Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2019-07

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2019-07

Sommaire

Transport                                                                                                                                

  • Le gouvernement fédéral annule près de 1 Md$ de subventions pour la LGV en Californie
  • Fin de discussions entre la Maison blanche et la Californie sur les standards d’émission des véhicules
  • Uber attaque en justice la ville de NY pour le plafonnement du nombre de licences VTC
  • Absence de consensus sur le changement climatique et les transports à la Chambre des Représentants
  • Un plan pour améliorer le fonctionnement de métro de NYC financé par un péage urbain

Agenda

Transport

Le gouvernement fédéral annule près de 1 Md$ de subventions pour la LGV en Californie

Dans une lettre du 19 février, la Federal Railroad Administration (FRA) a informé la California High Speed Rail Authority (CAHSR) de son intention d’annuler 929 M$ de subventions fédérales devant être prochainement versées pour la construction de la première phase de travaux de ligne à grande vitesse devant relier les régions de Los Angeles et de la baie de San Francisco. Le Département des Transports (US DOT) a par ailleurs indiqué dans une déclaration qu’il explorait activement toutes les options légales pour que la Californie rembourse les 2.5 Md$ de fonds fédéraux précédemment versés par la FRA au bénéfice de ce « projet désormais avorté ». Ces annonces font suite à la décision du gouverneur de Californie du 12 février dernier de renoncer au projet de liaison tel que prévu initialement entre Los Angeles et San Francisco, et de concentrer les efforts sur la desserte de la Central Valley entre Bakersfield, Fresno et Merced. (AASHTO)

Fin de discussions entre la Maison blanche et la Californie sur les standards d’émission

La Maison blanche indiquait le 21 février ne pas avoir trouvé de terrain d’entente avec le California Air Resources Board (CARB) concernant la proposition de définition de nouveaux standards d’émission pour les véhicules légers et petits utilitaires (proposition dénommée SAFE Vehicle Rule, en cours de consultation). L’administration fédérale souhaite par cette nouvelle réglementation limiter les exigences d’efficacité énergétique des véhicules neufs vendus sur le territoire américain, et remettre en question la possibilité de l’Etat de Californie de définir ses propres standards d’émissions. Treize Etats américains appliquent actuellement les standards californiens. L’Etat de Californie, qui a déjà attaqué en justice en mai 2018 la décision de révision des standards par l’administration Trump, devrait à nouveau attaquer cette nouvelle réglementation que l’administration fédérale pourrait définitivement adopter dans le courant de l’année 2019. (CNN)

Uber attaque en justice la ville de NYC pour le plafonnement du nombre de licences VTC

La décision de la ville de New York de plafonner pendant 12 mois le nombre de licences délivrées aux chauffeurs de services VTC a été contestée devant la justice par Uber le 15 février dernier. La plateforme de service de véhicules avec chauffeurs craint que ce plafond ne devienne permanent à l’issue de la période de 12 mois, comme a pu le laisser entendre le maire de New York, qui souhaite par cette mesure limiter l’impact que ces services ont sur la congestion des rues de New York. Le nombre de véhicules dédiés aux services VTC dépassait les 80 000 unités à New York en 2018. (The Verge).

Absence de consensus sur le changement climatique et les transports à la Chambre

Comme le rapporte le Washington Post, les désaccords partisans se sont largement fait entendre à l’occasion de la troisième audition organisée par la Commission transport et infrastructure de la Chambre des Représentants le 26 février qui a réuni 9 experts pour débattre de l’impact des transports sur le changement climatique, et des leviers permettant d’en réduire les effets. Les représentants Démocrates ont concentré leurs déclarations et questionnements sur la nécessité de réduire les émissions, la résilience des réseaux et l’atténuation du changement climatique, alors que plusieurs représentants Républicains ont pointé la responsabilité de pays tels que la Chine ou l’Inde, ou soutenu l’idée selon laquelle une approche marché était plus pertinente que des subventions ou des réglementations contraignantes, en s’appuyant notamment sur l’exemple du secteur aérien qui a réduit ses émissions grâce à divers incitatifs économiques.

Un plan pour améliorer le fonctionnement du métro de NYC financé par un péage urbain

Le gouverneur de New York et le maire de NYC ont conjointement présenté un plan visant à améliorer le fonctionnement de la Metropolitan Transportation Authority (MTA), et accroitre ses ressources afin de permettre un plan d’investissement de 60 milliards de dollars sur cinq ans en lui affectant le produit de trois nouvelles taxes : une taxe sur le cannabis, une sur les ventes en ligne et un péage urbain (congestion pricing). Ce dernier permettrait de rapporter 1 Md$ par an d’après le bureau du gouverneur, et devrait être mis en œuvre en décembre 2020 au plus tard. (SmartCitiesDive).

Le chiffre de la semaine : -5%

Il s’agit de diminution de la fréquentation des réseaux de transport collectif aux Etats-Unis au cours de la décennie écoulée (données 2008-2017) d’après un rapport du cabinet KPMG. Le phénomène est particulièrement prégnant pour les réseaux de bus qui ont enregistré un déclin de 15% de fréquentation sur la même période tandis que celle des modes de transport massifiés (métro, trains de banlieue) a crû, malgré une baisse ces trois dernières années. Le rapport recommande aux agences de transport de collaborer avec les opérateurs privés pour contrer ces tendances défavorables, et exploiter davantage les données disponibles permettant d’adapter les offres aux préférences des usagers. (SmartCitiesDive).

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 1