Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2017-29

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2017-29

Sommaire

 

Écologie – Climat

  • Le département du Trésor révise sa doctrine sur le financement des actifs liés au charbon
  • « Game of Thrones », une parabole sur le changement climatique ?
  • Susuki Motor Corp. aurait falsifié un rapport sur les émissions de motocycles

 

Énergie

  • Des tarifs pour protéger le secteur de l’acier auraient un impact négatif sur l’énergie
  • Recommandations pour des économies d’énergie dans le secteur tertiaire
  • Départ d’un co-fondateur de SolarCity

 

Agenda

 

  • 24-25 juillet : conference The Eighth Annual World Summit on Infrastructure Security, au Capitole
  • 28 juillet : sortie sur les écrans américains de “An Inconvenient Sequel: Truth to Power» de Al Gore, une suite au documentaire “An Inconvenient Truth” de 2006 sur les risques liés au changement climatique

Écologie – Climat

Le département du Trésor révise sa doctrine sur le financement des actifs liés au charbon

Le département du Trésor a indiqué le 17 juillet vouloir utiliser le droit de vote des États-Unis aux conseils d’administrations de la Banque mondiale et d’autres banques multilatérales de développement pour «aider les pays à accéder et à utiliser les combustibles fossiles de manière plus propre et plus efficace». Il s’agit d’un changement par rapport à l’orientation que le Trésor avait émise en 2013, sous l’administration Obama, prévoyant la fin de la quasi-totalité du soutien américain au financement d’actifs liés au charbon à l’étranger au nom de la lutte contre le changement climatique. Cette orientation de 2013 a été remplacée par de brèves instructions conformes aux priorités du président Donald Trump. Les nouvelles directives indiquent que les États-Unis favoriseront « l’accès universel à une énergie abordable, fiable, durable et propre« . Les États-Unis aideront également «les pays à accéder et à utiliser les combustibles fossiles de manière plus propre et plus efficace, et à déployer des sources d’énergie renouvelables et autres sources d’énergie propres» et à soutenir le développement de «marchés mondiaux intégrés pour l’énergie». Le Président Trump avait mentionné cette nouvelle politique dans son discours du 29 juin au département de l’énergie, dans lequel il avait mentionné que le Trésor «évaluerait les obstacles au financement à l’étranger de centrales thermiques à charbon à haut rendement».

L’incertitude juridique conduit au respect des normes d’émissions de méthane

Plusieurs entreprises pétrolières et gazières représentées par l’Oklahoma Oil & Gas Association affirment qu’elles respecteront la réglementation sur les émissions fugitives de méthane de l’agence de protection de l’environnement (EPA) pour les nouvelles installations ou les installations de production modifiées. L’administrateur de l’EPA Scott Pruitt avait retardé en juin de 90 jours l’entrée en vigueur de cette règle à la demande des industriels. Mais la décision d’une cour d’appel a ordonné à l’EPA de rétablir immédiatement l’entrée en vigueur de son règlement. Cette situation créée une incertitude juridique qui conduit beaucoup d’acteurs à se mettre en conformité, indique le 17 juillet E&E News.

« Game of Thrones », une parabole sur le changement climatique ?

La nouvelle saison de la série télévisée américaine « Game of Thrones » contiendrait un message indéniable sur le changement climatique, estime Vox le 14 juillet. Les nobles de Westeros qui symbolisent les chefs d’Etat sont tellement divisés au plan politique et à lutter entre eux pour conquérir le pouvoir qu’ils n’ont pas réussi à reconnaître une menace croissante, les White Walkers, connus pour la neige et la glace qui les accompagne et qui incarne le changement climatique.

 Appel à projets républicain pour de nouvelles idées sur une taxe carbone

L’Alliance for Market Solutions, un groupe de républicains souhaitant promouvoir une taxe carbone fiscalement neutre couplée au retrait des règlementations limitant les émissions de gaz à effet de serre, offre une série de bourses comprises entre 10 000 $ et 100 000 $ pour financer des recherches sur ce thème à l’intersection de la politique fiscale, réglementaire, énergétique et environnementale.

 Susuki Motor Corp. aurait falsifié un rapport sur les émissions de motocycles

Un ex employé de Susuki Motor Corp. a plaidé coupable et reconnu avoir soumis en 2013 à l’EPA un rapport falsifié sur les émissions de plus de 20 000 motocycles mis en service en 2012, en infraction à la loi sur l’air. Selon un communiqué du 14 juillet de Reuters, le rapport indiquait que l’entreprise disposait de crédits d’émission excédentaires. Lorsque l’EPA a constaté que l’entreprise n’était pas détentrice de crédits, cet ex employé a transmis en 2014 un second rapport revendiquant que les motocycles Susuki n’avaient pas dépassé les limites d’émissions, selon le département de la Justice. Cet ex employé risque jusque deux années de prison dans le cadre de sa transaction. Dans le même temps, Reuters indique le 19 juillet que le département de la justice envisage de retirer une pénalité de 3 M$ devant être versée par Harley-Davidson à l’American Lung Association, pour avoir elle aussi triché sur ses émissions.

Le chiffre de la semaine : 9,1 milliards de t

Il s’agit de la quantité de déchets de matières plastiques produites depuis les années 1950 selon un rapport de l’Université de Californie. Cette production devrait atteindre 35 milliards de tonnes en 2050. Une faible partie des déchets plastiques est recyclée et celle-ci impacte déjà la chaîne alimentaire, via les déchets rejetés dans les océans.

 

Énergie


Des tarifs pour protéger le secteur de l’acier auraient un impact négatif sur l’énergie

Le secrétaire au Commerce, Wilbur Ross, pourrait prochainement recommander au président Trump d’imposer des tarifs plus élevés ou d’autres limitations sur l’acier importé, estime Reuters le 14 juillet. Cela pourrait stimuler la production d’acier fabriqué aux États-Unis contre les importations moins chères du Canada, du Mexique ou de l’Allemagne et, en théorie, protéger contre la capacité de la Chine à inonder le marché des États-Unis et à exercer une pression à la baisse sur les prix. Mais l’intervention des États-Unis dans un marché global des produits de base signifierait des prix plus élevés de l’acier nécessaire pour construire des ponts, des automobiles, des équipements et des infrastructures énergétiques, des éoliennes aux plates-formes offshore, des tubes de forage, des oléoducs ou des gazoducs. Dans ce contexte, les fabricants américains, les entreprises de l’énergie et les détaillants dépendant de l’acier à bas prix se mobilisent contre le souhait du président Donald Trump d’imposer des tarifs sur les importations d’acier avant la décision éventuelle du département américain du commerce.

Sécurité du réseau électrique : imaginer l’inimaginable

Avec des risques croissants pour le réseau électrique confronté à des catastrophes naturelles et cible potentielle d’attaques malveillantes, les département de l’Énergie (DOE) et de la Sécurité intérieure (DHS) devraient travailler en étroite collaboration avec les opérateurs de services publics et d’autres parties prenantes pour améliorer la cyber sécurité, la sécurité physique et la résilience des réseaux, selon un nouveau rapport du 20 juillet demandé par le Congrès à l’académie nationale des sciences, de l’ingénierie et de la médecine. Le rapport comprend des recommandations spécifiques pour les organismes fédéraux, les états fédérés, les organismes de normalisation, et détaille les actions que les différents acteurs peuvent entreprendre pour améliorer la résilience du réseau, indique un communiqué de l’association américaine pour la promotion des sciences (AAAS).

Recommandations pour des économies d’énergie dans le secteur tertiaire

Le Pacific Northwest National Laboratory du département de l’énergie a publié un rapport (daté de mai 2017) décrivant divers outils afin d’améliorer à peu de frais l’efficacité énergétique des bâtiments du secteur tertiaire. Parmi les recommandations, figurent une meilleure utilisation des contrôles automatisés de l’éclairage et de la climatisation ou la réparation d’équipements hors service. Ces simples mesures suffiraient à réduire la consommation de 29% dans ce secteur, et la consommation d’énergie au niveau national de 4 à 5%.

Départ d’un co-fondateur de SolarCity

Le co-fondateur de SolarCity Corp., Peter Rive, quitte Tesla Inc. alors que le constructeur automobile se prépare à déployer plusieurs nouveaux produits, y compris un toit solaire. Plus tôt cette année au mois de mai, Lyndon Rive le frère de Peter Rive, autre co-fondateur de SolarCity, a également quitté Tesla. Les frères Rive sont des cousins ​​du CEO de Tesla Elon Musk. Leur départ suscite des inquiétudes au sein de l’industrie alors que la motivation de Tesla pour l’acquisition de SolarCity pour 2,6 milliards de dollars – un mouvement qui a été considéré comme un plan de sauvetage de cette entreprise – suscite des interrogations. Les frères Rive ont fondé SolarCity en 2006 avec l’aide d’un investissement de 10 millions de dollars de Elon Musk.

Le chiffre de la semaine : 40 M$

Il s’agit du montant investi par le département de l’énergie pour la mise en place de quatre centres de recherche sur les bioénergies visant à produire une gamme de nouveaux produits et combustibles issus directement de la biomasse non alimentaire, selon un communiqué du 17 juillet.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0