Le commerce extérieur des Etats-Unis en 2016

Le commerce extérieur des Etats-Unis en 2016

Crédit photo : Pixabay

Les résultats du commerce extérieur des Etats-Unis en 2016 ont été publiés par le US Census Bureau le 7 février 2017. Le déficit commercial (biens et services) américain s’est globalement stabilisé en 2016 à 2,7 % du PIB (le déficit des échanges de biens seuls s’établit à 4,0 % du PIB). Les déficits bilatéraux enregistrés vis-à-vis de la Chine, du Japon, de l’Allemagne, du Mexique et de l’Irlande combinés représentent 77 % du déficit commercial (biens uniquement) des Etats-Unis.

LE DEFICIT COMMERCIAL DES ETATS-UNIS SEST STABILISE EN 2016

1. En 2016, le déficit de la balance des échanges de biens et service s’est établi à – 502 Md USD, soit 2,7 % du PIB, après – 500 Md USD en 2015. Le solde des échanges de biens s’améliore légèrement en 2016, atteignant – 735 Md USD (4,0 % du PIB), grâce notamment à la baisse du déficit énergétique des Etats-Unis (-61 Md USD après -90 Md USD). Le solde des échanges de services se détériore mais demeure positif, à 248 Md USD (soit 1,4 % du PIB), conséquence d’une hausse des importations (2,6 %) et de stabilité des exportations (-0,2 %).

Graphique : Les chiffres clés du commerce extérieur des Etats-Unis (2014-2016)

Source : US Census Bureau

UN RECUL DES ECHANGES DE BIENS EN VALEUR

2. En 2016, les échanges de biens et services des Etats-Unis ont atteint près de 5 000 Mds USD, en baisse de 2 % par rapport à l’année précédente (contre une baisse de 4,2 % en 2015). Cette évolution reflète à la fois la légère appréciation du taux de change effectif du dollar (+1,5 % après +14,7 % en 2015), et la baisse des prix de l’énergie.

3. Hors énergie, les importations de biens se replient légèrement (-1,1 %). Le recul des importations de métaux (- 5,8 %), de produits informatiques et électroniques (- 0,8 %), de produits agroalimentaires (- 0,8 %) et de machines (- 4,2 %) est en partie compensé par la croissance des importations agricoles (+5,0 %) et du bois (+9,7 %).

4. La forte baisse des importations énergétiques se poursuit en 2016 (-19 %). C’est notamment le cas pour les importations de pétrole brut, de gaz naturel (- 18,9 %) et de produits pétroliers et de charbon (- 20,3 %). Cette baisse reflète à la fois la baisse des prix du pétrole et du gaz (en moyenne annuelle par rapport à 2015, malgré une remontée en cours d’année 2016), mais aussi la poursuite du développement de l’exploitation des pétroles non conventionnels.

5. La plupart des secteurs enregistrent un recul de leurs exportations en 2016, exception faite de celui des matériels transports et des produits agricoles. Les exportations de la majorité des grands secteurs reculent en 2016, pénalisés par les effets de la forte hausse du dollar enregistrée l’an dernier, tandis que les produits agricoles et les matériels de transport demeurent en hausse.

6. Par secteurs, les Etats-Unis enregistrent leur plus fort déficit dans le secteur automobile (-185 Md USD), et leur plus grand excédent dans les autres matériels de transport (+87 Md USD). Le déficit des échanges du secteur énergétique continue de se résorber, malgré une baisse des exportations de produits transformés du pétrole et du charbon (-11,8 %). Hors matériels de transport, les produits informatiques et électroniques représentent le premier déficit sectoriel (- 170,8 Mds USD), et les produits agricoles le premier excédent (32,7 Mds USD).

7. Par origine géographique, la Chine, le Japon, l’Allemagne, le Mexique et l’Irlande représentent les principaux déficits commerciaux des Etats-Unis. Le commerce en biens des Etats-Unis avec l’Asie, l’Europe, l’Afrique et l’Amérique du Sud ralentit. Les importations depuis la Chine, l’Allemagne et le Mexique sont toutefois en baisse (- 4,2 %, – 8,5 % et – 0,8 % respectivement), tandis que celles vers le Japon et l’Irlande augmentent (0,6 % et 15,7 % respectivement).

Graphiques: échanges de biens par secteurs et par pays 2016

Source: US Census Bureau

8. Selon les données américaines, la France représente 2,1 % du total des échanges américains de biens en 2016. Les Etats-Unis ont enregistré un déficit commercial avec la France de 15,8 Mds USD, en réduction, grâce à la fois à une hausse des exportations (2,8 %) et une baisse des importations (- 2,2 %). Des écarts méthodologiques entre données américaines et françaises existent dans la mesure des flux commerciaux, notamment pour les opérations de dédouanement, ainsi qu’à la mesure des flux sur le territoire national (chaque pays n’incluant les coûts d’assurance et de fret que pour les flux entrants).

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0