Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2019-01

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2019-01

Sommaire

Écologie – Climat

  • Une commission spéciale sur la crise climatique créée à la Chambre
  • Les émissions de dioxyde de carbone américaines en augmentation en 2018
  • Démission surprise du Président de la Banque Mondiale

 Transport

  • La sécurité et la sûreté du transport aérien américain affectées par le shutdown
  • Un projet de politique régionale transport « bas carbone » dans le Nord-Est américain
  • De plus en plus d’utilisateurs pour les applications de VTC aux Etats-Unis

 Énergie

  • New Jersey : EDF Renouvelables et Shell investissent dans l’éolien en mer
  • Californie : après les incendies dévastateurs PG & E pourrait se séparer de ses actifs gaziers
  • La Maison Blanche devrait nommer un nouveau commissaire à la FERC

 Agenda

  • 13 – 17 janvier: conférence annuelle du Transportation Research Bord (TRB), Washington DC
  • 17 – 18 janvier : Transforming Transportation : Will New Mobility Deliver Sustainable Transport for All?, organisé par la Banque Mondiale et le World Resources Institute, Washington DC
  • 24 janvier : présentation de l’ « Annual Energy Outlook 2019 (AEO) » de l’agence d’information sur l’énergie (EIA)
  • 25 janvier : événement « The 2019 Journalists’ Guide to Energy and Environment » au Wilson Center

Écologie – Climat

Une commission spéciale sur la crise climatique créée à la Chambre

La nouvelle majorité démocrate à la Chambre des Représentants a promis le 4 janvier lors de sa prise de fonction de faire de la lutte contre le changement climatique, l’un des objectifs marquants du 116ème Congrès, en dépit des divisions internes sur la question. Comme le rapporte Politico, la nouvelle commission spéciale sur la crise climatique (« Select Committee on the Climate Crisis »), créée dans le cadre du premier paquet de règles de la Chambre adopté la veille, sera au cœur de cet effort. La représentante Kathy Castor (D-Fla.), a été désignée par la présidente Nancy Pelosi (D-Calif.) pour diriger cette commission de quinze membres qui ne sera finalement dotée d’aucune autorité législative ou pouvoir d’assignation. Elle élaborera des recommandations en vue d’alimenter les travaux d’autres commissions de la Chambre (sur l’énergie et le commerce, l’espace et la science,…).

Les émissions de dioxyde de carbone américaines en augmentation en 2018

Selon les recherches publiées le 8 janvier par le Rhodium Group, un organisme de recherche économique indépendant, les émissions de dioxyde de carbone aux États-Unis ont augmenté d’environ 3,4% en 2018. L’estimation préliminaire du Rhodium Group pour cette hausse fait suite à trois années de baisse des émissions et constitue la deuxième plus forte augmentation annuelle en plus de 20 ans. Cette hausse impacte négativement la probabilité que les États-Unis puissent atteindre leur l’objectif de réduire les émissions de dioxyde de carbone de 26 à 28% par rapport aux niveaux de 2005.

Démission du Secrétaire du Département de l’Intérieur

Le secrétaire du département de l’Intérieur en charge de la gestion au niveau fédéral des ressources naturelles, Ryan Zinke, a présenté le 15 décembre sa démission à la Maison Blanche. Il faisait face à de multiples enquêtes liées à des transactions immobilières dans le Montana, son État d’origine, et à la gestion controversée de son agence. La politique conduite par le Secrétaire Zinke était saluée par les responsables de l’industrie de l’énergie pour avoir assoupli les règles environnementales de l’administration Obama et ouvert de vastes étendues de terrains et d’eaux fédérales à la prospection pétrolière et gazière et en même temps critiquée par les organisations environnementales opposées à l’exploitations de ces ressources fossiles (Washington Post, 15 décembre).

Démission surprise du Président de la Banque Mondiale

Jim Yong Kim, Président de la Banque mondiale qui a été instrumental dans le désinvestissement de la Banque pour le financement de projets d’énergies fossiles au profit de projets plus soutenables au plan environnemental, a annoncé de manière inattendue sa démission le 7 janvier. Le départ de Jim Kim pourrait conduire l’administration Trump à choisir un nouveau président dont le changement climatique ne serait plus la principale priorité. En effet, selon une règle non écrite, les États-Unis, qui détiennent 16% du capital de la Banque et qui en sont les principaux bailleurs de fonds, nomment son président. Bien que le/la futur(e) directeur (ice) pourrait être tenté(e) d’exprimer un moindre intérêt dans l’atteinte des objectifs de l’Accord de Paris, il ne lui serait toutefois pas possible de modifier unilatéralement la politique de la Banque sans le consentement du conseil d’administration (E&E news, 8 janvier).

Oregon : les ONG environnementales quittent la table des négociations sur le loup

Les ONG environnementales de l’Oregon ont annoncé qu’elles s’étaient retirées des discussions sur la gestion de la population de loups en augmentation. Elles redoutent en effet que les autorités de l’État assouplissent les modalités pour abattre les loups qui s’attaquent au bétail sans envisager d’autres alternatives. L’annonce a été faite après des mois de négociations pour mettre à jour les règles sur les conditions d’abattage de ces loups à mesure que leur nombre augmente et qu’ils se propagent plus à l’ouest et au sud après leur retour par le nord-est de l’Oregon en provenance de l’Idaho il y a plus de dix ans (AP news, 7 janvier).

Le chiffre de la semaine : 1,7 milliards de t

Il s’agit de l’augmentation mondiale des émissions de CO2 à l’horizon de 2030 en cas de retrait des États-Unis de l’Accord de Paris, selon une étude de la Brookings sur les bénéfices économiques et environnementaux de l’Accord de Paris parue le 7 janvier. Le bénéfice économique d’un maintien des États-Unis dans l’accord est estimé à 370 Mds$. Selon les auteurs, le seul intérêt des États-Unis à quitter l’accord concerne son PIB. Mais le non retrait des États-Unis aurait d’autres bénéfices en termes d’emplois, de salaires et de taux de chômage.

Transport

La sécurité et la sûreté du transport aérien américain affectées par le shutdown

Le plus important syndicat de pilotes de ligne américain ALPA représentant 61 000 pilotes a saisi par lettre le Congrès et la Maison blanche pour demander la fin du shutdown, et pointe les risques que cette fermeture partielle de l’administration fait peser sur la sûreté, la sécurité et la performance du système de transport aérien américain, rapporte Business Insider. Le même message est également relayé par le syndicat des contrôleurs aériens. Même si les opérations de contrôle du trafic aérien se poursuivent pendant le shutdown, la pause marquée sur les autres activités de la Federal Aviation Administration (FAA), telles que les inspections d’aéronefs, ou les programmes de formation des personnels, constituent des problèmes sérieux pour l’ALPA. CNN rapporte également une augmentation du nombre d’arrêts maladie chez les agents de la Transportation Security Administration (TSA), et souligne l’impact potentiel sur la sûreté aérienne. L’information est toutefois démentie par le Department of Homeland Security, dont dépend la TSA, précisant que la sûreté des passagers demeure assurée pendant le shutdown.

Les agents travaillant pour le Département des Transports ou l’une de ses agences sont parmi les 800 000 agents fédéraux affectés par la fermeture partielle de l’administration fédérale qui a débuté le 22 décembre dernier, et a atteint le 11 janvier son 21ème jour. Les agents sont soit réquisitionnés sans être payés, car occupant des fonctions essentielles, soit mis en congé forcé.

Un projet de politique régionale transport « bas carbone » dans le Nord-Est américain

Une coalition de neuf États du nord-est américain, ainsi que le district de Columbia, a annoncé fin décembre l’élaboration sous un an d’une politique régionale bas carbone de transport, qui plafonnera et réduira les émissions des transports, tout en ouvrant la porte à d’autres politiques complémentaires telles que la planification coordonnée des infrastructures, l’amélioration de l’aménagement du territoire, la mise en place de banques vertes et d’autres mécanismes de financement novateurs. (AASHTO Journal)

De plus en plus d’utilisateurs pour les applications de VTC aux Etats-Unis

La proportion d’utilisateurs des services de ride-hailing (applications VTC) a plus que doublé depuis 2015, d’après une étude du Pew Research Center, selon laquelle 36% des adultes américains ont utilisé en 2018 des applications telles Uber ou Lyft. L’étude montre également de forts écarts entre générations et zones géographiques: 51% des 18-29 ans ont eu recours à ces services, contre 24% des 50 ans et plus. Seulement 19% des Américains vivant en milieu rural y ont eu recours, contre 45% des citadins et 40% des habitants des zones périurbaines.

Nicole Nason proposée pour le poste d’administratrice de la FHWA

Le président Trump a proposé le 3 janvier au Sénat la nomination de Nicole Nason au poste d’administratrice de la Federal Highway Administration (FHWA). Nicole Nason – qui est actuellement Asssistant Secretary au Bureau de l’administration du département d’État – a occupé précédemment différents postes au sein du département des transports, dont de 2003 à 2006, le poste d’Assistant Secretary aux affaires gouvernementales, puis de 2006 à 2008 celui d’Administratrice de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA).

2019, année de la micro-mobilité électrique ?

Alors que les trottinettes électriques en libre-service comme Lime, Bird, Spin, Scoot ou Skip ont déjà fortement marqué l’année 2018, le CEO de la société Ito World, spécialisée dans l’analyse et le traitement des données de mobilité, prédit sur le site SmartCitiesWorld que l’année 2019 sera marquée par la révolution de la micro-mobilité électrique, et le développement de nouvelles offres de services de véhicules électriques.

Le chiffre de la semaine : environ 500 M$

Il s’agit du montant que le groupe Fiat Chrysler va devoir débourser pour solder les accusations selon lesquelles le groupe automobile aurait utilisé un logiciel intégré à ses véhicules permettant de tromper les tests d’émissions. Dans le cadre du règlement conclu avec le ministère de la Justice, l’Environmental Protection Agency (EPA) et l’État de Californie, plus de 100 000 véhicules diesel non conformes vendus ou loués aux États-Unis seront rappelés et mis en conformité. L’accord prévoit une pénalité civile de 305 millions de dollars et une pénalité de 19 millions de dollars versées à l’État de Californie, l’ensemble représentant une charge de près d’un demi-milliard de dollars pour Fiat Chrysler.

Énergie

New Jersey : EDF Renouvelables et Shell investissent dans l’éolien en mer

EDF Renouvelables en Amérique du Nord et Shell New Energies U.S. LLC (Shell) ont annoncé le 20 décembre avoir constitué une joint-venture codétenue à parité (Atlantic Shores Offshore Wind, LLC) pour le développement d’un site, situé dans la zone d’énergie éolienne du New Jersey, dans le cadre d’un bail délivré par les autorités fédérales américaines. La zone couverte par le bail recèle un potentiel de production d’énergie éolienne en mer d’environ 2 500 MW, soit l’équivalent de la consommation annuelle en énergie de près d’un million de foyers. Cette opération est soumise à l’obtention des autorisations réglementaires. La construction est soumise à la décision finale d’investissement.

Californie : après les incendies dévastateurs PG & E pourrait se séparer de ses actifs gaziers

La société mère du plus grand service public de l’électricité et du gaz de Californie, la Pacific Gas and Electric Company (PG & E) évalue actuellement l’état de ses finances et de sa structure à la suite des récents incendies de forêt imputés à ses installations électriques, qui pourrait lui coûter des milliards de dollars en responsabilité. A cette occasion, NPR, citant un responsable anonyme et un ancien employé, a indiqué le 4 janvier que PG & E envisageait de céder sa division gaz naturel – une partie importante de la société – afin de créer un fonds pour financer la réparation des dommages initiés par ses installations.

Floride : mobilisation pour l’ouverture du marché de l’électricité en 2020

Les partisans de l’ouverture du marché de l’électricité en Floride envisagent de proposer une initiative électorale à l’occasion des élections de 2020. Selon Citizens for Energy Choices à l’origine de cette initiative, une telle ouverture permettrait de lever les barrières réglementaires et politiques au développement de l’électricité renouvelable. Cette organisation a lancé une pétition en vue de collecter les signatures nécessaires à la mise au vote de son initiative à l’horizon de 2020. Il s’agit de la deuxième tentative de réforme du marché de l’électricité dans le « Sunshine State », qui a échoué en 2018 devant une Commission en charge d’une révision constitutionnelle. Citizens for Energy Choices s’attend à une opposition massive des compagnies électriques de Floride. Comme de nombreux États du Sud Est, le marché en Floride est dominée par des entreprises régulées et verticalement intégrées telles que NextEra, Florida Power and Light Co et Gulf Power Co. 766 200 signatures d’électeurs de Floride sont nécessaires pour mettre l’initiative au vote en 2020.

La Maison Blanche devrait nommer un nouveau commissaire à la FERC

La Maison Blanche est à la recherche d’un nouveau commissaire à la Federal Energy Regulatory Commission (FERC) à la suite du décès du Commissaire républicain et ancien président de la FERC Kevin McIntyre, survenu le 2 janvier après une longue maladie. La Commission se compose désormais de 4 commissaires, deux républicains et deux démocrates et cette situation, si elle devait perdurer, pourrait conduire au blocage de son processus de prise de décision.

Chevron et Occidental nouent un partenariat sur la capture directe du CO2

Chevron Corp. et Occidental Petroleum Corp. ont annoncé le 9 janvier une collaboration majeure entre l’industrie pétrolière et une société déployant une technologie permettant de capturer le dioxyde de carbone de l’air. La branche de capital-risque de Chevron et Oxy Low Carbon Ventures LLC, une filiale d’Occidental, ont annoncé qu’elles investiraient dans Carbon Engineering, une société canadienne soutenue par le cofondateur de Microsoft Corp. Bill Gates et d’autres entrepreneurs.

Le chiffre de la semaine : 29 300

Il s’agit du nombre de stations de recharge pour véhicules électriques ou à carburants alternatifs (biodiesel, éthanol, hydrogène, méthane, GPL) recensées dans l’Alternative Fuels Data Center du département de l’Énergie, qui permet leur géolocalisation par les automobilistes.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0