Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2018-24

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2018-24

Sommaire

Écologie – Climat

  • Le Colorado durcit ses normes d’émissions des véhicules
  • Consensus lors du G20 sur l’énergie
  • L’impact des gazoducs doit être mieux étudié selon un commissaire de la FERC

Transport

  • Un puissant groupe d’intérêt lutte contre les projets de transport en commun
  • Le Ministère des Transports va examiner les normes d’évacuation des avions
  • Neufs Etats veulent stimuler le déploiement des véhicules respectueux de l’environnement

Énergie

  • Le Président Trump revient sur les mesures de protection des océans de l’ère Obama
  • Le recours canadien contre les droits additionnels sur le solaire rejeté en appel
  • Un fournisseur d’électricité renouvelable fait défaut au Texas

Agenda

  • 25 juin : conférence « The new dynamics of global energy: A conversation with IEA Executive Director Fatih Birol» à la Brookings
  • 25-29 juin : Conférence mondiale sur le gaz à Washington DC
  • 26 juin : événement « See Change: Climate in National Parks» organisé par la délégation de l’Union européenne à Washington
  • 26-27 juin : réunion de la Commission de coopération environnementale (CCE) d’Amérique du Nord à Oklahoma City
  • 27– 28 juin : salon « The Future of Composites in Transportation» (JEC Group), à Chicago, évènement dédié à l’industrie du transport terrestre
  • 10 juillet : « 2018 Congressional Clean Energy Expo and Policy Forum » au Congrès

Écologie – Climat

Le Colorado durcit ses normes d’émissions des véhicules

Le gouverneur démocrate du Colorado John Hickenlooper a signé le 19 juin un décret exécutif visant à adopter les normes d’émissions des véhicules plus contraignantes en vigueur en Californie, alors même que l’administration Trump s’apprête à réviser à la baisse les normes fédérales pour les véhicules particuliers et petits utilitaires qui seront commercialisés à partir de 2022. Le décret demande notamment au Colorado Department of Public Health and Environment d’établir une réglementation afin de mettre en place un programme de développement de véhicules à faibles émissions.

Consensus lors du G20 sur l’énergie

A la suite de la réunion ministérielle sur l’énergie du G20 à Bariloche (Argentine) la semaine passée, le communiqué final a adopté une tonalité plus consensuelle qu’en 2017 à Hambourg, estime E&E news le 18 juin. Il n’isole pas les États-Unis sur le climat et les combustibles fossiles comme ce fut le cas l’an passé et marque une victoire diplomatique pour la délégation américaine conduite par le secrétaire à l’énergie Rick Perry et Wells Griffith, Conseiller énergie de la Maison blanche : «  Les pays du G20 qui choisissent de continuer à utiliser les combustibles fossiles s’efforceront de stimuler l’innovation en utilisant des technologies avancées et plus propres qui contribueront à réduire les émissions et encourageront les investissements et le financement dans des technologies avancées et plus propres (notamment la capture et l’utilisation du carbone) », indique la déclaration.

Des milliers d’habitations exposées au risque d’inondation en Californie

La hausse du niveau de la mer menace des milliers d’habitations en Californie à l’horizon de 2035, en particulier dans des villes proches de San Francisco et Los Angeles, selon une étude de l’Union of Concerned Scientist publiée le 18 juin. Les inondations chroniques à cette échéance menaceront près de 5 000 habitations dans la Silicon Valley ainsi que l’aéroport international de San Francisco situé au Sud de la ville. Près de 4 000 habitations seraient aussi menacées au Nord de San Francisco, estiment les auteurs. Ces résultats sont issus d’une étude nationale plus vaste qui analyse les impacts de l’élévation du niveau de la mer sur l’ensemble des villes côtières américaines. D’autres États tels que le New Jersey ou la Floride sont aussi concernés. Au total, le rapport estime que plus de 300 000 habitations côtières ayant une valeur de marché cumulée de 117,5 Mds$ sont exposées à un risque chronique d’inondation en 2045.

Coopération nord-américaine : présenta-tion des idées vertes du « Défi » innovation

Les lauréats du deuxième défi innovation/jeunesse de la Commission de coopération environnementale (CCE) d’Amérique du Nord présenteront leurs solutions le 27 juin lors du dialogue des hauts responsables du CCE à l’occasion de leur réunion à Oklahoma City. Les solutions primées concernent la pollution par les plastiques et micro plastiques ainsi que la gestion des eaux usées et des déchets. Les gouvernements du Canada, du Mexique et des États-Unis ont établi la CEC en vertu de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement (ANACDE) de 1993, un accord parallèle à l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) en matière d’environnement. Le « Défi » invite les jeunes nord-américains à soumettre des idées originales pour favoriser le développement durable et la croissance verte, et récompense les meilleures idées.

L’impact des gazoducs doit être mieux étudié selon un commissaire de la FERC

Cheryl LaFleur, l’une des deux commissaires démocrates de la Commission fédérale de régulation de l’énergie (FERC) a insisté récemment sur la nécessité d’une meilleure prise en compte de l’impact des émissions de gaz à effet de serre concernant des projets de gazoduc soumis à autorisation de la FERC. Selon elle, il ne s’agit pas seulement de prendre en compte les effets directs des gazoducs ; la FERC devrait analyser plus en profondeur les impacts de la combustion du gaz naturel induits par un nouveau projet. La commissaire a ainsi émis une opinion divergente à l’occasion de l’autorisation du Mountain Valley pipeline, un projet controversé de gazoduc dans les Appalaches qui ne prenait pas en compte les effets avals de l’infrastructure sur le climat (Utility Dive, 18 juin).

Le chiffre de la semaine : 40 M$

Il s’agit du montant record du projet de restauration du parc des sequoias géants Mariposa Grove dans le parc de Yosemite qui vient de rouvrir après trois ans de travaux (San Francisco Chronicle, 13 juin).

Transport

Un puissant groupe d’intérêt lutte contre les projets de transport en commun

Selon une enquête publiée le 19 juin par The New York Times, le groupe d’intérêt Americans for Prosperity, qui est financé par les milliardaires Charles et David Koch – qui prospèrent dans les secteurs pétroliers et automobiles – a conduit plusieurs campagnes visant à s’opposer à des projets de transport en commun aux Etats-Unis ou à des mesures permettant de financer les infrastructures de transport. Americans for Prosperity opère en coordonnant des campagnes de démarchage porte-à-porte et téléphonique, des forums publics, et en publiant des rapports et des articles d’opinion dans des publications locales. La majorité de ces campagnes ont été couronnées de succès, le dernier en date concernant le rejet de l’ambitieux (5.2 Mds$) projet de développement des transports collectifs à Nashville, Tennessee et le rejet de l’augmentation des taxes commerciales à Little Rock, Arkansas pour financer des bus et un trolley. Americans for Prosperity soutient que les réseaux de transport en commun « gaspillent l’argent des contribuables pour des technologies impopulaires et obsolètes, comme les trains et les autobus, alors que le monde se dirige vers des véhicules plus propres et sans conducteur ».

Le Ministère des Transports lance un audit sur les normes d’évacuation des avions

A la demande de deux Représentants démocrates de la Chambre, le Bureau de l’Inspecteur Général du ministère des Transports va engager un audit visant à réexaminer les normes d’évacuation des avions définies par la Federal Aviation Administration (FAA). Ces dernières n’ont pas été mises à jour de façon significative depuis 1990, alors que le comportement des passagers, qui apportent notamment plus de bagages à main, et la configuration des cabines ont significativement évolué, d’après les élus à l’initiative de cet audit. Ces normes prévoient que «les passagers puissent évacuer en toute sécurité un avion de ligne en 90 secondes, même si la moitié des issues de secours est bloquée», rapportent The Hill et CNBC.

Neuf Etats veulent stimuler le déploiement de véhicules respectueux de l’environnement

Neuf Etats représentant près de 30% du marché automobile américain (Californie, Connecticut, Maryland, Massachusetts, New Jersey, New York, Oregon, Rhode Island, Vermont) ont mis en place un plan d’action bipartisan pour stimuler le déploiement des véhicules électriques et des véhicules respectueux de l’environnement, en signe d’opposition à l’affaiblissement des normes fédérales d’émission de gaz à effet de serre voulu par la Maison Blanche, rapporte The Wall Street Journal. Le plan de 80 propositions recommande notamment d’accroitre la promotion des véhicules respectueux de l’environnement, de développer les dispositifs incitatifs pour leur déploiement, de promouvoir le covoiturage et de soutenir la construction d’un réseau fiable de bornes de recharge.

Plusieurs compagnies aériennes refusent de transporter les enfants migrants séparés de leurs familles

Plusieurs compagnies aériennes américaines majeures (United, American Airlines, Frontier et Southwest) ont demandé mercredi au Gouvernement fédéral de s’abstenir d’utiliser leurs avions pour transporter des enfants migrants séparés de leurs familles, affirmant que la pratique controversée de l’Administration ne correspondait pas à leurs valeurs, rapporte The Washington Post. Ces annonces sont arrivées en même temps que la signature d’un décret présidentiel mettant fin aux séparations familiales à la frontière américano-mexicaine.

Les panneaux publicitaires ont triplé le long des autoroutes californiennes

Le nombre de panneaux publicitaires a triplé le long des autoroutes californiennes depuis 2010 et l’élection du Gouverneur Jerry Brown, au grand désarroi des écologistes et des experts de la sécurité routière. L’Administration californienne souhaiterait désormais afficher des publicités sur une partie des 904 panneaux à messages variables gérés par l’État, qui se limitent actuellement aux informations routières, et va lancer une étude à ce sujet, selon The Los Angeles Times.

Ford acquiert l’ancienne gare de Detroit pour en faire un campus

Ford a annoncé l’acquisition de la Michigan Central Station, la gare de Detroit, icône des jours de gloire du chemin de fer américain, pour en faire un campus de 120.000 mètres carrés en plein centre-ville. Cet investissement est fait dans le cadre de l’engagement pris par la société devant ses actionnaires de participer à la création de l’avenir du transport en tant qu’«entreprise de mobilité», rappelle Citylab.

Le chiffre de la semaine: 366,3 M$

C’est le montant des subventions que la Federal Transit Administration (FTA) va attribuer aux États et autorités locales dans le cadre d’un appel à propositions présenté le 21 juin pour financer le remplacement et la réhabilitation d’autobus et de leurs installations connexes (Source : FTA )

Énergie

Le Président Trump revient sur les mesures de protection des océans de l’ère Obama

The Hill rapporte ce 20 juin l’abrogation par le Président Trump d’un décret datant de 2010 destiné à la protection des Grands Lacs et des océans signé par le Président Obama peu de temps après l’explosion de la plateforme offshore BP Deepwater Horizon. Il mettait notamment en place un conseil fédéral chargé de la supervision des programmes et décisions pouvant impacter les océans et les lacs. Le nouveau décret du Président Trump, qui encourage leur exploitation industrielle pour ses bénéfices économiques, a été applaudi par les Républicains et les industriels du forage et de l’éolien offshore.

Le recours canadien contre les droits additionnels sur le solaire rejeté en appel

La semaine dernière, une cour d’appel fédérale américaine a rejeté le recours en appel mené par trois fabricants de panneaux solaires canadiens et un importateur américain à l’encontre des droits additionnels mis en place par l’administration Trump. Les juges n’ont pas retenu le motif d’infraction à la loi appliquant l’accord de libre-échange nord-américain (ALENA) invoqué par les industriels canadiens. Le cas devrait désormais être traité au niveau de la U.S. Court of International Trade mais les experts considèrent un succès comme étant très improbable (E&E News, 15/06).

Un fournisseur d’électricité renouvelable fait défaut au Texas

Le Houston Chronicle rapportait au début du mois la demande d’arrêt des opérations de Breeze Energy, fournisseur d’électricité renouvelable basé à Dallas au Texas, par l’opérateur du marché de l’électricité texan. Cette demande est intervenue à la suite d’un défaut de Breeze dans un contexte où les fournisseurs d’électricité achetant sur le marché de gros géré par l’Electric Reliability Council of Texas (ERCOT) s’engagent à disposer de fonds de réserve permettant de réaliser leurs opérations sur ce marché. L’entreprise comptait environ 10000 clients dans l’Etat qui ont été automatiquement redirigés vers d’autres fournisseurs de dernier ressort. Un tel incident sur ERCOT n’était pas intervenu depuis 2014 après de nombreuses plaintes contre un autre fournisseur pour de mauvaises pratiques à l’encontre des consommateurs.

Les véhicules autonomes pourraient faire augmenter la consommation d’énergie

Selon une publication de l’U.S. Energy Information Administration (EIA) datant du 18 juin, la démocratisation de l’usage de véhicules autonomes pourrait accroître les distances parcourues par les véhicules légers et ainsi, selon le mode de propulsion de ces véhicules, conduire à une hausse plus ou moins importante de la consommation énergétique du secteur des transports. Le secteur du transport routier compte déjà pour 31% de la consommation finale d’énergie américaine (21% si l’on exclut les bus et camions pour ne considérer que les véhicules légers). Selon les projections de l’EIA, le cumul des distances parcourues chaque année par ces véhicules devrait augmenter de 18% d’ici 2050, notamment en lien avec l’adoption des véhicules autonomes qui feraient parcourir plus de distance.

Le plus grand producteur mondial d’énergie renouvelable est dans l’Etat de Floride

Le Daily Caller et le Wall Street Journal rapportent cette semaine comment l’entreprise NextEra, producteur d’électricité basé en Floride, est devenue en quelques années le leader mondial de la production d’électricité renouvelable avec une capitalisation de 74 Mds$ en 2018. Une part importante de la réussite de NextEra est attribuée à sa capacité à saisir au cours des dix dernières années les opportunités de subventionnements des énergies renouvelables offertes par les Etats et par le gouvernement fédéral. Ainsi, l’entreprise a su profiter d’importants crédits d’impôts directement ou via leur revente (401 M$ dans les trois dernières années) dont le montant total a explosé avec la croissance du secteur renouvelable (600 M$ pour l’éolien en 2008, contre 4,8 Mds$ en 2018).

Le chiffre de la semaine : 83,7 Mds $

Il s’agit du montant de l’investissement prévu par l’énergéticien chinois China Energy dans l’Etat de Virginie Occidentale mis en danger par les évolutions récentes du conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine. Cet investissement était le plus important parmi les 250 Mds$ promis lors de la visite du Président Trump à Pékin en novembre dernier. Reuters rapporte cette semaine l’annulation de la visite d’officiels de l’entreprise chinoise destinée à discuter de cibles d’investissements dans les secteurs gazier, pétrochimique et énergétique.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0