Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2018-35

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2018-35

Sommaire

Transport

  • La Chambre et le Sénat tombent d’accord sur le projet de loi sur les infrastructures hydrauliques
  • New York : une station de métro rouverte 17 ans après les attaques du 11 septembre
  • Lancement d’une plateforme d’achat collectif de flottes de véhicules électriques
  • De nouvelles infrastructures pour les camions autonomes mais une menace pour l’emploi
  • Une App qui récompense les déplacements éco-responsables

Agenda

Transport

La Chambre et le Sénat tombent d’accord sur le projet de loi sur les infrastructures hydrauliques

Les législateurs de la Chambre et du Congrès se sont entendus le 10 septembre sur une version commune du Water Infrastructure Act of 2018 signale The Hill. La version bipartisane et bicamérale du texte autorise plusieurs milliards de nouvelles dépenses fédérales dans les ports et les infrastructures fluviales, tout en supprimant des dépenses sur certains projets jugés inefficaces, dans un souci de « responsabilité fiscale ». Le projet de loi permettra également de contribuer à la réduction des risques inondation en milieu rural, dans l’ouest du pays, ainsi que sur les zones côtières, une problématique particulièrement mise en évidence ces derniers jours, alors qu’une partie de la côte Est est touchée par le passage de l’ouragan Florence.

New York : une station de métro rouverte 17 ans après les attaques du 11 septembre

La nouvelle station WTC Cortland de la ligne n°1 du métro de New York a été rouverte le samedi 8 septembre 2018 après 17 ans de fermeture. Celle-ci avait été partiellement détruite suite aux attentats du 11 septembre 2001. Les travaux de reconstruction avaient été engagés en 2015 par la Metropolitan Transit Authority (MTA), qui gère et exploite le réseau du métro new-yorkais. (NYT, 8 septembre).

De nouvelles infrastructures dédiées aux camions autonomes pourraient représenter une menace pour l’emploi

Un rapport publié par l’Université de Californie Berkeley indique que les camions autonomes pourraient remplacer près de 300 000 emplois de conducteur de camion longue-distance au cours de la prochaine décennie, sur un total de 2.1 millions d’emplois de chauffeurs routiers aux Etats-Unis, tout en contribuant à l’apparition et au développement de nouvelles infrastructures routières dénommées « ports à camions autonomes » (« autonomous truck ports » ou ATP), rapporte l’AASHTO Journal. Même s’il estime que de nombreux nouveaux emplois seront créés pour assurer les pré/post acheminements ou d’autres tâches de manutention au sein de ces nouveaux ports, le rapport alerte sur le risque d’y voir apparaître essentiellement des emplois peu qualifiés et mal payés, et plaide pour la mise en place de politiques publiques volontaristes pour accompagner leur développement afin de permettre un juste partage des bénéfices de ces innovations entre les différents acteurs de l’industrie logistique.

Lancement d’une plateforme d’achat collectif de flottes de véhicules électriques

A l’occasion du Global Climate Action Summit, s’étant tenu à San Francisco du 12 au 14 septembre, le Maire de Los Angeles, Eric Garcetti, co-fondateur du réseau Climate Mayors, a annoncé le lancement de la plateforme Climate Mayors Electric Vehicle (EV) Purchasing Collaborative, à l’initiative d’une coalition de 19 villes et deux comtés américains, et en partenariat avec l’association Electrification Coalition. Pour marquer le lancement de cette plateforme, ses promoteurs se sont engagés à acheter 376 véhicules électriques, correspondant à un investissement de 11 M$. L’objectif de la démarche est d’encourager d’autres villes à travers les Etats-Unis à accélérer la transition de leur parc automobile vers des flottes de véhicules électriques.

Une App qui récompense les déplacements éco-responsables

L’application Incentrip, qui a été développée dans le cadre d’un programme de recherche financé par le Département de l’Energie, et qui est actuellement testée à Washington DC et à Baltimore, récompense les usagers qui optent pour des modes de déplacement éco-responsables. Les points cumulés quotidiennement peuvent ensuite être convertis en cartes cadeau chez Amazon, Apple ou Google précise CityLab. L’équipe de recherche travaille également sur d’autres incitatifs non-financiers. L’objectif du programme étant de minimiser la dépense énergétique liée à chaque déplacement, les modes actifs sont ceux qui génèrent les récompenses les plus importantes. 35 000 utilisateurs testent actuellement l’application.

Le chiffre de la semaine : 253 millions

Il s’agit du nombre de passagers contrôlés dans les aéroports par la Transportation Security Administration (TSA) entre fin mai et début septembre 2018, soit une augmentation d’environ 6% par rapport à l’an passé. La TSA précise qu’il s’agit de la saison estivale la plus chargée de son histoire.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0