Washington Wall Street Watch 2018-23

Washington Wall Street Watch 2018-23

Crédit photo : F. Jonkisz

Sommaire

Conjoncture

-Le chômage poursuit sa baisse

Politiques macroéconomiques

-La Fed devrait annoncer une hausse des taux d’intérêt lors de sa réunion de politique monétaire

-Le Sénat annule les vacances parlementaires d’été avec l’objectif d’accélérer les travaux budgétaires

-Les fonds de gestion de la sécurité sociale et de Medicare sont menacés d’épuisement à moyen terme

Régulation financière             

-La CFTC propose de maintenir les seuils d’enregistrement des swap dealers à leur actuel niveau

Brèves

 


CONJONCTURE

Le chômage poursuit sa baisse

 Le rapport sur l’emploi du Bureau of Labor Statistics fait état de 223 000 nouveaux emplois créés aux Etats-Unis au mois de mai (après 159 000 en avril). Ces créations d’emplois permettent de faire baisser le taux de chômage à 3,8 % (-0,1 point) et à 7,6 % (-0,2 point) dans sa définition élargie tenant compte du temps partiel subi. En revanche, le taux d’activité se replie légèrement à 62,7 % (-0,1 point). Les salaires progressent de 0,3 % sur le mois (après +0,1 %) tandis que le rythme de progression sur un an s’établit à 2,7 % (contre 2,6 % le mois dernier).

Sources : Bureau of Labord Statistics, Federal Reserve

 


Politiques macroéconomiques               

La Fed devrait annoncer une nouvelle hausse des taux d’intérêt lors de sa réunion de politique monétaire

 Selon les observateurs, la Fed devrait augmenter la fourchette cible des taux fed funds de 25 points de base à [1,75 %-2 %] lors sa réunion de politique monétaire (FOMC) des 12 et 13 juin. Les marchés accordent à cette hypothèse une probabilité supérieure à 95 % (selon les contrats futures Fed Funds à 30 jours).

L’activité économique domestique reste dynamique tandis que les risques internationaux sont jugés suffisamment contenus pour ne pas entraver ce nouveau resserrement de politique monétaire.

Le Sénat annule les vacances parlementaires d’été avec l’objectif d’accélérer les travaux budgétaires

 Le sénateur Mitch McConnell, leader de la majorité du Sénat, a annoncé l’annulation des vacances parlementaires (recess) du mois d’août, afin que le Sénat puisse poursuivre ses travaux avant  l’interruption causée par les élections de mi-mandat en novembre.

Le premier objectif annoncé de la majorité est d’achever l’adoption des lois d’autorisations budgétaires (appropriations). Si les textes budgétaires sont théoriquement attendus pour le début de la nouvelle année fiscale le 1er octobre, seule une partie des 12 catégories devraient pouvoir faire l’objet d’un vote des deux chambres. M. McConnell a fait savoir que les autorisations de dépenses militaires, d’agriculture, pour la luttes contre les opioïdes et la gestion de l’eau seraient privilégiées, conformément aux priorités des Républicains dans le cadre de l’accord budgétaire. Les programmes qui n’auraient pas pu voir aboutir de loi d’autorisation devraient faire l’objet d’un budget temporaire (continuing resolution). Pour mémoire, tout texte budgétaire doit être adopté dans les mêmes termes par les deux chambres et à la majorité qualifiée de 60 votes au Sénat.

Par ailleurs, Kevin Brady, président du Ways and Means Committee, comité de la Chambre des Représentants en charge des affaires fiscales, a récemment annoncé qu’une nouvelle loi fiscale serait introduite à l’été, avec l’objectif de « corriger les défauts » de la réforme fiscale de 2017. L’adoption de ce texte reste toutefois incertaines au regard de la configuration politique, notamment au Sénat, car une majorité qualifiée de 60 votes sera nécessaire au Sénat.

Les fonds de gestion de la sécurité sociale et de Medicare sont menacés d’épuisement à moyen terme

 Le rapport annuel des administrateurs (trustees) des fonds de gestion de la social security et de Medicare (assurance maladie pour les personnes âgées) alerte sur le risque financier qui menace ces deux programmes sociaux à moyen terme.

La social security américaine gère principalement le régime de retraite de base au niveau fédéral. Le système repose sur un fonds dont la capitalisation atteint 2 600 Mds USD. En 2018, le fonds de la social security consacré aux retraites affichera un déficit pour la première fois depuis 1982, déficit intervenant trois ans avant les prévisions en raison d’une croissance économique plus faible qu’anticipée. Le déficit devrait continuer de s’amplifier car le vieillissement de la population va accroître le poids des prestations versées. Ainsi, le fonds de social security pourrait être épuisé à partir de 2034 selon les projections actuelles, et cette situation conduirait à une baisse des versements d’environ 25 % selon la dynamique attendue des versements de retraite et des prestations, si aucune mesure n’est prise d’ici-là. Pour les mêmes motifs, le fonds de Medicare pourrait se retrouver épuisé en 2029.

 


Régulation financière

La CFTC propose de maintenir le seuil d’enregistrement des swap dealers à leur niveau actuel

 Le 4 juin, la Commodity Futures Trading Commission (CFTC), le régulateur des marchés de produits dérivés aux Etats-Unis, a proposé de maintenir à 8 Mds USD le seuil à partir duquel un swap dealer doit s’enregistrer auprès d’elle. Ce seuil est calculé à partir de la valeur notionnelle des swaps échangés sur les douze précédents mois. Il avait été mis en place à la suite du Dodd-Frank Act.

Pour rappel, ce seuil avait été provisoirement fixé à 8 Mds jusqu’au 31 décembre 2017, date à partir de laquelle il devait être abaissé à 3 Mds USD.  La CFTC avait toutefois étendu en octobre dernier la période de phase-in, la portant jusqu’au 31 décembre 2019, afin de mener des études plus approfondies sur l’utilité d’abaisser le seuil. La CFTC estime aujourd’hui qu’un tel abaissement aurait pour effet de mettre des acteurs trop petits sur le marché des swaps dans le champ de la réglementation.

La proposition de la CFTC comporte également un volet sur le mode de calcul du seuil. Le régulateur souhaiterait notamment : (i) exempter les swaps compensés du calcul de seuil pour les swap dealers et (ii) inclure des minima de nombre et de montants de transactions dans le calcul.

 


Brèves           

-La Securities and Exchange Commission (SEC), régulateur des marchés boursiers américains, a adopté une nouvelle règle visant à simplifier la transmission de données financières aux actionnaires. Cette nouvelle règle offre la possibilité, à partir de 2021, pour les fonds d’investissement (notamment mutual funds et fonds indiciels) d’informer les actionnaires via internet, alors qu’une information par voie postale et sur un support papier était jusqu’ici requise. Cette option sera toutefois toujours possible pour les actionnaires le désirant.

-Le comité bancaire du Sénat a annoncé qu’il votera le 12 juin pour se prononcer sur la confirmation des nominations de Richard Clarida et Michelle Bowman, respectivement pour les postes de vice-président de la Fed et gouverneur de la Fed. Par ailleurs, il auditionnera le directeur de l’OCC, Joseph Otting, le 14 juin.

-L’Office of the Comptroller of the Currency (OCC) et la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC) ont publié une règle commune visant à réduire de 3 à 2 jours le standard de règlement des transactions sur les actifs financiers.

-Le 5 juin, Jelena McWilliams a officiellement pris ses fonctions de présidente de la FDIC, fonds de garantie des dépôts et autorité de résolution. Elle remplace Martin Gruenberg dont le mandat de président a expiré en novembre dernier, mais dont le mandat en tant que membre du conseil d’administration de la FDIC expire fin 2018.

-Les 5 agences (Fed, SEC, CFTC, OCC, FDIC) ont toutes approuvé les propositions de modification de la règle Volcker, qui interdit aujourd’hui les activités d’échange pour compte propre des banques. La modification de ladite règle intervient après le vote du 22 mai par le Congrès du Crapo Bill, corpus législatif visant à réviser plusieurs dispositions du Dodd-Frank Act.

-D. Trump a proposé Elad Roisman au poste de commissaire de la SEC. E. Roisman, actuellement principal conseiller du comité des affaires bancaires du Sénat, a été nommé pour remplacer le commissaire républicain Michael Piwowar.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0