Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2017-23

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2017-23

Sommaire

Écologie – Climat

  • Accord de Paris : le retrait américain galvanise l’action climatique
  • Le Clean Power Plan aurait permis de réduire fortement les émissions de CO2
  • Comment New York transforme ses déchets alimentaires en compost et biogaz

Aviation Civile

  • Comment contrôler les contrôleurs des pilotes?
  • Soutien présidentiel pour la privatisation du contrôle aérien

Transports

  • Un été difficile pour le train de New York
  • Plus de détails de la Maison blanche sur le plan d’infrastructures
  • Lancement des 1e voitures électriques en auto-partage à Los Angeles

Énergie

  • Le déclin du charbon se poursuit
  • Tesla envisage l’ouverture de 20 nouvelles « Gigafactory » dans le monde
  • USA/Mexique : financement du mur-frontière à l’aide de panneaux solaires ?

 

Agenda

  • 15 – 16 juin : conférence du réseau Safe Ocean Network sur la lutte contre la pêche illégale, organisée par le département d’État à Washington DC
  • 22 juin : « Reliability Technical Conference» sur la fiabilité de la production et du transport de l’électricité  à la Federal Energy Regulatory Commission (FERC)

 

Écologie – Climat

Accord de Paris : le retrait américain galvanise l’action climatique

Alors que les modalités de retrait de l’accord de Paris par les USA restent à préciser, Scott Pruitt, administrateur de l’agence américaine de protection de l’environnement (EPA) évoque le 5 juin dans une interview à Newsmax des discussions en cours avec le Département de la Justice concernant les prochaines étapes de la procédure, devant intervenir au cours des semaines à venir.

Parallèlement, l’initiative de Michael Bloomberg, ancien envoyé spécial des Nations Unies pour le Climat, visant à fédérer les acteurs non fédéraux américains, prend de l’ampleur. Bloomberg Philanthropies s’est engagée à verser 15 M$ au profit des actions de lutte contre le changement climatique dans le cadre de la Convention cadre des Nations Unies. Michael Bloomberg a également publié le        5 juin une lettre adressée aux Nations-Unies, signée par 1 200 maires, gouverneurs, lycées et universités, entreprises et investisseurs qui déclarent vouloir continuer à lutter contre le changement climatique pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris. Le site internet de sa coalition WeAreStillIn.com revendique défendre les intérêts de 120 millions d’Américains et de près d’un tiers de l’économie américaine. Dans le même temps, plusieurs maires de communautés proches du fleuve Mississipi, une région agricole parmi les plus productives au monde qui exporte ses denrées agricoles, s’inquiètent de possibles sanctions commerciales.

Par ailleurs, l’U.S. Climate Alliance lancée par les gouverneurs de Californie, de l’État de Washington et de New York a été rejointe par neuf autres États fédérés (Connecticut, Delaware, Hawaii, Massachusetts, Minnesota, Oregon, Rhode Island, Vermont et Virginia), ainsi que par Puerto Rico. Ces États représentent 102 millions d’américains et    6,83 Mds$ du PIB américain.

Jerry Brown, gouverneur de la Californie en déplacement en Chine à l’occasion de la huitième conférence Clean Energy Ministerial, a été reçu par le Président chinois Xi Jingping. Il a signé des accords avec deux provinces chinoises pour développer des coopérations sur les énergies propres et le changement climatique. Il a également appelé les entreprises chinoises à commencer à vendre d’avantage de véhicules électriques en Californie afin de faciliter l’atteinte de l’objectif de faire circuler 4 à 5 millions de ce type de véhicules à l’horizon de 2030.

Enfin, le New York Times signale le 7 juin que les ministres canadiens rencontrent les dirigeants des villes et des États américains, afin de contourner l’hostilité de l’administration Trump aux politiques du changement climatique. Le gouvernement canadien espère se coordonner étroitement avec la Californie, en particulier sur les émissions des véhicules, ainsi qu’avec l’État de Washington. Le gouvernement canadien travaille également à la construction d’alliances avec la Floride, l’Indiana, le Texas, le Michigan, New York et d’autres.

Le Clean Power Plan aurait permis de réduire fortement les émissions de CO2

Un rapport daté du 31 mai du Congressional Research Service constate que le Clean Power Plan de l’administration Obama destiné à limiter les émissions des centrales thermiques aurait un «impact substantiel» sur les émissions de dioxyde de carbone s’il était mis en œuvre, avec une baisse de 28 à 37% sous leur niveau de 2005 en 2030. Ce scénario a cependant peu de chance de se réaliser dans le cadre de la politique énergie-climat de l’administration Trump.

Comment New York transforme ses déchets alimentaires en compost et biogaz

Le New York Times du 2 juin évoque une campagne d’un montant de plusieurs millions de dollars lancée par la ville de New York, afin de réduire ses émissions de gaz à effet de serre et sa dépendance aux sites d’entreposage des déchets, en transformant les déchets alimentaires en compost et prochainement en biogaz. 14 millions de tonnes de déchets sont collectés chaque année. Leur traitement coûte près de 400 M$ à la ville pour leur incinération ou mise en décharge jusqu’en Caroline du Sud.

Le chiffre de la semaine : 15 millions

Il s’agit du nombre d’américains exposés dans            27 États à la présence de composés perfluorés dans l’eau potable, des substances chimiques toxiques issues de sources industrielles ou liées à la défense, selon une cartographie de l’Environmental Working Group and Northeastern University publiée le            8 juin.

 

Aviation Civile

 

Comment contrôler les contrôleurs des pilotes?

Selon Politico, le système du département de l’aviation (FAA) pour entraîner et évaluer les contrôleurs des pilotes (qui contrôlent les pilotes commerciaux) ne fonctionne pas bien, selon un rapport de l’inspecteur général du ministère des Transports. Il estime que la FAA peut vérifier la formation ou les enquêtes d’inspection de la FAA de seulement 204 des 3 334 contrôleurs. Ces inspecteurs ne sont eux-mêmes pas suffisamment formés, la FAA étant incapable de démontrer que 41% d’entre eux ont reçu une formation entre 2011 et 2015.

 

Soutien présidentiel pour la privatisation du contrôle aérien

Selon Politico, le président Trump a signé un groupe de documents montrant son soutien à la séparation du contrôle du trafic aérien de la FAA et soulignant les principes que le Congrès doit accepter pour avoir son soutien. C’est une étape importante pour changer la perception du contrôle aérien mais cela sera-t-il suffisant ? La plus grande différence entre la proposition du président Trump et celle du représentant Shuster l’année dernière semble être le changement de constitution du conseil d’administration de la nouvelle organisation privée, qui laisserait moins de pouvoir aux compagnies aériennes avec le président, et qui garantirait un siège aux aéroports. La ministre des Transports a ensuite été auditionnée par le Sénat et par la Chambre pour défendre la position du gouvernement, mais un accord semble loin d’être trouvé.

 

Le chiffre de la semaine : 71

C’est le nombre d’aéroports, dont plusieurs européens, identifiés par le ministère de l’Intérieur pour potentiellement étendre l’interdiction d’appareils électroniques en cabine selon Politico. Le ministre a cependant déclaré qu’aucune décision n’avait encore été prise.

 

Transports Maritimes et Terrestres

Un été difficile pour le train de New York

Selon Politico, les opérateurs ferroviaires de New York City (Amtrak, NJ Transit et Long Island Rail) ont publié leur calendrier de maintenance pour l’ « été d’agonie » de Penn Station, comme l’appelle le gouverneur de New York à cause de l’état très dégradé de la gare et des maintenances majeures à prévoir. Ils ont tenté de concentrer le plus de travaux sur les week-ends, mais entre le 10 juillet et le 1er septembre il y aura 3 fois moins de trains régionaux dans chaque sens entre NYC et Washington DC.

 

Plus de détails de la Maison blanche sur le plan d’infrastructures

La Maison blanche a publié une infographie détaillant la répartition de l’investissement fédéral de 200 Mds$ sur les 1 000 Mds$ prévus pour le plan d’infrastructures : 15 Mds seraient dédiés aux grands projets d’aménagement, 100 Mds aux besoins locaux d’infrastructures, et 25 Mds pour les infrastructures rurales. L’infographie évoque aussi une réduction de 10 à 2 ans des procédures fédérales de permis pour les projets, et un million de contrats d’apprentissage sur 2 ans, ce qui n’avait jusqu’alors jamais été énoncé.

 

Lancement des 1e voitures électriques en auto-partage à Los Angeles

Le programme expérimental BlueLA Electric Car Sharing, lancé cette semaine, va déployer 100 voitures électriques en auto-partage et 200 stations de recharge à travers la ville de Los Angeles. Le programme devrait notamment être disponible dans des quartiers populaires. Le projet est majoritairement financé par le groupe Bolloré à hauteur de 10 M$, et est subventionné par les fonds d’investissements climatiques de Californie.

 

Rembourser sa voiture en la louant grâce à Turo

Le système Turo permet de louer son propre véhicule afin de pouvoir rembourser le prêt engagé pour son achat. Le site propose une publicité en ligne, et la voiture aussitôt louée est prise en charge par l’assurance de Turo, en échange d’une commission de 25% en moyenne par le site. L’entreprise est active dans 4 700 villes aux Etats Unis, au Canada et au Royaume-Uni, avec 130 000 véhicules inscrits et 2,5 millions de membres.

Lancement du covoiturage pour les taxis à New York

Deux firmes, Curb et Via, ont annoncé le lancement du covoiturage pour les taxis new-yorkais. Cela pourrait réduire le prix kilométrique jusqu’à 40% selon les entreprises. Les applications de Curb et Via tentent de faire correspondre le trajet de plusieurs passagers pour diviser les coûts. Pour l’instant, l’option n’est accessible que dans Manhattan mais devrait s’étendre rapidement et offrirait une chance aux taxis d’être plus compétitifs par rapport à Uber et Lyft.

 

Ford et le futur de la mobilité

Le président de Ford a été interviewé par The Atlantic Council et semble conscient des défis de développement durable et d’éthique qui entourent la commercialisation des véhicules autonomes et l’essor des nouvelles technologies dans le secteur de l’automobile. L’entreprise semble également prête à négocier avec les différents acteurs du marché, concurrents comme partenaires et pouvoirs publics, pour mener à bien l’objectif de répondre aux besoins futurs des citoyens. La régulation des véhicules autonomes et l’harmonisation des standards les entourant devront être suivie de près par les nombreux acteurs du marché, car de cela dépend la réussite durable d’une technologie qui risque de bousculer l’organisation des villes et le marché de l’emploi.

 

Énergie

Le déclin du charbon se poursuit

Donald Trump a annoncé le 1er juin lors de son discours sur le retrait de l’accord de Paris, le démarrage de l’exploitation de la nouvelle mine Acosta dans l’ouest de la Pennsylvanie. Un rapport de l’Energy Information Administration (EIA) publié le 4 juin, indique cependant que la consommation de charbon en 2016 a atteint son niveau le plus bas depuis 33 ans avec 605 millions de tonnes. L’utilisation de charbon pour la production d’électricité a diminué de 35% depuis 2008. Terry Bassham, PDG de KCP&L, a annoncé le 5 juin, la fermeture de six centrales à charbon à l’horizon 2019 dans la ville de Kansas City (MO). Ces fermetures permettront, selon lui, de baisser le coût de l’électricité pour les consommateurs. Ces centrales seront remplacées par des capacités de production d’énergies renouvelables.

 

Californie : vers une disparition des centrales à gaz vieillissantes ?

Les régulateurs de l’énergie de l’État de Californie ont suspendu le 6 juin un plan de 2.2 milliards de dollars visant à rénover plusieurs centrales à gaz naturel vieillissantes. Le Département de l’Énergie californien étudie, pendant la suspension, la possibilité de remplacer ces centrales par des sources d’énergies alternatives, comme des capacités de production solaires ou éoliennes. Cette décision fait écho à une étude publiée le 6 juin dans le Los Angeles Time, qui rapporte qu’en 2021 les centrales californiennes produiront un excédent d’électricité de plus de 21%. Cette décision est soutenue par de nombreuses organisations de protection de l’environnement. Par ailleurs, le Sénat californien vient de voter une loi fixant un objectif de 100% d’énergie renouvelable en 2045.

Tesla envisage l’ouverture de 20 nouvelles « Gigafactory » dans le monde

Elon Musk, PDG et co-fondateur de Tesla, a annoncé le 6 juin, lors de l’assemblée annuelle des actionnaires de l’entreprise, l’ouverture prochaine de 10 à 20 nouvelles «Gigfactory » dans le monde. Ces usines auront pour but de produire la nouvelle voiture électrique Model 3, des batteries lithium-ion et également des panneaux solaires par la filiale SolarCity. Ces usines surdimensionnées ont pour but de diminuer les coûts de production des différents produits du groupe.

USA/Mexique : financement du mur-frontière à l’aide de panneaux solaires ?

Donald Trump a annoncé le 6 juin aux leaders républicains qu’il examine la possibilité de financer son projet de mur à la frontière américano-mexicaine en y installant des panneaux solaires. La capacité solaire installée couvrira, selon lui, le coût estimé à plusieurs milliards de dollars de la construction du mur. Cette idée a été soumise au Customs and Border Protection par Tom Gleason, le fondateur de Gleason Partners LLC à Las Vegas. Il estime à 28 millions le nombre panneaux solaires à installer sur le mur, ce qui correspond à 14 000 panneaux par mile (8 750 par km). Le coût d’installation de 7.5 millions de dollars par mile sera compensé, selon lui, par la production solaire de        2 MWh par mile.

Le chiffre de la semaine : plus de 52 bcm/a

Il s’agit du volume annuel en milliards de m 3 de gaz naturel liquéfié (GNL) américain contracté à ce jour par des entreprises gazières européennes, selon le département américain de l’énergie, soit l’équivalent d’environ 12% de la demande européenne en 2016. Le DoE s’est félicité le 9 juin de l’arrivée des premiers chargements de GNL américain aux Pays-Bas et en Pologne, en provenance du terminal de liquéfaction Sabine Pass LNG de Chenière en Louisiane. Les États-Unis ambitionnent de devenir le troisième plus important fournisseur de GNL au monde en 2020. « Dans un environnement incertain, nous assurerons la sécurité énergétique de nos alliés et partenaires dans le monde entier », a déclaré à cette occasion Rick Perry, Secrétaire du département de l’énergie.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0