Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2018-23

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2018-23

Sommaire

Écologie – Climat

  • Maison blanche : nomination à la tête du Conseil de la qualité de l’environnement
  • 13 États se joignent à la Californie pour défendre les normes d’émission des véhicules
  • Des sénateurs républicains réclament la ratification de l’amendement de Kigali

Transport

  • Tesla va licencier 9% de ses salariés
  • Le projet de loi sur les véhicules autonomes pourrait être rattaché au projet de loi de réautorisation de la FAA
  • Le Sénat auditionne des experts du véhicule autonome

Énergie

  • Une ville refuse un projet éolien offshore même en échange d’électricité gratuite
  • Les fabricants américains impactés par la politique chinoise sur les panneaux solaires
  • Le premier investissement du fonds mené par Bill Gates ira à des solutions de stockage

Agenda

  • 19 juin : événement «  Soil Health Practices: Common Ground on Experience and Knowledge» à la Maison française
  • 19 juin : webinaire sur l’économie circulaire « Understanding the Challenges & Oppportunities In Today’s Dynamic Global Recycling Industry» organisé par le Remade Institute
  • 20 juin : launch of Bloomberg New Energy Finance’s (BNEF) New Energy Outlook 2018 – CSIS
  • 22 juin : Blending climate finance for low-carbon infrastructure – Brookings
  • 25 juin : conférence « The new dynamics of global energy: A conversation with IEA Executive Director Fatih Birol» à la Brookings
  • 25-29 juin : Conférence mondiale sur le gaz à Washington DC
  • 27– 28 juin : salon « The Future of Composites in Transportation » (JEC Group), à Chicago, évènement dédié à l’industrie du transport terrestre

Écologie – Climat

Maison blanche : nomination à la tête du Conseil de la qualité de l’environnement

Mary Neumayr a été nommée le 12 juin au poste de présidente du Council on Environmental Quality de la Maison blanche par le Président Trump [ndlr sous réserve de sa confirmation par le Congrès]. Cette nomination fait suite au départ au mois de février de Harnett White, désignée initialement à ce poste par le Président Trump, mais qui n’avait pas obtenu la confiance du Congrès. Mary Neumayr est actuellement cheffe de cabinet du CEQ. Elle a occupé précédemment diverses fonctions au sein de la commission de l’énergie et du commerce de la Chambre des représentants. Le CEQ assure la coordination des politiques et des règlementations environnementales entre les différentes agences de l’administration.

13 États se joignent à la Californie pour défendre les normes d’émission des véhicules

Les autorités environnementales des États du Nord Est et du Mid-atlantic se joignent à la Californie pour défendre les normes d’émissions de dioxyde de carbone des véhicules automobiles (normes dites « Corporate Averge Fuel Efficiency » – CAFE), alors que l’administration Trump souhaite les réviser pour les véhicules légers et les petits utilitaires qui seront commercialisés entre 2022 et 2025. Dans une déclaration commune du 7 juin, les autorités de douze États et le District de Columbia ont exprimé leur soutien à la Californie qui revendique le droit d’imposer des normes plus sévères que les normes fédérales, en application d’une dérogation accordée au titre de la loi sur l’Air. Ces États représentent environ 40% des nouveaux véhicules vendus aux États-Unis. Cette déclaration intervient alors que l’administration Trump menace de remettre en cause la dérogation dont bénéficie actuellement la Californie pour appliquer ses propres normes. Au-delà de ce débat, un rapport du 3 mai du Rhodium Group estime que le facteur déterminant reste celui du prix du pétrole : un prix élevé incite les consommateurs à acquérir des véhicules ayant une faible empreinte carbone ; au contraire un prix bas du pétrole pousse les américains à acheter des véhicules consommant plus d’essence. Si l’administration décidait de geler sur l’ensemble du territoire les normes CAFE à leurs niveaux de 2020, le Rhodium Group estime que la consommation moyenne du parc de véhicule n’atteindrait que 38 miles par gallon (mpg) en 2025 (soit 7,4l/100km) dans le scénario de référence de l’Agence d’information de l’énergie (AEO 2018), et serait compris entre 36 mpg (7,8/100 km) dans un scenario de bas prix du pétrole à 42 mpg (6,7l/100km) dans un scenario de prix élevés. Toutefois, les experts estiment que l’augmentation de la consommation de carburant liée à un gel des normes n’aurait qu’un impact limité sur les émissions de CO2, qui n’augmenteraient que de 0.3 à 0.7%

Des sénateurs républicains réclament la ratification de l’amendement de Kigali

Un groupe de 13 sénateurs républicains a exhorté le 4 juin le Président Trump à lancer la procédure de ratification de l’amendement de Kigali au Protocole de Montréal sur la réduction des émissions de fluorocarbones (HFC). La ratification de cet amendement par le Sénat nécessite une majorité des deux tiers. « L’amendement de Kigali vise à permettre une transition progressive vers une nouvelle génération de technologies développées par l’industrie américaine et déjà commercia-lisées » ont indiqué les sénateurs. « En transmettant cet amendement au Sénat, vous permettrez à l’Amérique de conforter sa position de leader dans plusieurs industries manufacturières, et donnerez un avantage aux travailleurs américains par rapport à leurs concurrents sur les marchés internationaux » ont-ils ajouté (E&E news, 12 juin).

Accélération de la fonte des glaces

L’Antarctique a perdu 3 000 milliards de tonnes de glace entre 1992 et 2017, équivalent à une hausse du niveau des mers de 8 mm. La perte de couverture glacière s’accélère. Ces constats ont été publiés le 13 juin dans Nature par une équipe internationale d’une soixantaine de chercheurs faisant partie de l’initiative « Ice Sheet Mass Balance Inter-comparison Exercise (IMBIE) » soutenue conjointement par la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA).

Le chiffre de la semaine : 411.25 ppm

Il s’agit du nouveau niveau record de la concentration moyenne de dioxyde de carbone dans l’atmosphère mesurée au mois de mai par l’observatoire de Mauna Loa (Hawaii) de la National Oceanographic and Atmospheric Agency (NOAA). En mai 2017, la concentration s’élevait à 409,65 ppm et elle a atteint 410,31 ppm en avril dernier.

Transport

Tesla va licencier 9% de ses salariés

Le fabricant de voiture électrique Tesla a annoncé mardi la suppression de 3500 emplois. Dans son courriel d’annonce aux employés, Elon Musk, CEO de Tesla, a écrit que ces coupes faisaient partie de la simplification de la structure managériale de l’entreprise promise le mois dernier : « Dans le cadre de cet effort, et en raison de la nécessité de réduire les coûts et de devenir rentable, nous avons pris la décision difficile de licencier environ 9% des salariés de l’entreprise », rapporte Reuters. Il a précisé que « ces coupes ne toucheront pas les ouvriers de production et donc que cela n’affectera pas la capacité [du groupe] à atteindre les cibles de production du Modèle 3 dans les mois à venir », rapporte The Hill. Il a également annoncé que Tesla devrait être rentable à partir du 3éme trimestre de cette année, ce qui lui permettrait de réaliser son premier bénéfice annuel depuis 15 ans.

Le projet de loi sur les véhicules autonomes pourrait être rattaché au projet de loi de réautorisation de la FAA

Politico rapporte que le Sénateur Thune, président la Commission du Commerce, des Sciences et des Transports du Sénat envisage d’utiliser le projet de loi de réautorisation de la Federal Aviation Administration comme cavalier législatif pour faire avancer le projet de loi AV START visant à réglementer le déploiement des véhicules autonomes. Ce dernier est bloqué au Sénat depuis l’été 2017, plusieurs Sénateurs ayant fait part d’importantes réserves quant à la sécurité de ces véhicules.

Le Sénat auditionne des experts du véhicule autonome

La Commission de l’Environnement et des Travaux Publics du Sénat a auditionné mercredi des experts du véhicule autonome pour connaître les améliorations devant être apportées aux infrastructures dans la perspective d’un déploiement à grande échelle des véhicules autonomes, notamment en ce qui concerne les infrastructures routières, le haut-débit et la sécurité, rapporte The Hill. Le responsable du département des transports de la ville de New York a regretté que « les autorités fédérales n’aient pas impliqué davantage les villes dans l’élaboration des politiques concernant les véhicules autonomes ». Il a également indiqué qu’il paraissait inconcevable que les villes réorganisent leurs infrastructures routières pour une technologie n’ayant pas encore fait ses preuves.

La FAA aurait une approche trop prudente avec les drones, selon une étude

Selon une étude de l’académie nationale des sciences commanditée par le Congrès, la Federal Aviation Administration (FAA) devrait modifier son approche d’évaluation des risques vis-à-vis de la sécurité des drones afin de les intégrer plus efficacement dans l’espace aérien national. Selon ce rapport, surestimer la gravité et la probabilité de survenue d’un accident majeur peut constituer un obstacle important à l’introduction et au développement de cette technologie émergente et en évolution rapide. Selon les scientifiques, la FAA se concentre souvent sur ce qui pourrait mal tourner, et devrait maintenant s’orienter vers un équilibre entre les risques et les avantages potentiels des drones, rapporte The Washington Post.

Une entreprise d’Elon Musk engagée pour construire une ligne futuriste à Chicago

Le maire de Chicago, a annoncé que l’entreprise Boring, qui appartient à Elon Musk, avait été choisie pour construire une ligne à grande vitesse qui relierait le centre-ville et l’aéroport international O’Hare en 12 minutes. Les passagers voyageraient à 160 kilomètres à l’heure dans des véhicules électriques à travers des tunnels souterrains. Le Conseil Municipal doit encore approuver ce projet, rapporte The New York Times.

La ville de New York vote son budget incluant un tarif social pour les transports en commun

Le Conseil Municipal de la ville de New York a voté un budget municipal de 89,2 milliards de dollars pour les 5 prochaines années, incluant le financement d’un tarif réduit dans les transports en commun pour les New-Yorkais dont le revenu est inférieur au seuil fédéral de pauvreté, soit 25.000$ pour une famille de 4 par exemple. Environ 800.000 personnes seraient éligibles à ce tarif social, rapporte The New York Times.

Le chiffre de la semaine: 1.5 Mds$

C’est le montant des subventions débloquées par le Ministère des Transports pour financer « 26 projets d’améliorations essentielles pour le fret, les autoroutes et les ponts » via le programme Infrastructure for Rebuilding America (INFRA). Comme l’exige la loi, le Ministère a notifié la liste des projets au Congrès qui dispose de 60 jours pour l’examiner avant attribution définitive des subventions. Ce montant combine des financements provenant des deux années fiscales 2017 et 2018. Le programme INFRA s’adresse prioritairement aux projets routiers concourant à améliorer le transport routier de marchandises, et peut à la marge permettre de financer des infrastructures ferroviaires ou portuaires. Le Ministére a également annoncé 677M$ de subventions pour l’amélioration des infrastructures aéroportuaires dans le cadre du Airport Improvement Program (AIP) de la FAA. (Source : Smart Cities Dive .

Énergie

Une ville refuse un projet éolien offshore même en échange d’électricité gratuite

La ville côtière d’Ocean City, dans le Maryland, a annoncé cette semaine son hostilité à la mise en place d’éoliennes offshore à moins de 30 miles de sa côte alors même qu’U.S. Wind, le développeur du projet, offrait de l’électricité gratuite en échange ainsi que des investissements dans des projets locaux. Les représentants de la ville expliquent craindre des effets néfastes sur l’activité touristique. Le projet, qui impliquerait la mise en place de 32 éoliennes et deviendrait la deuxième ferme offshore la plus importante des Etats-Unis, a été validé par le régulateur de l’Etat et la direction d’U.S. Wind a confiance dans la poursuite du projet, avec ou sans le soutien de la municipalité (Baltimore Sun, 11/06).

Les fabricants américains impactés par la politique chinoise sur les panneaux solaires

La suspension des subventions destinées aux projets de fermes solaires de grande échelle décrétée par les autorités chinoises en début de mois devrait conduire à un fort surplus de l’offre sur le marché mondial des panneaux solaires. Selon Goldman Sachs, les ventes devraient baisser de 40% en Chine et de 24% au niveau mondial (des reculs sont également attendus en Inde ou aux Etats-Unis) alors que la production au sein de la chaîne de sous-traitance devrait augmenter. La banque a donc revu ses cibles à la baisse pour les fabricants américains dont le cours a chuté mais attend de bonnes performances des distributeurs aux particuliers qui profiteront de prix plus faibles (CNBC, 07/06).

Le premier investissement du fonds mené par Bill Gates ira à des solutions de stockage

Le fonds d’investissement Breakthrough Energy Ventures (BEV), doté d’un milliard de dollars et lancé en 2016 par Bill Gates dans le cadre de la coalition Breakthrough Energy, a annoncé cette semaine deux premiers investissements, rapporte Fortune (12/06). Avec d’autres entités, BEV a ainsi promis 6,4 M$ à Quidnet Energy, pratiquant le stockage hydraulique en injectant de l’eau sous pression dans des formations de schiste, et 9 M$ à Form Energy, qui développe des batteries chimiques plus performantes et moins chères que les technologies lithium-ion. Dans le même temps, des chercheurs de Harvard en lien avec Carbon Engineering, entreprise détenue en partie par Bill Gates, ont mis au point une nouvelle méthode de captation et conversion du CO2 pour un coût inférieur à 100$/tonne (CNBC, 07/06).

Congrès : soutien bipartisan en faveur d’une législation contre les cartels pétroliers

Ce mercredi 13 juin, le comité judiciaire de la Chambre des Représentants a apporté son soutien à un projet de loi pour lutter contre la collusion dans le secteur pétrolier, intitulé le « No Oil Producing and Exporting Cartels Act », qui viendrait amender le Sherman Antitrust Act. Il vise notamment l’OPEP et permettrait au Department of Justice d’en poursuivre les Etats membres, jusqu’ici protégés par une immunité, devant des cours américaines pour des motifs antitrust. Si depuis les années 2000, des législations similaires ont déjà suscité un fort soutien bipartisan au Congrès mais n’ont jamais été finalement adoptées, les positions du Président Trump, liant ce 13 juin dans un tweet l’OPEP à des prix du pétrole en augmentation, pourraient cette fois entraîner une issue différente (E&E, 13/06).

Le Bassin permien pourrait bientôt devenir le troisième producteur mondial de pétrole

Une étude rapportée ce 13 juin par CNBC estime que la production de pétrole du Bassin permien, qui s’étend sur les Etats du Texas et du Nouveau Mexique, devrait doubler entre 2017 et 2023 et propulser la région au rang de troisième producteur mondial derrière l’Arabie Saoudite et la Russie. Une telle évolution devrait requérir des investissements à hauteur de 300 Mds$, notamment dans des infrastructures de transport, de raffinage et des ports qui manquent déjà à la région et causent des difficultés d’acheminement ainsi que des différentiels de prix entre les zones (Bloomberg, 29/05).

Le chiffre de la semaine : 3 M$

Le Département de l’Energie (DOE) a annoncé ce 7 juin le lancement de l’American-Made Solar Prize, compétition destinée à revitaliser la production de technologies solaires sur le territoire américain et dotée de prix à hauteur de 3 M$. Les participants, qui bénéficieront de ressources des laboratoires nationaux du DOE, doivent identifier une solution bénéfique à la compétitivité du secteur solaire américain, démontrer sa faisabilité et trouver un partenaire industriel afin de tester un prototype.

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0