Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2018-30

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2018-30

Sommaire

Transport

  • La Maison-Blanche annonce la révision des normes d’émission des gaz à effet de serre des véhicules
  • Le Sénat vote son projet de loi de financement du ministère des transports
  • La TSA pourrait supprimer ses contrôles dans les petits aéroports
  • Un programme de surveillance des passagers aériens qui interroge
  • Le Sénat souhaite écarter un fournisseur de matériel ferroviaire chinois des subventions fédérales
  • New-York envisage de plafonner le nombre de VTC autorisés dans la ville
  • Une start-up lance un programme de fidélité pour le transport durable

 Agenda

Transport

La Maison-Blanche annonce la révision des normes d’émission des gaz à effet de serre des véhicules

L’administration Trump a présenté le 2 août sa proposition de redéfinir les standards fédéraux d’émissions de gaz à effet de serre et d’efficacité énergétique des véhicules particuliers et petits utilitaires pour les années modèles 2021 à 2026 rapporte le New York Times. Ces standards avaient été établis par l’administration Obama en 2012, et visaient à diminuer de moitié les émissions de gaz à effet de serre de ces véhicules. La proposition formulée conjointement par l’Environmental Protection Agency (EPA) et par le National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) retient de geler les exigences de performance énergétique des véhicules à leur niveau de 2020, soit en moyenne 37 miles par gallon (correspondant à 6.4 L/100km), soit 30% de moins que ce que prévoient les normes actuelles pour l’horizon 2025 (54 miles par gallon). Parallèlement, l’administration fédérale indique qu’elle va révoquer la dérogation dont bénéficie l’Etat de Californie lui permettant de réglementer les émissions des véhicules vendus sur son territoire et d’imposer la vente d’un quota de véhicules électriques. La Californie bénéficie d’un régime particulier depuis 1970, lui conférant le droit de définir des propres normes d’émissions plus exigeantes. Treize Etats appliquent actuellement les standards d’émission définis par le Californie, représentant environ 30% du marché automobile américain. Selon l’administration, cette proposition « offrira aux consommateurs un meilleur accès à des véhicules plus abordables et plus sûrs, tout en continuant à protéger l’environnement ». Selon l’EPA et la NHTSA, cette décision permettra de réduire en moyenne le prix des véhicules de 1900$, et de réduire la mortalité routière de 12 700 victimes sur 10 ans. Plusieurs experts se déclarent très sceptiques quant à ces arguments.

La décision finale pourrait être entérinée par l’administration d’ici la fin de l’année, à l’issue d’une période de consultation de deux mois.

Le Sénat vote son projet de loi de financement du ministère des transports

Le Sénat américain a adopté le 6 août un projet de loi de financement de plus de 154 milliards de dollars, incluant le financement au titre de l’année fiscale 2019 du ministère des Transports (DOT) et du ministère du logement et du développement urbain (HUD). L’AASHTO Journal précise que le texte octroie 71.4 Mds$ d’autorisation de dépenses discrétionnaires aux deux ministères et aux agences leur étant rattachées, soit 1.1 Mds$ supplémentaires par rapport à 2018. Il accorde par exemple 49.3 Mds$ aux infrastructures routières, 17.7 Mds$ de ressources budgétaires à la Federal Aviation Administration, dont 1 Mds$ pour le programme NextGen, 13.5 Mds$ pour la Federal Transit Administration, 2.8 Mds$ pour la Federal Railway Administration, et 818 M$ pour la Maritime Administration. Le texte doit désormais être réconcilié avec le projet de la Chambre des Représentants validé en mai dernier.

La TSA pourrait supprimer ses contrôles dans les petits aéroports

La Transportation Security Administration (TSA) envisagerait de supprimer les contrôles aéroportuaires (« screenings ») qu’elle effectue dans plus de 150 petits aéroports à travers le pays, desservis uniquement par des appareils de moins de 60 passagers, rapporte CNN. Cette mesure marquerait un tournant dans le transport aérien américain depuis la création de la TSA, agence dédiée à la sûreté des transports créée à la suite des attaques terroristes du 11 septembre 2001. La mesure permettrait d’économiser 115M$ annuellement, et concernerait 0.5% des passagers effectuant des vols intérieurs. Le porte-parole de TSA, interrogé par The Hill, indique qu’aucune décision n’a été prise pour l’heure pour supprimer les contrôles dans les aéroports américains.

Le chiffre de la semaine : 500 000

Il s’agit du nombre de barils de pétrole supplémentaires qui seront consommés quotidiennement aux Etats-Unis lorsque seront effectifs les nouveaux standards d’émission de gaz à effet de serre des véhicules particuliers et petits utilitaires annoncés par l’administration le 2 août 2018, soit 2 à 3% de la consommation quotidienne américaine de pétrole, d’après l’étude d’impact fournies par l’EPA.

Un programme de surveillance des passagers aériens qui interroge

Le Boston Globe rapporte samedi 28 juillet que la Transportation Security Administration (TSA) a lancé un programmé dénommé « Quiet Skies » visant à prévenir des menaces terroristes provenant de « terroristes non-connus ou partiellement connus ». Dans le cadre de ce programme, des air marshals sont missionnés pour surveiller des passagers aériens et leur comportement dans les aéroports américains. Plusieurs marshals selon le Globe considèrent ce programme couteux et chronophage pour traquer des passagers ne représentant pas de menaces. Plusieurs parlementaires et spécialistes des libertés individuelles ont fait part de leurs inquiétudes à l’annonce de cette information.

Le Sénat souhaite écarter un fournisseur de matériel ferroviaire chinois des subventions fédérales

Le Sénat a adopté le 31 juillet un amendement interdisant aux autorités locales chargées des transports collectifs de percevoir des subventions fédérales versées par la Federal Transit Administration (FTA) pour tout nouvel achat de bus et de matériel roulant ferroviaire fournis par des compagnies appartenant ou subventionnées par le gouvernement chinois, rapporte le site Eno. L’amendement vise notamment la société chinoise CRRC, qui ces dernières années a remporté plusieurs appels d’offres importants, notamment avec la Chicago Transit Authority, en pratiquant des prix considérés comme déloyaux par ses concurrents. Le fabricant de bus électriques BYD est également visé par la proposition. Celle-ci doit encore être « conciliée » avec une disposition similaire adoptée par la Chambre des Représentants quelques jours auparavant.

New-York envisage de plafonner le nombre de VTC autorisés dans la ville

Le conseil municipal de New-York devrait voter prochainement un plafonnement du nombre de chauffeurs VTC (Uber, Lyft, Via et leurs concurrents) autorisés à commencer leur activité dans la ville et sur la mise en place d’un salaire minimum pour les chauffeurs, rapporte le New York Times dans un éditorial.

Selon ses auteurs, même si ces deux projets de loi était adoptés, cela ne suffirait pas à réduire la congestion et encore moins à « endiguer la crise systémique des transports de la ville de New-York ». Un des arguments des partisans du salaire minimum est que cela pourrait également obliger les entreprises de VTC à améliorer leur algorithme pour réduire le temps d’attente des chauffeurs. Selon un consultant cité par le journal, les chauffeurs consacrent aujourd’hui environ 40% de leur temps de travail à attendre les clients. Cela sert les intérêts des entreprises du secteur qui n’ont pas à payer ces heures d’attente et qui bénéficient d’un nombre important de véhicules en attente leur permettant de répondre très rapidement aux commandes de leurs clients.

Une start-up lance un programme de fidélité pour le transport durable

Une start-up appelée Miles a officiellement dévoilé la semaine dernière un service se rapprochant d’un programme de fidélité pour les modes de transports respectueux de l’environnement. Celui-ci viserait à récompenser ses utilisateurs lorsque ceux-ci marchent, courent, font du vélo ou empruntent les transports en commun. Miles a mis au point une plateforme qui permet de prédire assez précisément les modes de transport des utilisateurs sans intervention manuelle. La première autorité locale partenaire de Miles est la Contra Costa Transportation Authority, dans la région de la baie de San Francisco, mais l’entreprise espère s’étendre dans un futur proche. En plus de permettre aux villes de promouvoir l’usage de modes de transport écologiques, Miles cherche à collecter les données de mobilité de ses utilisateurs pour pouvoir développer des services innovants aux villes et aux entreprises, rapporte Greenbiz.

Le chiffre de la semaine : 4 ou 5

Il s’agit du nombre de pales de moteur fissurées découvertes lors des inspections en urgence des aubes de fan des moteurs CFM56-7B ordonnées par la FAA, qui faisaient suite à l’accident mortel survenu le 17 avril sur le vol d’un Boeing 737 de la compagnie Southwest Airlines, selon le directeur d’exploitation de la compagnie rapporté par The Seattle Times (Lettre EDDET #2018-15 et #2018-17). General Electric envisagerait de recommander des inspections plus fréquentes. Il a également rappelé que plus de 150 000 pales avaient été inspectées depuis l’accident.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 1