Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2017-13

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2017-13

Sommaire

Écologie – Climat

  • Le Président Trump ordonne la révision générale des politiques énergie-climat
  • Exxon défend l’Accord de Paris
  • La Californie renforce les normes d’émissions des véhicules

Transport

  • La Maison Blanche consulte sur le projet de séparation du contrôle du trafic de la FAA
  • « Travel Ban 2.0 » : le ministère de la Justice fait appel de la décision d’un juge
  • L’« Electronic ban » suscite des réactions des compagnies aériennes
  • Trump veut éliminer 900M$ de subventions aux projets de transports publics et d’infrastructures dès 2017
  • Record du trafic sur les routes américaines en 2016
  • Triste record du nombre de piétons tués en 2016

Énergie

  • La structure tarifaire pour l’autoconsommation en débat
  • Le marché du stockage américain en croissance
  • Un projet de micro-grid solaire à Brooklyn

Agenda 

  • 3 avril : conférence « The Integrated Grid : Powering the Future Together », à l’ambassade du Canada à Washington
  • 5 avril : conférence « climat et sécurité » à l’Université Georgetown
  • 20-22 avril : événements sur le prix du carbone et la finance carbone lors des assemblées de printemps de la Banque mondiale et du FMI à Washington en présence de la Ministre
  • 23-25 avril: Rencontre sur le Financement des infrastructures organisé par l’International Bridge, Tunnel and Turnpike Association (IBTTA), Jersey City, New Jersey

Écologie – Climat

Le Président Trump ordonne la révision générale des politiques énergie-climat

En déplacement à l’agence de protection de l’environnement (EPA), le Président Trump a signé [son intervention débute à 11 :38] un décret exécutif revenant sur de nombreuses réglementations énergie-climat adoptées par l’administration Obama et ordonnant notamment la révision de son Clean Power Plan (CPP). Ce programme emblématique visait à réduire de 32 % les émissions de dioxyde de carbone des centrales thermiques existantes d’ici à 2030 par rapport au niveau de 2005. Cette décision intervient à la suite de la publication du projet de budget pour l’année fiscale 2018 qui vise à supprimer les programmes de recherche et de lutte contre le changement climatique de l’ensemble du gouvernement fédéral et réduirait de 31% le budget de l’agence de protection de l’environnement (EPA). Le Président Trump a également annoncé mi-mars à Detroit, qu’il avait ordonné à Scott Pruitt, administrateur de l’EPA, de réviser les normes d’efficacité énergétique et d’émissions des véhicules particuliers et utilitaires. Dans la foulée, et en application du décret exécutif, le secrétaire du département de l’Intérieur, Ryan Zinke, a rapporté la politique du ministère visant à compenser les impacts du développement des ressources énergétiques et naturelles, et a ordonné une révision de toutes ses règles sur le changement climatique, l’atténuation et le développement énergétique. Il a également levé le moratoire sur les concessions de charbon sur les terres fédérales.

Exxon défend l’Accord de Paris

La plus grande compagnie pétrolière des États-Unis a demandé au Président Trump de ne pas honorer sa promesse de campagne de retirer la participation américaine de l’Accord de Paris. L’entreprise estime que les États-Unis pourront mieux préserver les intérêts de leurs multinationales pétrolières en restant dans l’Accord. D’autres majors telles que Conoco Philipps sont également intervenues à la Maison blanche pour défendre l’Accord. Pour sa part, l’administration Trump envisage de finaliser sa position sur l’Accord de Paris d’ici fin mai, a déclaré le 30 mars le porte-parole de la Maison blanche, Sean Spicer.

La Californie renforce les normes d’émissions des véhicules

L’agence de l’air de la Californie (California Air Resources Board) a décidé de renforcer les normes d’émissions des véhicules, ouvrant la voie à un potentiel contentieux avec l’administration Trump qui envisage au contraire d’alléger les contraintes pour l’industrie automobile. Cette décision illustre la détermination de la Californie à résister aux politiques énergie-climat de la nouvelle administration fédérale.

Un système de plafonnement des émissions pour les véhicules ?

Des économistes proposent un système de plafonnement des émissions de gaz à effet de serre pour remplacer les normes existantes en matière d’économie de carburant dont le Président Trump a demandé la révision. La proposition vise à plafonner les émissions de l’ensemble du secteur et à mettre en place un système d’échange de crédits basés sur les émissions des véhicules tout au long de leur durée d’utilisation.

Une étude sur le lien entre réchauffement climatique et événements météo extrêmes

Le réchauffement climatique d’origine anthropique modifie le comportement du jet stream qui intensifie les sécheresses, les feux de forêt et les inondations, selon une nouvelle étude. Michael Mann, un professeur de sciences atmosphériques à l’Université de l’État de Pennsylvanie et principal auteur de l’étude, estime que ce travail est assez proche de démontrer un lien direct entre le changement climatique et une grande famille d’événements météorologiques extrêmes récents.

Accord de coopération Anses-U.S. NIEHS

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et de la sécurité du travail (Anses) et le National Institute of Environmental Health Sciences (NIEHS) ont signé le 22 mars 2017 un protocole d’entente pour une durée de dix ans. Ces deux organismes renforcent ainsi leur collaboration autour d’une mission commune : mieux comprendre et prévenir les impacts de l’environnement sur la santé humaine.

 Le chiffre de la semaine 86 586 tonnes

Il s’agit du nouveau plateau bas record atteint par la population de sardines du Pacifique, selon une estimation de la National Oceanographic and Atmospheric Administration (NOAA), qui s’apprête à reconduire un moratoire sur la pêche de cette espèce, pour la troisième année consécutive. Ce plateau marque une baisse de 95% depuis 2006, année où la population a culminé à 1,8 million de tonne. Le moratoire ne sera pas levé tant que la biomasse restera inférieure à 150 000 tonnes.

Transport aerien

La Maison Blanche consulte sur le projet de séparation du contrôle du trafic de la FAA

Ce mardi, le conseiller spécial « Infrastructures » de la Maison Blanche a tenu une réunion avec l’industrie aéronautique pour connaitre les positions des uns et des autres sur le -très controversé- projet de séparer l’activité de contrôle du trafic aérien de l’autorité de l’aviation civile. Parmi les participants : l’association des compagnies aériennes (A4A), Delta Airlines (qui avait quitté A4A sur fond de divergences sur ce projet), le syndicat majoritaire des pilotes commerciaux  ALPA) ou des jets privés (AOPA), l’unique syndicat des contrôleurs aériens (NATCA), les représentants des aéroports (ACI-NA), l’aviation générale (GAMA),…Le porte-parole de la Maison Blanche précise qu’ « à ce stade toutes les options restent à l’étude ».

« Travel Ban 2.0 » : le ministère de la Justice fait appel de la décision d’un juge

Jeudi, le Department of Justice a déposé un avis formel en appel de l’injonction préliminaire d’un juge fédéral de suspendre la deuxième version de l’ordonnance du Président « Travel Ban » visant à arrêter la délivrance de visas aux citoyens de six pays à majorité musulmane.

L’« Electronic ban » suscite des réactions des compagnies aériennes

L’annonce des gouvernements américain le 21 mars puis britannique de bannir les grands appareils électroniques personnels en cabine pour les vols à destination des États-Unis depuis 6 pays du MoyenOrient et d’Afrique rencontre des réactions mitigées des compagnies aériennes sur l’efficacité de telles mesures.

Alexandre de Juniac président d’IATA (organisation internationale représentant 265 compagnies aériennes) estime que ces interdictions ne sont pas viables à long terme et en appelle aux gouvernements pour trouver d’autres solutions.

En réponse à ces mesures américaines, les deux compagnies du Moyen Orient Etihad et Qatar mettront à disposition de leurs clients Business des ordinateurs et tablettes ainsi qu’un accès Wifi gratuit (ou payant au-delà de une heure).

American Airlines investit 200 M$ dans la plus grande compagnie aérienne chinoise

American Airlines va débourser 200 millions de dollars pour acquérir 2,7% des parts de la plus grande compagnie aérienne chinoise China Southern Airlines… Un accord de partage de codes sera mis en place au cours de l’année 2017. Aujourd’hui, American Airlines dessert Shanghaï et Pékin depuis ses hubs de Chicago, Dallas et Los Angele. American Airlines rejoindra ainsi ses autres rivaux américains Delta Air Lines et United Airlines qui ont des liens forts avec une grande compagnie aérienne chinoise. Delta est un actionnaire minoritaire de China Eastern Airlines et United et Air China sont engagées dans un partenariat stratégique.

La coalition contre la concurrence déloyale des compagnies du Golfe aurait dépensé 6,1 M$ en lobbying

« Partnership for Open and Fair skies » est la coalition composée des grandes compagnies aériennes Delta, United et American, des syndicats des pilotes de lignes commerciales (ALPA), des syndicats des personnels de bord (AFA) qui accuse les gouvernements de Qatar et de Emirats Arabes Unis de violer les accords de ciel ouverts avec les États-Unis en subventionnant massivement leurs compagnies aériennes (Qatar, Emirates, Etihad).

Cette coalition aurait dépensé depuis sa création en 205 plus de 6 millions de dollars d’effort de lobbying vers le Congrès et le grand public.

A noter qu’il vient de se former en Europe un groupement d’intérêts de compagnies aériennes (comprenant Air France-KLM et Lufthansa) pour faire du lobbying sur les questions d’accord de ciel ouvert.

Les chiffres de la semaine : 74 Airbus et 92 Boeing

Le constructeur aéronautique européen Airbus a livré 74 avions durant les deux premiers mois de l’année 2017, dont 27 pour le marché Asie-Pacifique, 20 pour l’Amérique du Nord, 19 pour l’Europe et 8 pour le Moyen Orient-Afrique et 0 pour l’Amérique du Sud. Dans les modèles, l’A320 (neo et ceo) représente 45% des livraisons. Un seul A380 a été livré, à la compagnie Emirates Airlines.

Boeing a quant a lui, livré 92 avions dans le monde sur la même période, dont : 22 pour les compagnies en Asie –Pacifique, 31 pour l’Amérique du Nord, 27 pour l’Europe, 8 pour le Moyen Orient et 2 pour l’Amérique du Sud. Quant aux modèles, le B737 représente 70% des livraisons,  et le Dreamliner 787 25%.

Transports maritime et terrestres

Trump veut éliminer 900M$ de subventions aux projets de transports publics et d’infrastructures dès 2017

Alors que le Congrès doit adopter un budget fédéral rectificatif 2017 avant le 28 avril 2017, la Maison blanche a fait part de ses orientations visant à réduire les subventions fédérales au transport public de 400 M$ et à abandonner « TIGER (Transportation Investment Grants for Economic Recovery), le programme emblématique mis en place par l’administration Obama en 2009 et qui distribuait 500 M$ d’aides annuelles aux investissements en infrastructures aux Etats, villes , comtés , autorités portuaires et autres agences publiques de transport.

Record du trafic sur les routes américaines en 2016

Avec 3200 milliards de km parcourus en 2016, le trafic routier a atteint un record historique depuis 25 ans. L’agence en charge des routes FHWA souligne qu’il s’agit de la cinquième année consécutive d’augmentation du trafic routier, et souligne le besoin d’investir massivement dans les infrastructures de transport du pays.

Triste record du nombre de piétons tués en 2016

D’après les chiffres compilés par l’association des administrations routières locales, 6000 piétons ont été tués en 2016 aux Etats Unis, un record en deux décennies. Il s’agit également de la deuxième année consécutive de hausse de la mortalité piétonne, avec une aggravation de +11% en 2016 par rapport à 2015. L’un des facteurs explicatif est certainement la croissance du trafic automobile induite par la croissance économique et la baisse du prix des carburants. Les chercheurs lient également cette aggravation à l’augmentation de la distraction routière, i.e. de l’usage de téléphone et tablettes au volant.

Reprise des essais du véhicule autonome Uber après l’accident

Vendredi 24mars, un accident de la route avait impliqué une voiture d’essai de Uber (SUV Volvo) dans un rue de Tempe (Arizona) alors qu’un conducteur d’une autre voiture avait sembl til tourné à gauche et percuté la voiture d’essai qui avait fini sur le bas-côté. Une troisième voiture avait été touchée sans aucun blessé à déplorer.

Uber avait décidé de suspendre les essais dans tous ses sites (Arizona, Californie,Ohio) pendant l’enquête sur cet accident.

Moins d’une semaine plus tard, Uber a donc décidé de reprendre ses essais sur les routes publiques.

Le DOT publie pour la première fois une carte nationale d’exposition au bruit

C’est une première, le Bureau of Statistics du ministère des Transports publie des données et une carte nationale d’exposition des populations au bruit routier et du transport aérien.D’après cette évaluation, moins de 0,21% de la population américaine serait exposée à un niveau de bruit du transport aérien supérieur à 60 dBA, indice qui moyenne le niveau de bruit sur une période de 24 heures. Ce qui parait faible vu le nombre d’aéroports aux États-Unis (3500). A noter : l’indice de bruit utilisé par le ministère des Transports américain est plus favorable que l’indice utilisé en France qui calcule la moyenne sur  des périodes plus courtes en faisant la différence entre le jour , la soirée et la nuit.

Seattle met fin à son programme de vélos en libre-service 1 an après sa mise en service

En mars 2016, la ville de Seattle votait un plan de 1,4 million de dollars pour équiper la ville de vélos en libre-service « Pronto ». Un an plus tard, le conseil municipal vient de voter l’arrêt définitif du service faute de recettes suffisantes liées à de faibles abonnements annuels (1800 dont 110 employés municipaux). En cause la faible couverture spatiale (seulement 54 stations, 500 vélos pour 650 000 hab), pas de stations dans les quartiers défavorisés et l’absence d’assistance électrique (Seattle est très vallonné).Néanmoins la ville serait en négociation avec la compagnie québécoise Bewegan pour un service de vélos électriques en libre-service. Le chiffre de la semaine : 400 ingénieurset informaticiens de BlackBerry Ldt seront recrutés par le constructeurs automobile Ford pour travailler sur les logiciels et solution internet pour son programme de véhicules connectés.

 

Énergie

La structure tarifaire pour l’auto-consommation en débat

Dans le Kansas, les entreprises de distribution demandent au régulateur de l’énergie de modifier les structures tarifaires des clients en auto-consommation, afin d’inclure une charge de demande variant en fonction de la pointe de demande mensuelle. La tarification de l’autoconsommation et de la génération distribuée n’est pas consensuelle et fait débat au Capitole, chez les régulateurs et devant les tribunaux de nombreux États fédérés.

Le marché du stockage américain en croissance

La demande en système de stockage d’énergie croît au niveau des États fédérés américains, en même temps que les politiques de soutien à leur expansion, indique GTM Research. 21 États ont installé plus de 20 MW de capacité de stockage. 14 États prévoient plus de 10 MW, et 10 autres États ont plus de 100 MW de capacités en projet. En 2020, le marché américain du stockage d’énergie dépassera probablement 1 600 MW – soit 28 fois plus qu’en 2015. La Californie arrive en tête, avec un objectif pour ses énergéticiens publics de 1 300 MW de capacité de stockage d’ici à 2020 (résidentiel, non résidentiel et sur le réseau). Le marché américain en 2020 sera caractérisé non seulement par des volumes de stockage plus élevés, mais aussi par la diversité des types de projets. Alors que les grands projets de stockage portés par des énergéticiens sur le réseau en amont du compteur dominent actuellement les déploiements, le marché du stockage résidentiel ou non résidentiel (en aval compteur) deviendra le plus grand segment en termes de capacité dans les quatre prochaines années.

Un projet de micro-grid solaire à Brooklyn

Un projet de micro-grid offre à une cinquantaine de résidents et d’entreprises de Brooklyn d’adhérer à « une plate-forme de négociation virtuelle qui permettra aux producteurs d’énergie solaire de vendre des crédits d’électricité excédentaire de leurs installations à des acheteurs situés à proximité », en autonomie par rapport aux entreprises de distribution publique d’électricité.

Le Maryland s’oppose à la fracturation hydraulique

Le Sénat du Maryland a approuvé une interdiction à l’échelle de l’État de la fracturation hydraulique. Son vote fera du Maryland le deuxième État dans le champ de gazier Marcellus à interdire la fracturation hydraulique. Le gouverneur de l’État de New York, Andrew Cuomo (D), s’était opposé à la fracturation en 2014 sur ce même gisement.

Westinghouse Electric placé sous le régime des faillites

Le conseil d’administration de Toshiba a approuvé le placement sous le régime des faillites (« chapter 11 ») de sa filiale, le groupe nucléaire américain Westinghouse Electric. Cette procédure pourrait permettre à Toshiba de limiter ses pertes financières dues à Westinghouse, mise en difficulté par les dépassements de budget de deux projets de centrales, en Georgie et en Caroline du Sud.

Entretien du Directeur général d’ITER Organization avec le nouveau secrétaire du DOE

Le New York Times évoque l’avancement de la construction en France du réacteur à fusion nucléaire ITER (International Thermonuclear Experimental Reactor), et s’interroge sur la poursuite de la contribution des États-Unis à son financement dans le cadre du projet de budget 2018. Le journal évoque la rencontre entre Bernard Bigot, directeur général d’ITER Organization, et le nouveau secrétaire du département de l’énergie, Rick Perry, à Washington. « Mr Perry était “très ouvert et à l’écoute” concernant ITER et ses enjeux de long terme. “Mais il a également à prendre des décisions à court terme” avec son budget, a déclaré M. Bigot ».

Le chiffre de la semaine : 1,8 Md$Il s’agit du montant de l’investissement du géant chinois de l’Internet Tencent Holdings Ltd. qui a racheté une participation de 5% dans Tesla Inc. Cet investissement donne à Tesla un précieux soutien alors que le constructeur de véhicules électriques de la Silicon Valley s’apprête à lancer sa première voiture destinée au marché de masse.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0