Le Secrétaire d’Etat au Numérique était à Las Vegas pour soutenir la forte présence française au CES 2018

Le Secrétaire d’Etat au Numérique était à Las Vegas pour soutenir la forte présence française au CES 2018

Du 8 au 10 janvier 2018, le Secrétaire d’Etat au Numérique Mounir Mahjoubi était à Las Vegas pour valoriser les startups, PME-TPE et grandes entreprises françaises présentes en nombre au cours de la 51ème édition du Consumer Electronics Show (CES), un événement tech mondial organisé par la Consumer Technology Association (CTA).

La French Tech, 2ème plus grande délégation de startups après les Etats-Unis

Sur la première photo, et de gauche à droite, Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’Etat au Numérique, Pascal Cagni, Président de Business France, Roland Lescure, Député des Français de l’étranger et James Hackett, PDG de Ford.

Après avoir inauguré la nouvelle édition du CES au côté du président de la CTA Gary Shapiro et du PDG de Ford James Hackett, le Secrétaire d’Etat est allé à la rencontre des 275 startups françaises présentes à l’Eureka Park, l’espace dédié aux entrepreneurs. Plus d’une trentaine de ces entreprises françaises innovantes ont été récompensées par les organisateurs du CES lors de la cérémonie des CES Innovation Awards. Au-delà du nombre d’entreprises, la French Tech s’est distinguée par la forte dimension « DeepTech » (intelligence artificielle, objets connectés, biotech, réalité virtuelle et augmentée) de sa délégation.

En amont, M. Mounir Mahjoubi s’était entretenu avec des personnalités emblématiques de l’écosystème des entrepreneurs français de la côte Ouest des Etats-Unis, en présence du député des Français de l’Etranger Roland Lescure et du président de Business France Pascal Cagni. Le Secrétaire d’Etat a rappelé que les French Tech Hubs de New York, San Francisco et Los Angeles étaient considérés comme prioritaires. En particulier, M. Mahjoubi a rappelé qu’il comptait sur l’appui des Ambassadeurs French Tech afin de relayer les efforts entrepris pour renforcer l’attractivité de la France auprès des entrepreneurs, investisseurs et chercheurs américains.

De gauche à droite : Valérie Pécresse, présidente de la région Ile de France, Renaud Muselier, Président de la Région Provence Alpes Côte d’Azur, Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’Etat au Numérique, Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine et Pascal Cagni, président de Business France.

Le Secrétaire d’Etat a également participé à une soirée organisée par l’Alliance Française des Industries du Numérique (AFNUM) et qui rassemblait l’ensemble des acteurs français présents à Las Vegas. M. Mahjoubi en a profité pour saluer l’engagement des régions et de Business France dans l’internationalisation des entreprises françaises.

Au-delà de l’hexagone et des startups : les PME-TPE, les grandes entreprises et la francophonie

Le Secrétaire d’Etat est allé à la rencontre des petites, moyennes et grandes entreprises françaises. Il est ainsi intervenu au cours d’un événement organisé par la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises (CPME) et réunissant plus de 80 dirigeants de PME-TPE françaises. A cette occasion, M. Mahjoubi a rappelé l’objectif gouvernemental de passer de 125 000 à 200 000 entreprises exportatrices. Il a aussi annoncé qu’un plan de numérisation des PME-TPE sera prochainement présenté. En ce qui concerne, les plus grandes entreprises, les « scaleups » et les « grandes entreprises », M. Mahjoubi a eu l’occasion de découvrir leurs innovations les plus récentes lors de deux déambulations au sein des stands que celles-ci tenaient sur le CES.

De droite à gauche : Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat au Numérique, Dominique Anglade, Vice Première ministre du Québec et Anouar Maarouf, secrétaire d’Etat au Numérique du gouvernement tunisien.

Enfin, le Secrétaire d’Etat s’est rendu à une soirée organisée par French Village et rassemblant plus largement les acteurs francophones présents au CES. Aux côtés de Dominique Anglade et Anouar Maarouf – ses homologues québécois et tunisiens –, M. Mahjoubi a échangé sur le rôle de la francophonie dans la compétition mondiale du numérique.

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0