 60% de l’activité de la construction aux Etats-Unis se concentre dans les 10 Etats suivants : Californie, Texas, New York, Floride, Washington, Illinois, Pennsylvanie, Géorgie, Ohio et Caroline du Nord.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0