Le président de la République partage sa vision de l’économie française et mondiale en marge de l’Assemblée générale de l’ONU

A New York entre le 18 et le 20 septembre, M. Emmanuel Macron s’est notamment adressé à un public d’hommes et femmes d’affaires rassemblés par l’ancien Maire de New York Michael Bloomberg.

Le multilatéralisme pour faire face aux défis du monde

A l’occasion du Bloomberg Global Business Forum, le président de la République a pu rappeler le contexte particulier et les défis auxquels le monde est confronté, comme le changement climatique, les mouvements migratoires, ou le terrorisme. « Ces défis font du multilatéralisme un besoin encore plus prenant, » a-t-il notamment souligné, appelant à un engagement des nations ainsi que du secteur privé, qui doivent prendre la mesure des biens communs qu’il convient de protéger.

Pour lui, « Le secteur privé doit intégrer, dans son « business model », le fait que le système actuel n’est pas durable, en termes d’impact sur l’environnement, d’inégalité et de déséquilibres mondiaux, » ajoutant que le secteur public ne peut à lui tout seul assumer la charge de l’ensemble de ces dysfonctionnements.

Investir dans l’éducation, la formation, l’intelligence artificielle et la lutte contre le changement climatique

Le Président a par la suite rappelé son attachement à un programme de réformes en faveur de la croissance en France. Il a parlé d’une profonde transformation du marché du travail afin d’introduire une forme de flexisécurité, pouvant à la fois créer de l’emploi et permettre une adaptation aux cycles économiques. Il a évoqué le souhait de la France d’investir davantage dans l’éducation, la formation – dont un plan de 15 milliards d’euros dans la formation tout au long de la vie, l’intelligence artificielle et la lutte contre le changement climatique. Il a notamment appelé le secteur privé à une meilleure prise en compte du coût caché des émissions de gaz à effet de serre.

Le président de la République s’est également entretenu avec Ginni Rometti, Présidente d’IBM et Jack Ma, Président d’Alibaba.

Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, présent dans la délégation, a assisté à un événement sur l’innovation et les Objectifs de développement durable et participé à une réunion du World Economic Forum. Le Secrétaire d’Etat au Numérique Mounir Mahjoubi, a pu rencontrer des entrepreneurs et investisseurs français et américains, réunis à l’occasion du Startup Tour. Il a également co-présidé avec Brune Poirson, Secrétaire d’État auprès du ministre la Transition écologique et solidaire, un événement dédié à l’open data au service des enjeux climatiques.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0