Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2017-45

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2017-45

Sommaire

Écologie – Climat

  • One Planet Summit : de nouveaux engagements américains
  • Lutte contre les pollutions : le New York Times questionne les contrôles de l’EPA
  • Menaces sur les financements du CIRC après un rapport controversé sur les glyphosates

Énergie

  • Vers la création d’une alliance internationale sur le « charbon propre »
  • L’EPA promeut les exportations de gaz naturel au Maroc
  • La supervision des marchés de capacité d’électricité doit être renforcée

 Agenda

  • 10 janvier : présentation de l’agenda climat, énergie et environnement 2018 au World Resource Institute (WRI)
  • 16 janvier : clôture de la consultation publique de l’agence de protection de l’environnement (EPA) sur le retrait du Clean Power Plan

Écologie – Climat

One Planet Summit : de nouveaux engagements américains

Plusieurs engagements impliquant des acteurs subnationaux ont été annoncés par le Président de la République en clôture du One Planet Summit du 12 décembre à Paris, parmi lesquels un partenariat de huit États fédérés de l’ouest américain pour développer un réseau d’infrastructures de recharge de véhicules électriques, le lancement par le CNES d’un observatoire spatial sur le Climat en partenariat avec le Colorado, un financement de la fondation Bill & Melinda Gates sur l’adaptation au changement climatique et le développement de technologies bas carbone dans le secteur agricole ainsi que le financement de bourses universitaires en partenariat avec la BNP (15 M$), la mobilisation d’un milliard de dollars par la Breakthrough Energy Coalition de Bill Gates pour financer des projets innovants sur le climat avec un effet de levier de près de 30 Md$, la mise en place d’un marché d’échange de quotas de CO2 par le Mexique et son couplage avec différents marchés américains dont ceux de Californie, du Québec et de l’Ontario. Parmi les principaux participants américains, on notait la présence de Jerry Brown, gouverneur de Californie, celle de son prédécesseur Arnold Schwarzenegger, John Hickenlooper, gouverneur du Colorado, Michael Bloomberg, ancien maire de New York et Bill Gates. Un peu plus plus tôt, le 11 décembre, le Président de la République a dévoilé 18 projets retenus dans le cadre de l’initiative Make Our Planet Great Again, offrant un financement à des chercheurs sur le climat, dont la plupart sont originaires des États-Unis. Dans une interview accordée à CBS NEWS la veille du sommet, Emmanuel Macron a déclaré que la décision des États-Unis de quitter l’accord sur le climat a créé une forte mobilisation qui lui a aidé à renforcer la dynamique en faveur de l’action climatique.

Un lycéen en première ligne pour réduire les coûts de la capture du CO2

Ethan Novek, un lycéen du Connecticut âgé de 18 ans et déjà distingué par des chercheurs de l’Université de Yale pour ses travaux et un brevet sur les énergies marines, est à l’origine d’une nouvelle découverte qui permettrait d’abaisser le prix de la capture du carbone à 10$ par tonne – soit 85% de moins que les coûts des techniques industrielles actuelles. Sa méthode de capture du CO2 à basse température permettrait de réduire l’importante consommation d’énergie généralement nécessaire à ce procédé. Après avoir publié ses travaux en juillet dernier dans les Environmental Science & Technology Letters, il vient de bénéficier d’un financement afin de construire un pilote industriel (Quartz, 8 Décembre).

Lutte contre les pollutions : le New York Times questionne les contrôles de l’EPA

Sous l’administration Trump, l’agence de protection de l’environnement (EPA) aurait réduit le nombre de ses contrôles et restreint les pouvoirs de ses agents en matière de lutte et répression des pollutions, rapporte le New York Times du 11 décembre. Au cours des neuf premiers mois de cette administration, le nombre de procédures civiles engagées par l’EPA de Scott Pruitt serait en retrait d’un tiers par rapport à celles engagées par le premier administrateur de l’EPA sous le Président Obama (Lisa Jackson) et en baisse d’un quart en comparaison de l’administration de George W. Bush. Dans une déclaration, l’EPA a défendu son engagement à lutter contre les pollueurs : « L’EPA et les Etats œuvrent conjointement à l’identification des responsables, à leur mise en conformité et à sanctionner les pollutions intentionnelles », indique le New-York Times.

Menaces sur les financements du CIRC après un rapport controversé sur les glyphosates

Des membres républicains du sous-comité pour la science, l’espace et les technologies de la Chambre des représentants menacent de supprimer les financements américains du Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) basé à Lyon, une agence spécialisée de l’Organisation mondiale pour la santé (OMS), qui concluait dès 2015 que le glyphosate, le principal ingrédient utilisé comme désherbant dans le Roundup de Mosanto, serait « probablement cancérigène pour les humains ». Les parlementaires reprochent au CIRC de ne pas avoir tenu compte de l’actualisation d’une étude controversée sur les glyphosates dite « Agricultural Health StudyAHS » du National Institutes of Health, rapportée par Reuters le 9 novembre, et concluant que le glyphosate « n’est pas statistiquement associé à un degré significatif avec quelque cancer que ce soit » (Reuters, 8 décembre).

Le chiffre de la semaine : 50 M$

Il s’agit du montant de l’investissement par Microsoft pour fournir des services de cloud computing à des entreprises travaillant sur le climat et l’environnement (Seattle Times, 11 décembre).

Énergie

Vers la création d’une alliance internationale sur le  charbon « propre »

L’administration Trump envisage de lancer une nouvelle coalition internationale afin de promouvoir les technologies liées au charbon « propre » et les exportations de gaz naturel. La Clean Coal Alliance viserait à contrer les efforts de pays tels que le Canada ou le Royaume-Uni qui ont formé une coalition anti charbon lors de la COP 23 de Bonn. L’Australie, l’Indonésie, la Chine, l’Inde, l’Ukraine, la Pologne, le Japon et d’autres pays pourraient être sollicités afin de rejoindre cette nouvelle alliance indique Climate Home news le 12 décembre. Cette annonce survient alors que les exportations de charbon américain sont en hausse, mais il n’est pas certain que cette tendance soit durable, estime le New York Times du 13 décembre.

L’EPA promeut les exportations de gaz naturel au Maroc

Scott Pruitt, administrateur de l’agence américaine de protection de l’environnement (EPA) était en déplacement en Afrique du Nord afin d’avancer sur la coopération dans le domaine de l’environnement, dans le cadre de l’accord de libre-échange avec les États-Unis, et pour discuter de l’intérêt pour le Maroc concernant l’importation de gaz naturel liquéfié, selon un communiqué du 12 décembre de l’EPA. Le Maroc est le seul pays africain avec lequel les États-Unis ont conclu un accord de libre-échange. Scott Pruitt a également visité l’Institut de Recherche en Energie Solaire et Energies Nouvelles (IRESEN) situé au nord de Marrakech, indique le communiqué.

La supervision des marchés de capacité d’électricité doit être renforcée

Dans un rapport du 7 décembre, l’U.S. Accountability Office (GAO) estime que la supervision des marchés de capacités par la commission fédérale de régulation de l’énergie (FERC) ne permet pas d’évaluer correctement leurs performances et leurs risques. Afin de garantir la sécurité des approvisionnements d’électricité sur le long terme, certains gestionnaires de réseaux ont mis en place des marchés de capacités, sous le contrôle de la FERC. Dans ces marchés, les exploitants d’unité de production d’électricité sont rémunérés afin de garantir la disponibilité de leurs installations au cours d’une période future ; ce dispositif les encourage à construire de nouvelles installations et à maintenir certains sites existants.

Le stockage d’électricité en forte croissance au troisième trimestre, notamment au Texas

La capacité du stockage d’énergie par batterie s’est accrue de 41,8 MW au troisième trimestre, selon un nouveau rapport du 7 décembre de Greentech Media (GTM). Cette augmentation est largement due à un projet de 30 MW de capacités au Texas. Le stockage se développe fortement avec la mise en place de réglementations et du fait de la baisse des prix de 25% des capacités de stockage depuis l’an passé, indique Bloomberg. Le rapport GTM prévoit que les capacités de stockage atteindront 295 MW d’ici la fin de l’année, en hausse de 28% par rapport à l’année passée.

Le chiffre de la semaine : 17 Md$

Il s’agit du montant du plan pour la reconstruction du réseau électrique de Porto Rico, selon un rapport rendu public le 12 décembre par un consortium regroupant des industriels américains, les gouverneurs de l’État de New York Andrew Cuomo et de Porto Rico, ainsi que plusieurs agences fédérales. « L’ampleur des dégâts occasionnés au système électrique de Porto Rico présente une opportunité unique afin de reconstruire et transformer le système, le rendre plus résilient, plus flexible, plus propre et moins dépendant des importations d’énergies fossiles” indique le rapport. Au-delà de multiples recommandations afin de renforcer la résilience des lignes de transport et des sous-stations aux événements extrêmes, le rapport envisage notamment le développement de fermes solaires couplées à 150 micro-grids.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 1