Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2018-34

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2018-34

Sommaire

Écologie – Climat

  • 17 États s’opposent au gel des contentieux sur le Clean Power Plan
  • La hausse du niveau des mers affecte déjà les prix de l’immobilier
  • Une première audition au Congrès sur les contaminations aux substances perfluorées

Transport

  • Waymo pourrait prendre du retard pour le lancement de son service de taxis autonomes
  • La ville de New York dévoile les détails du projet de tramway entre Brooklyn et le Queens
  • Uber annonce son introduction en bourse en 2019

Énergie

  • Année record pour le stockage résidentiel d’électricité
  • Hausse des tarifs de l’électricité pour des mineurs de crypto monnaies
  • La Chambre adopte un projet de loi pour accélérer les projets d’exportation de GNL

Agenda

Écologie – Climat

17 États s’opposent au gel des contentieux sur le Clean Power Plan

17 États dont les États de New York et de Californie, ont saisi une cour d’appel fédérale le 4 septembre afin de rejeter la demande de l’agence de protection de l’environnement (EPA) de maintien du gel des contentieux portant sur le Clean Power Plan (CPP), le règlement adopté par l’administration Obama pour réduire les émissions de gaz à effet de serre des centrales thermiques existantes. L’EPA avait saisi le juge la semaine passée, afin de poursuivre le blocage des contentieux sur le CPP en cours depuis près d’un an et demi, alors qu’elle vient de publier un projet de règlement pour remplacer le CPP, donnant aux États fédérés le pouvoir de fixer eux-mêmes leurs propres normes d’émissions. Ce nouveau texte devrait entrer en vigueur au début de l’année 2019 (E&E news, 4 septembre).

La hausse du niveau des mers affecte déjà les prix de l’immobilier

Les anticipations des acteurs économiques sur l’élévation du niveau des mers lié au réchauffement climatique affectent déjà négativement les prix de l’immobilier en zones côtières aux États-Unis, selon une étude à paraître dans le Journal of Financial Economics. Les chercheurs de l’Université de Pennsylvanie et du Colorado ont croisé les données du site d’annonces immobilières Zillow, avec celles de l’agence nationale océanographique et atmosphérique (NOAA). Ils ont constaté que les biens immobiliers exposés au risque d’élévation du niveau de la mer subissaient une décote d’environ 7% par rapport à des propriétés similaires qui ne sont pas exposées à ce risque.

Les majors doivent s’impliquer davantage contre le changement climatique

Les majors pétrolières et gazières américaines ne sont pas parvenues à arrêter des stratégies significatives pour la réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre, malgré de nombreux engagements, selon un rapport du 7 septembre de l’organisation As You Saw qui défend les intérêts des investisseurs. Depuis 2012, les investisseurs des 24 principales entreprises gazières et pétrolières américaines ont soumis 160 résolutions sur le changement climatique avec des succès variables. Mais celles-ci n’ont pas donné lieu à de réels changements au sein des entreprises, estiment les auteurs de l’étude.

Les émissions de CO2 du secteur de l’énergie en légère baisse en 2017

Les émissions de CO2 issues du secteur de l’énergie ont baissé de 0.9% en 2017 par rapport à 2016 indique le 5 septembre l’agence d’information sur l’énergie (EIA). Ces émissions ont décliné au cours de 7 années durant la dernière décennie et sont inférieure de 14% à leur niveau de 2005. Cette baisse est principalement liée à la réduction des émissions des centrales thermiques à charbon. Entre 2005 et 2020 la croissance de l’économie américaine a été de 20% alors que la consommation d’énergie a baissé de 2% rapporte l’EIA.

Une première audition au Congrès sur les contaminations aux substances perfluorées

Les parlementaires de la sous-commission de l’Énergie et du commerce de la Chambre se sont saisis du dossier sur les contaminations des eaux souterraines par des substances de la famille des polyfluoroalkyles et ont interrogé le 6 septembre, les responsables de l’administration sur les réponses à cette problématique. Il s’agissait de la première audition du Congrès sur ces substances toxiques utilisées dans un grand nombre de produits incluant des agents extincteurs ou des produits anti-adhérents. Les responsables de l’EPA ont indiqué que l’agence devrait publier son plan d’action d’ici la fin de l’année.

Un juge fédéral bloque (temporairement) la chasse à l’ours grizzly à Yellowstone

Un juge fédéral du Montana a émis le 30 août un moratoire de 14 jours bloquant le début de la chasse aux trophées dans l’Idaho et le Wyoming, autour du parc national de Yellowstone. Il s’agissait de la première chasse de ce type autorisée depuis que l’ours grizzly a été protégé au titre de la loi de 1975 sur les espèces en voie de disparition. L’U.S. Fish and Wildlife Service avait retiré l’ours grizzly de Yellowstone de cette liste en Août 2017, estimant que la population de cet ours brun emblématique s’était suffisamment reconstituée depuis les années 1970. La mesure avait alors été dénoncée par des groupes de protection de la nature (CBS news, 31 août).

Le chiffre de la semaine : 1 Mds$

Il s’agit des économies que pourraient réaliser les entreprises américaines en réduisant leur consommation de papier de 1% selon l’U.S. Chamber of Commerce Foundation (Greenbiz, 7 septembre).

Transport

Waymo pourrait prendre du retard pour le lancement de son service de taxis autonomes

Alors qu’elle annonce le lancement de son service de taxis autonomes pour la fin de l’année 2018, Waymo, la filiale d’Alphabet chargée du développement du véhicule autonome, fait face à plusieurs difficultés techniques qui pourraient remettre en cause ce planning très ambitieux, indique le site The Information. L’enquête révèle que les véhicules Waymo, testés depuis plus d’un an dans la banlieue de Phoenix en Arizona, rencontrent des difficultés à gérer de nombreuses situations classiques de conduite, telles que l’insertion sur les routes express, les tourne-à-gauche non protégés, ou la traversée de carrefours en T, provoquant parfois l’exaspération des autres usagers de la route. Ces difficultés proviennent souvent du fait que les véhicules autonomes sont astreints à respecter scrupuleusement les règles de circulation routière, telles que marquer un arrêt de 3 secondes à un stop, là où les autres usagers s’accommodent parfois d’une pratique moins respectueuse du code de la route. En réponse à cette enquête, Waymo précise que ces véhicules sont en « apprentissage continu », et que la sécurité demeure sa première priorité, mais confirme son ambition de lancer son service d’ici à la fin de l’année 2018, rapporte Silicon Republic.

La ville de New York dévoile les détails du projet de tramway entre Brooklyn et le Queens

La ville de New York a présenté le 30 août dernier le rapport d’étude préliminaire complémentaire du projet de tramway Brooklyn-Queens Connector (BQX) rapporte le New York Times. Le projet consiste en une ligne de 11 miles (17.6km) desservant 26 arrêts le long de l’East River et reliant le Queens et Brooklyn, pour une fréquentation projetée de 50 000 voyageurs par jour. Il est évalué à 2.73 Mds$ (soit plus de 150 M$ du km). Le nouveau planning présenté envisage une mise en service en 2029. Le projet nécessiterait un financement public de l’ordre de 1.3 Mds$, dont une large partie reposerait sur des financements fédéraux. L’étude socio-économique fait ressortir un bilan positif de 30 Mds$ sur 40 ans.

La ville de New York devrait engager à l’automne 2018 les appels d’offres pour les études d’impact environnemental alimentant l’Environmental Impact Statement (EIS). L’EIS constitue la première étape dans le processus d’approbation du projet.

Uber annonce son introduction en bourse en 2019

Dara Khorowshahi, le PDG d’Uber Technologies Inc. indiquait mercredi 5 septembre que l’entreprise préparait une introduction en bourse pour 2019, rapporte Reuters. Il précise par ailleurs qu’Uber conservera sa division consacrée au développement des technologies autonomes (Advanced Technologies Group) après l’IPO (Initial Public Offering) qu’il considère comme un important atout de la société.

Joel Szabat confirmé Assistant Secretary for aviation and international affairs au DOT

La nomination de Joel Szabat au poste d’assistant secretary for aviation and international affairs au sein du département des transports a été confirmée par le Sénat mercredi 5 septembre. Sa nomination avait été annoncée fin juillet par la Maison blanche. Szabat avait pris les fonctions de deputy assistant secretary for aviation and international affairs en janvier 2018. Il était précédemment directeur exécutif de la Maritime Administration (MARAD) du DOT depuis 2012.

Plusieurs mesures proposées par la Chambre pour renforcer la sûreté des transports

La Chambre a approuvé mardi 4 septembre quatre projets de loi visant à améliorer et renforcer la sûreté des systèmes de transports américains rapporte Politico: H.R. 6265 (115) interdirait aux voyageurs non-inscrits au programme PreCheck (qui est un programme de la Transportation Security Administration (TSA) permettant aux voyageurs pré-qualifiés de bénéficier d’un contrôle de sécurité allégé dans les aéroports) d’utiliser les voies PreCheck même lorsque les aéroports sont encombrés ; H.R. 6438 (115) qui créerait un poste de coordonnateur des risques drones au sein du Department of Homeland Securty (DHS); H. 6461 (115) qui créerait une force nationale de déploiement de la TSA; et H.R. 6400 (115) qui demanderait au DHS d’étudier l’ensemble des menaces actuelles et potentielles pesant sur les ports d’entrée américains. Le Sénat doit désormais instruire ces projets de loi.

Le chiffre de la semaine : 2 millions

Il s’agit du nombre de pickups F150 que le constructeur américain Ford a rappelé en Amérique du Nord à cause d’un problème de risque incendie sur le mécanisme des ceintures de sécurité. Le rappel concerne des modèles 2015 à 2018, rapporte CNN.

Énergie

Année record pour le stockage résidentiel d’électricité

Le stockage résidentiel d’électricité décolle aux États-Unis, selon un nouveau rapport de Wood Mackenzie Power & Renewables (ex GTM research). Le stockage résidentiel est utilisé en tant qu’alimentation électrique de secours en cas de coupure d’électricité, ou pour stocker la production d’électricité excédentaire de panneaux photovolta-ïques en toiture. Au second trimestre 2018, ces batteries ont représenté plus d’un tiers des nouvelles capacités de stockage installées. Globalement, les installations de stockage d’énergie ont augmenté de 57,5 MWh. C’est la première fois que le stockage résidentiel dépasse les capacités installées par les énergéticiens sur leurs réseaux. Selon les auteurs, les États les plus en pointe sont la Californie et Hawaï, suivis par le Massachusetts et l’Arizona. Cette évolution s’explique par la baisse des coûts des batteries et par la mise en œuvre de nouvelles politiques favorables au développement du stockage dans ces États. Le Colorado, le Minnesota, le Nevada, New York et Rhode Island ont également adopté de tels dispositifs (Bloomberg, 5 septembre).

Hausse des tarifs de l’électricité pour des mineurs de crypto monnaies

Un énergéticien public de l’État de Washington a augmenté ses tarifs d’électricité pour les entreprises exploitant un grand nombre de serveurs informatiques dédiés aux opérations dites de minage de crypto monnaies. Ces opérations de vérification des transactions de bitcoin ou d’autres monnaies électroniques sont très consommatrices en énergie. Aussi, le régulateur de l’énergie du comté de Chelan situé dans le centre de l’État a indiqué aux mineurs de bitcoin que leur industrie est risquée et non régulée et qu’il souhaite protéger les autres consommateurs. Cette industrie prospère dans la région du fait de l’abondance et des faibles coûts de l’hydroélectricité. Le régulateur a imposé un moratoire sur les demandes de raccordement de ces industriels dans l’attente de l’élaboration d’un nouveau tarif (The Capital Press, 30 Août).

La Chambre adopte un projet de loi pour accélérer les projets d’exportation de GNL

La Chambre des représentants a adopté le 6 septembre par 260 voix contre 146, un projet de loi accélérant les autorisations d’exportation de petits volumes de gaz naturel liquéfié, codifiant une réglementation du département de l’énergie (DoE) finalisée en août. Le projet H.R 4606 du représentant Bill Johnson (R-Ohio) autorise ainsi le DoE à approuver automatiquement les exportations de volumes allant jusqu’à 0,14 milliards de pieds cube de gaz naturel par jour (environ 4 millions de m3/j) au cas où une étude d’impact n’est pas nécessaire au titre du National Environmental Policy Act. Un projet similaire S.1981 promu par le Sénateur Bill Cassidy (R-La) a été examiné en commission au Sénat et devrait être soumis au vote prochainement en assemblée plénière.

Boston se lance dans un programme d’achat groupé d’électricité renouvelable

La ville de Boston a rejoint la semaine dernière un ensemble de villes du Massachusetts souhaitant procéder à des achats groupés d’électricité afin d’augmenter la part d’électricité d’origine renouvelable dans son mix électrique. 200 000 ménages et 21 000 PME seraient potentiellement concernés à Boston. Les consommateurs qui seraient inclus par défaut dans ce programme pourraient, s’ils le souhaitent, exercer un droit de retrait (opt out). Le coût pour les consommateurs acceptant le nouvel approvisionnement groupé reste à clarifier (Boston Globe, 2 septembre).

Le chiffre de la semaine : 5 000

Il s’agit du nombre de véhicules à hydrogène circulant sur les routes de Californie au mois de mai 2018, avec un total de 35 stations de recharge, selon l’évaluation annuelle du déploiement des véhicules à zéro émission publiée le 30 août par le California Air Resources Board (CARB).

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0