Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2018-21

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2018-21

Sommaire

Écologie – Climat

  • Chevron s’oppose à une résolution sur la réduction de ses émissions de méthane
  • Début des négociations en vue de la révision du traité sur le fleuve Columbia
  • Les pertes hivernales de colonies d’abeilles en hausse

Transport

  • La ville de San Francisco assigne Uber et Lyft à propos du statut de leurs chauffeurs
  • La Federal Transit Administration facilite le recours aux PPP
  • L’Illinois projette d’investir 11 Mds$ dans ses infrastructures routières en 6 ans

Énergie

  • Les Etats-Unis lancent deux initiatives sur le nucléaire et la captation du carbone
  • GE en difficulté alors que les producteurs se tournent vers les énergies renouvelables
  • Amende record infligée à une entreprise d’énergie dans le champ de la cyber-sécurité

Agenda

  • 6 au 8 juin : – International Transportation and Economic Development Conference (I- TED 2018) à Washington DC, organisée par le Transportation Research Board
  • 7 juin : conférence internationale des maires sur le climat à Boston
  • 7 juin : “The State of America’s Energy Transition: REN21’s Renewable Global Status Report” – Atlantic Council
  • 19 juin : événement «  Soil Health Practices: Common Ground on Experience and Knowledge» à la Maison française
  • 25 juin : conférence « The new dynamics of global energy: A conversation with IEA Executive Director Fatih Birol» à la Brookings
  • 25-29 juin : World gas conference à Washington DC

Écologie – Climat

Chevron s’oppose à une résolution sur la réduction de ses émissions de méthane

Chevron Corp. la deuxième compagnie pétrolière des États-Unis derrière ExxonMobil et la sixième au niveau mondial s’est opposé le 30 mai à une demande visant à mieux contrôler et réduire ses émissions de méthane. Lors de l’assemblée générale annuelle de l’entreprise à San Ramon en Californie, une majorité des actionnaires (55%) a voté contre une résolution visant à réduire les émissions de méthane, en particulier celles de l’entreprise provenant de sites utilisant la fracturation hydraulique. L’entreprise avait invité ses actionnaires à voter contre la résolution d’Arjuna Capital et de l’organisation environnementale As You Sow. « La première priorité financière de Chevron est de maintenir et d’accroître son dividende » a déclaré Michael Wirth, le PDG de Chevron à la suite de l’assemblée générale.

Début des négociations en vue de la révision du traité sur le fleuve Columbia

Les États-Unis et le Canada ont initié cette semaine une série de rencontres en vue de renégocier le traité sur le fleuve Columbia (Columbia River Treaty), les États-Unis estimant que les termes de ce traité sont trop avantageux pour le Canada. Ce traité international conclu en 1964 vise pour la partie Canadienne à améliorer la prévention du risque de crues et à augmenter la production d’hydro-électricité sur les 1 900 km du fleuve qui prend sa source dans les montagnes Rocheuses canadiennes avant de déboucher dans l’Etat de Washington. Les États-Unis pour leur part se sont engagés à payer une partie conséquente des investissements et à retourner la moitié de l’énergie produite dans ce cadre. Le traité expire officiellement en 2024, mais un groupe bipartisan de parlementaires pousse pour une révision anticipée depuis plusieurs années, les Américains souhaitant réduire leurs obligations financières (The Economist, 31 mai).

Les pertes hivernales de colonies d’abeilles en hausse

Les pertes hivernales de colonies d’abeilles ont continué de croître selon l’enquête annuelle du Bee Informed Partnership, une coalition à but non lucratif regroupant des centres de recherche universitaires et soutenue en partie par le Département de l’agriculture et des industriels :    30,7 % des colonies ont ainsi été perdues au cours de l’hiver 2017-2018, en hausse de 9,5% par rapport à l’année précédente. Ces chiffres sont en augmentation, bien que les chercheurs soient divisés sur les causes – une cause naturelle liée à des maladies ou l’effet de pesticides tels que les néonicotinoïdes. Cependant, le rapport révèle que les pertes estivales demeurent stables à 17,1%. Cette enquête intègre les réponses de 4 794 apiculteurs représentant 175 923 colonies, soit 6,6% des 2,7 millions de colonies exploitées aux États-Unis, selon le Département américain de l’agriculture.

Contestation de l’interprétation d’une loi sur la protection des espèces migratoires

Des organisations environnementales s’unissent pour attaquer en justice une décision du département de l’Intérieur pour son interprétation restrictive du Migratory Bird Treaty Act (MTBA), une loi américaine promulguée initialement en 1916 pour mettre en œuvre une convention sur la protection des oiseaux migratoires entre les États-Unis et la Grande Bretagne. Le MBTA concerne actuellement plus de 800 espèces. Dans cette affaire, deux procédures ont été introduites par la National Audubon Society et cinq autres organisations environnementales. Les plaignants dénoncent l’évolution de l’interprétation du département de l’Intérieur datant de décembre 2017, selon laquelle le MBTA ne vise que les actes intentionnels conduisant à la disparition d’espèces protégées d’oiseaux, et non les actes accidentels résultant par exemple d’une explosion de canalisation d’hydrocarbures ou de collisions avec des éoliennes.

Le chiffre de la semaine : 13,2 Mds $

Il s’agit du montant des dépenses du gouvernement fédéral en 2017 – en hausse de 50% – affichées comme étant allouées à la lutte contre le changement climatique, selon un rapport rendu public le 30 mai par l’U.S. Government Accountability Office (GAO) du Congrès. Le GAO critique le manque de précisions des données fournies par l’Office of Management Budget de la Maison blanche. En effet, pour six des agences auditées par le GAO, il est apparu que 94% des dépenses déclarées au titre de la lutte contre le changement climatique ne concernent qu’indirectement le climat, tel que la recherche sur l’énergie nucléaire. Aussi, le GAO recommande que les prochains rapports de l’OMB incluent des informations et des analyses plus précises sur les programmes concernant les risques financiers liés au climat tel que les fonds alloués au titre de l’indemnisation des catastrophes naturelles.

Transport

La ville de San Francisco assigne Uber et Lyft à propos du statut de leurs chauffeurs

L’avocat général de la ville de San Francisco vient d’assigner à comparaître les deux plateformes Uber et Lyft rapporte Reuters, afin de déterminer si les chauffeurs de ces deux compagnies doivent être traités comme des travailleurs indépendants, tels qu’ils le sont actuellement, ou comme des salariés à part entière. Une décision de la Cour Suprême de Californie rendue en avril dernier impose désormais aux entreprises californiennes souhaitant faire appel à des travailleurs indépendants de prouver que ces derniers ne sont pas sous leur contrôle direct, ne sont pas responsable de l’activité principale de la société, et sont par ailleurs engagés dans une autre activité indépendante. L’accession au statut de salarié permettrait aux chauffeurs de prétendre à des droits et avantages tels qu’un revenu minimum, des congés et des prestations d’assurance maladie. Ceci réinterrogerait également le modèle économique de ces plateformes.

La FTA facilite le recours aux PPP

La Federal Transit Administration, qui est chargée des politiques de transports collectifs urbains au sein du Ministère des Transports, a publié le 30 mai la version définitive d’une nouvelle réglementation visant à faciliter le recours aux Partenariats Publics Privés (PPP) pour le financement, la mise en œuvre, la maintenance et l’exploitation de projets de transports collectifs, rapporte MassTransit. Cette nouvelle réglementation, intitulée Private Investment Project Procedures (PIPP), autorise les pétitionnaires à identifier les règles, procédures et réglementations qui peuvent contraindre le recours à un partenariat public-privé ou à un investissement privé, et confère à l’administrateur de la FTA l’autorité d’exempter le pétitionnaire de ces contraintes dans certaines conditions. Ces exemptions ne peuvent en revanche pas porter sur les exigences résultant de la National Environnemental Policy Act (NEPA), la loi relative à la politique de protection de l’environnement.

L’Illinois projette d’investir 11 Mds$ dans ses infrastructures routières en 6 ans

Le Gouverneur de l’Illinois a annoncé un plan d’investissement de 11 Mds$ dans les infrastructures routières et les ponts de l’Etat entre 2019 et 2024, rapporte Transport Topics. Le plan se concentre sur la maintenance du patrimoine, et vise notamment à faire évoluer la politique d’entretien du patrimoine vers un stratégie préventive, plus économique sur la durée et offrant de meilleurs niveaux de service pour les usagers de la route.

Le Michigan va lancer un programme de 8M$ en faveur de la mobilité des séniors

Le Michigan s’apprête à lancer un programme de subventions de 8M$ pour financer les constructeurs automobiles, les entreprises d’auto-partage, ou les agences de transport collectif qui développeront des solutions innovantes de nouvelles mobilité à destination des séniors, des personnes à mobilité réduite et des anciens combattants, rapporte The Detroit News. L’objectif de ce programme pilote sera de déployer très rapidement des solutions innovantes exploitant des technologies d’ores et déjà disponibles, dont celles des véhicules autonomes et connectés. L’Etat espère pouvoir soutenir des projets dans des configurations urbaines, périurbaines, et rurales.

Singapore Airlines rouvre la plus longue ligne commerciale du monde vers New York

USA Today rapporte que Singapore Airlines vient de lancer fin mai la commercialisation de vols directs Singapour – Newark couvrant la distance de 9537 miles (15 345 km ou 8285 milles nautiques), soit le vol commercial le plus long en terme de distance couverte d’après la compagnie. Le premier vol aura lieu le 12 octobre prochain, et devrait durer 18 heures et 45 minutes vers Singapour, et 18 heures 25 minutes dans l’autre sens. Il sera assuré par un Airbus A350-900ULR (Ultra Long Range). Cette liaison directe était assurée par Singapore Airlines jusqu’en 2013, avant d’être abandonnée au profit de vols avec escale.

Le chiffre de la semaine: 768 M$

C’est le montant que la Californie va consacrer au cours des 5 prochaines années au développement des infrastructures et stations de recharge pour véhicules électriques, suite à une décision de la commission de Californie des Services Publics rendue le 31 mai, rapporte l’Associated Press. L’effort sera porté en partie par les distributeurs d’énergie. L’Etat de Californie s’est engagé sur un objectif de cinq millions de véhicules à zéro émission sur les routes avant 2030. L’Etat de New York annonçait le même jour le lancement d’une initiative de 250M$ visant les mêmes objectifs.

Énergie

Les Etats-Unis lancent deux initiatives sur le nucléaire et la captation du carbone

A l’occasion du 9ème Clean Energy Ministerial la semaine dernière à Copenhague, les Etats-Unis ont annoncé le lancement de deux initiatives internationales dédiées aux énergies propres : la Nuclear Innovation: Clean Energy Future (NICE Future) initiative et la Carbon Capture, Utilization, and Storage (CCUS) initiative. L’objectif américain est d’intégrer les technologies nucléaires existantes et en développement ainsi que les solutions de captation de carbone aux discussions sur les énergies propres dans les débats internationaux. Forbes y voit une nouvelle approche diplomatique américaine mettant de côté le message négatif à l’encontre de l’Accord de Paris pour promouvoir ses propres solutions à la crise climatique.

GE en difficulté alors que les producteurs se tournent vers les énergies renouvelables

A l’occasion d’une conférence avec les investisseurs, John Flannery, le PDG de General Electric, a évoqué les difficultés rencontrées par la branche du groupe dédiée à la vente de moyens de production au gaz alors que les producteurs Vistra et Dominion, qui répondent aux besoins en électricité de près de 5,5 millions de clients sur 12 Etats, ont annoncé leur intention de mettre fin à la construction de nouvelles unités au gaz, privilégiant notamment la compétitivité du solaire. Dans ce contexte, GE Power prévoit une réduction importante des coûts et la suppression de 12000 emplois tout en se concentrant à nouveau sur les offres de maintenance de centrales existantes. Reuters rapporte également que sur le segment, les concurrents Siemens et Mitsubishi souffrent des mêmes difficultés.

Amende record infligée à une entreprise d’énergie dans le champ de la cyber-sécurité

Une amende de 2,7 millions de dollars a été approuvée par la Federal Energy Regulatory Commission (FERC) à l’encontre d’une entreprise du secteur de l’électricité, dont le nom n’a pas été révélé, pour avoir laissé sans protection sur le net des données confidentielles liées à l’opération du réseau. Cette pénalité record intervient alors que la Maison Blanche a publié cette semaine un rapport sur l’état des mesures de cyber-sécurité mises en œuvre par les différents organes gouvernementaux. Concernant le réseau électrique, l’étude pointe du doigt des insuffisances dans la préparation du réseau énergétique de la réaction à un cyber-incident. Il y a quelques semaines, la Maison Blanche annonçait par ailleurs la suppression de son poste de coordinateur cyber-sécurité (E&E, 31/05).

Contre la théorie, les prix du pétrole ont augmenté alors que le dollar se renforce

Lorsque le dollar prend de la valeur, les prix du pétrole sont censés chuter suite à la baisse de la demande étrangère engendrée, mais le Wall Street Journal rapporte ce 30 mai que cette relation a souvent été mise en tort depuis 2014, et particulièrement ces derniers mois : en mai, le Brent s’est apprécié de 10% et le dollar de 3%. Cette corrélation s’explique par l’impact géopolitique majeur de la crise vénézuélienne et de l’annonce de la sortie des Etats-Unis de l’accord iranien mais aussi par la croissance de la demande en pétrole de pays dont la monnaie n’est pas liée au dollar. Des spécialistes du secteur prévoient dans les prochains mois une baisse de la demande des pays importateurs si les prix deviennent trop élevés, ce qui les tirerait à nouveau vers le bas alors que le dollar continuerait de se renforcer. On retrouverait alors la relation inverse en accord avec l’axiome classique. (E&E News, 30/05).

Le chiffre de la semaine : 3,5 Mds $

Il s’agit du montant de l’achat par le gouvernement canadien de l’oléoduc Trans Mountain à l’entreprise américaine Kinder Morgan. Cette opération, annoncée par le Ministre des Finances canadiens et rapportée par le Washington Post ce 29 mai intervient à la suite de menaces par Kinder Morgan d’abandonner le projet d’extension de la capacité de l’oléoduc dans un contexte de contestation menée en justice par les autorités de la province de Colombie Britannique, hostiles au projet notamment pour des raisons environnementales. A moins de trouver un autre acheteur avant l’été, l’Etat canadien s’engage à réaliser l’achat et l’extension (pour un montant de 5,7 Mds $). Le Premier Ministre Justin Trudeau, qui prend selon le Post un risque politique, estime qu’il n’y a pas de contradiction entre la défense de l’environnement dans le cadre de l’Accord de Paris et le soutien de l’industrie pétrolière canadienne aux bénéfices économiques certains.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0