Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2019-09

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2019-09

Sommaire

Écologie – Climat

  • Le projet de budget pour 2020 réduit fortement les dépenses sur l’environnement
  • Californie : Leonardo DiCaprio rejoint un fonds pour les technologies climatiques
  • Annonce d’une coentreprise après la fin de l’offre hostile de Barrick Gold sur Newmont

Transport

  • Ouverture d’une enquête criminelle suite aux accidents des Boeing 737 Max
  • L’administration présente sa proposition de budget pour l’année fiscale 2020
  • Véhicules autonomes : NHTSA lance une consultation publique suite aux demandes d’exemptions aux standards de sécurité de GM et Nuro

Énergie

  • La Diplomatie énergétique s’invite à la conférence CERAWeek 2019 de Houston
  • La Maison Blanche demande une réduction du budget du DoE en 2020
  • Californie : un nouveau rival pour Tesla Solar Roof

Agenda

Écologie – Climat

Le projet de budget pour 2020 réduit fortement les dépenses sur l’environnement

Le projet de budget de la Maison Blanche pour 2020, publié le 11 mars reste muet sur le climat et réduit drastiquement les financements de l’agence de protection de l’environnement (EPA) : son budget serait de 6,1 milliards de dollars, en baisse de 31% par rapport à 2019. Il propose d’éliminer de nombreuses activités volontaires et moins prioritaires et de recentrer l’EPA sur des réformes stratégiques et réglementaires. Ce budget réduirait également deux missions de la NASA dans les géosciences, les programmes PACE pour l’étude des échanges de dioxyde de carbone entre l’atmosphère et l’océan et CLARREO Pathfinder pour l’amélio-ration de la modélisation du climat terrestre. Le Département d’État verrait une réduction de 23 % au cours de l’exercice 2020 par rapport aux niveaux de 2019. L’an dernier, le Département d’État avait prévu des fonds dans son budget pour payer les cotisations à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, mais il n’est pas certain qu’il prévoit de le faire à nouveau. La proposition budgétaire prend toutefois en compte les conséquences des changements climatiques ; c’est ainsi qu’elle ouvre la voie à la réforme du Programme national d’assurance contre les inondations géré par le gouvernement, qui assure    5,1 millions de propriétés dans des zones sujettes aux inondations non couvertes par les assureurs privés. Bien qu’aucun montant ne soit précisé, le budget propose également des « investissements importants » dans le fonds fédéral de secours en cas de catastrophes naturelles. De plus, à la suite des incendies dévastateurs de 2018, 1,4 milliard de dollars seraient alloués pour lutter contre les incendies de forêt ainsi qu’une enveloppe complémentaire de 2,25 milliards de dollars pour les situations d’urgences. L’administration veut aussi augmenter les moyens alloués à l’entretien des forêts et propose à cet effet 450 millions de dollars ainsi que 375 millions à la filière bois. Cette requête n’est qu’indicative pour le Congrès qui détient seul le pouvoir en matière budgétaire (E&E news 12 mars).

Californie : Leonardo DiCaprio rejoint un fonds pour les technologies climatiques

Leonardo DiCaprio conseillera un fonds de 150 millions de dollars, qui fait partie de Princeville Capital, une société d’investissement de 500 millions de dollars basée à San Francisco et à Hong Kong, sur les investissements technologiques mondiaux en phase de croissance. Leonardo DiCaprio est également conseiller auprès de la startup californienne d’efficacité énergétique Bluon Energy, qui s’emploie à remplacer les réfrigérants par des substituts moins nocifs pour le climat. Il est également membre du conseil d’administration du Fonds mondial pour la nature et du Natural Resources Defense Council (Bloomberg, 14 mars).

Retrait de loups protégés après des attaques de bétail au Nouveau Mexique

Deux loups gris mexicains, une espèce en danger d’extinction, ont été capturés par les autorités et subissent des tests pour déterminer s’ils sont à l’origine d’une série d’attaques de bétail dans le sud-ouest du Nouveau-Mexique, marquant ainsi une inflexion des efforts déployés pour ramener cette espèce dans le sud-ouest américain. L’agence fédérale de protection de la faune sauvage, le Fish and Wildlife Service a également émis une décision demandant le retrait d’un troisième loup dans l’espoir de réduire les attaques. La décision permet aux gestionnaires de la faune de recourir à la force létale si nécessaire (AP News, 15 mars).

Annonce d’une coentreprise après la fin de l’offre hostile de Barrick Gold sur Newmont

L’entreprise canadienne Barrick Gold Corp. a retiré le 11 mars son offre d’achat de 18 milliards de dollars de Newmont Mining Corp. et a accepté de former une coentreprise au Nevada avec son rival américain, mettant fin à une offre publique d’achat hostile qui visait à réunir les deux plus grands producteurs d’or du monde. En combinant leurs activités dans le sud-ouest des États-Unis, qui abrite l’une des plus grandes régions productrices d’or au monde, Barrick et Newmont espèrent économiser plus de 5 milliards de dollars au cours des 20 prochaines années (Reuters, 11 mars).

Le chiffre de la semaine : 109

Il s’agit du nombre de grandes entreprises américaines du groupe Fortune 500 engagées dans au moins une initiative de réduction des gaz à effet de serre (GreenBiz, 13 mars)

Transport

Accidents Boeing 737 Max

Alors que les investigations sont toujours en cours pour déterminer les causes de l’accident du vol ET302, impliquant un Boeing 737 Max 8 de la compagnie Ethiopian Airlines, qui s’est écrasé dimanche 10 mars en Ethiopie tuant les 157 personnes à bord, et que des similitudes avec l’accident de la Lion Air survenu en octobre 2018 en Indonésie, faisant 189 victimes, ont rapidement été mises en évidence, les principales autorités régulatrices du secteur aérien à travers le monde ont décidé de clouer au sol les Boeing 737 Max, dont l’Agence Européenne de Sécurité Aérienne (EASA) qui a pris cette décision le 12 mars. Sous la pression de la Maison blanche, le 13 mars la Federal Aviation Administration (FAA) a également décidé d’interdire de vol les 737 Max. La FAA indique avoir notamment fondé sa décision sur les données des transpondeurs Automatic Dependent Surveillance-Broadcast (ADS-B).

Ouverture d’une enquête criminelle suite aux accidents de Boeing 737 Max 

Dans un article du 17 mars, le Seattle Times pointe plusieurs dysfonctionnements dans le processus de la certification du B737 Max, notamment la délégation d’autorité de certification par la FAA à Boeing pour le nouveau système de contrôle de vol MCAS (Manoeuvring Characteristics Augmentation System) semblant être mis en cause dans les deux accidents, ou l’absence d’information aux pilotes relative à ce nouveau système. La presse rapporte également l’existence d’au moins cinq signalements de dysfonctionnements par des pilotes de B737 Max remontés auprès de la FAA entre les deux accidents, dont certains semblent impliquer le système anti-décrochage MCAS.

L’Inspecteur Général du Département des Transports (DOT) et le Federal Bureau of Investigation (FBI) du Département de la Justice ont ainsi ouvert une enquête criminelle le 17 mars portant sur le processus de certification du B737 Max impliquant Boeing et la FAA. Au-delà, cette affaire soulève selon Politico de nombreuses interrogations quant à une éventuelle érosion de la culture de la sécurité au sein de la FAA, et sa trop grande proximité avec une industrie qu’elle est chargée de réguler.

Nomination du nouvel administrateur de la FAA

Dans un contexte difficile, le président Trump a annoncé le 19 mars la nomination de Steve Dickson, ancien vice-président en charge des opérations aériennes chez Delta, au poste d’administrateur de la Federal Aviation Administration. Le poste était occupé par interim depuis 15 mois par Dan Elwell. (NPR)

L’administration présente sa proposition de budget pour l’année fiscale 2020

La Maison blanche a présenté le lundi 11 mars sa proposition de budget pour l’année fiscale 2020. Comme les années précédentes, l’administration Trump demande des économies importantes dans les dépenses discrétionnaires non militaires et les programmes sociaux. La proposition pour le département des transports sollicite une réduction des dépenses discrétionnaires de -21.5% avec une enveloppe de 21.4 Mds$ sur un total de 84 Mds$, dont 75% correspondent à des dépenses obligatoires (actées par des lois). A l’instar des exercices précédent, le Congrès pourrait à nouveau apporter des modifications substantielles à ces propositions.

Consultation publique pour des dérogations aux standards de sécurité pour véhicules autonomes

La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a lancé le 15 mars la phase de consultation publique suite aux demandes d’exemptions temporaires à certains standards de sécurité pour un maximum de 2500 véhicules autonomes demandées par le constructeur automobile General Motors et par la société Nuro, qui développe des véhicules de livraison autonome. La consultation est ouverte pour une durée de 60 jours. GM avait sollicité une exemption en janvier 2018, et souhaite pouvoir s’appuyer sur celle-ci pour produire des véhicules sans volants, ni pédales de frein et d’accélération, ni boîte de vitesse qui lui permettront de lancer un service de ride-hailing (service VTC) autonome zéro-émission, probablement dans la région de San Francisco. GM indique espérer pouvoir déployer ce service avant la fin de l’année 2019, toutefois les 15 mois de délais écoulés entre le dépôt de la demande d’exemption et le lancement effectif de la consultation par l’administration pourraient compromettre cet objectif. GM doit notamment démontrer que ses véhicules sont au moins aussi sûrs que des véhicules conduits par des conducteurs humains. La demande de Nuro porte sur une exemption aux standards s’appliquant aux Low-Speed Vehicles. (Detroit News)

Le CDC se penche sur l’accidentologie des trottinettes électriques

Le Center for Decease Control and Prevention (CDC) vient de lancer une étude portant sur les blessures des utilisateurs de trottinettes électriques en partage, à la demande de la ville d’Austin dans le Texas et en collaboration avec les départements des transports et de la santé publique de la ville. Ces derniers s’intéresseront aux facteurs environnementaux et aux informations cliniques caractérisant l’accidentologie de ces nouveaux véhicules qui ont connu un développement exponentiel dans les villes américaines depuis 2017. (The Verge)

Le chiffre de la semaine : 850 M$

Il s’agit du montant que va investir le constructeur automobile Ford dans son usine de Flat Rock dans le Michigan pour développer ses technologies dans le véhicule électrique et les véhicules autonomes. Il annonce la création de 900 emplois d’ici 2023. (The Hill)

Énergie

La Diplomatie énergétique s’invite à la conférence CERAWeek 2019 de Houston

IHS Markit, consultant en énergie organisait du 11 au 15 mars à Houston (Texas) sa 38ème conférence annuelle CERAWeek des hauts responsables de l’industrie mondiale de l’énergie et des gouvernements. Le thème de la conférence de cette année intitulé « Nouveau monde de rivalités » (« New World of Rivalries ») s’est concentré sur les nombreuses questions et incertitudes auxquelles est confrontée l’industrie mondiale de l’énergie. A cette occasion, le secrétaire du Département d’État Mike Pompeo a exhorté les dirigeants du secteur de l’énergie à aider les États-Unis à utiliser son statut croissant de superpuissance pétrolière et gazière pour contrer ses rivaux étrangers et promouvoir le libre-échange et la démocratie dans le monde.

La Maison Blanche demande une réduction du budget du DoE en 2020

Le budget demandé par la Maison Blanche pour le Département de l’Énergie (DoE) au titre de l’année fiscale 2020 s’élève à 31,7 milliards de dollars, en baisse de 11% par rapport aux financements alloués en 2019. Parmi les réductions sollicitées, il propose comme l’an passé la suppression des programmes de l’agence de recherche avancée sur l’énergie (ARPA-E). L’Office de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables du DoE verrait son budget réduit de 70%, passant de 2,3 milliards à environ 700 millions de dollars. La contribution américaine au projet de réacteur thermonucléaire ITER s’élèverait à 107 millions de dollars, contre 132 millions de dollars alloués en 2019 (-19%). Enfin, ce budget supprimerait un programme d’aide bénéficiant aux ménages modestes pour la rénovation thermique de leur logement dit « Weatherization Assistance Program ». Cette requête n’est qu’indicative pour le Congrès qui détient seul le pouvoir en matière budgétaire.

Californie : un nouveau rival pour Tesla Solar Roof

GAF Energy, filiale de Standard Industries Inc. l’une des plus grandes entreprises de construction de toiture au monde a commencé à commercialiser sa propre version d’une toiture solaire. L’entrée de l’industrie de la construction dans le marché des toits solaires met à l’épreuve un projet de tuiles photovoltaïques que Tesla a eu du mal à faire décoller depuis son lancement très médiatisé en 2016. Les constructeurs se développent dans le solaire au moment même où l’industrie se prépare au décollage des installations solaires en toiture. La Californie exige la pose de panneaux sur les nouvelles maisons à partir de l’année prochaine. Selon Bloomberg, cela pourrait porter la capacité installée annuelle de l’État à près de 1,6 gigawatt en 2020, contre environ 950 mégawatts l’an dernier (Bloomberg, 16 mars).

Baisse de la demande d’éthanol aux États-Unis pour la première fois en vingt ans

Les chiffres de l’agence d’information sur l’énergie montrent que les ventes d’éthanol aux États-Unis ont légèrement baissé en 2018. Il s’agit d’une baisse historique jamais observée au cours des deux décennies écoulées. L’industrie de l’éthanol attribue en grande partie cette baisse à un nombre exceptionnellement élevé de dérogations aux obligations d’incorporation octroyées par l’agence de protection de l’environnement (EPA) à certaines raffineries de pétrole en 2017. Cette baisse s’explique aussi par l’arrêt d’exportations prévues vers la Chine en raison des tensions commerciales (StarTribune, 16 mars).

Le chiffre de la semaine : 2,5 milliards de $

Il s’agit du montant du projet SOO Green Renewable Rail un projet de ligne électrique enterrée à haute tension à courant continu d’une capacité de 2,1 GW pour acheminer la production d’électricité de fermes éoliennes de l’Iowa vers l’est des États-Unis. Ce projet porté par une coentreprise entre la société d’investissement danoise Copenhagen Infrastructure Partners et Siemens AG longerait la voie ferroviaire Canadian Pacific railroad sur plus de 560 km (GTM, 12 mars).

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0