La R&D au cœur de la stratégie d’Air Liquide aux Etats-Unis

Le 13 novembre 2017, une délégation de l’Ambassade de France aux Etats-Unis s’est rendue au centre R&D d’Air Liquide, situé à Newark, dans le Delaware.

M. Michel Charbonnier, Consul général de France à Washington, accompagné de représentants du service économique, du service scientifique et du service spatial, a été accueilli par M. Henri Chevrel, Vice-Président R&D d’Air Liquide Etats-Unis et Président de la Chambre de Commerce franco-américaine de Philadelphie.

Le 13 novembre 2017, une délégation de l’Ambassade de France aux Etats-Unis s’est rendue au centre R&D d’Air Liquide, situé à Newark, dans le Delaware.

M. Michel Charbonnier, Consul général de France à Washington, accompagné de représentants du service économique, du service scientifique et du service spatial, a été accueilli par M. Henri Chevrel, Vice-Président R&D d’Air Liquide Etats-Unis et Président de la Chambre de Commerce franco-américaine de Philadelphie.

 Les Etats-Unis sont un marché clé pour le développement d’Air Liquide. Le groupe y emploie 20 000 personnes et y a investi 17 milliards de dollars au cours des cinq dernières années. On peut citer en particulier l’acquisition du distributeur de gaz industriels Airgas en 2016 pour 13.4 milliards de dollars, un des plus gros investissements réalisés par une entreprise française aux Etats-Unis.

La R&D est au cœur de la stratégie de développement d’Air Liquide et les Etats-Unis représentent 20 % des dépenses annuelles du groupe dans ce domaine. Le centre de Newark est un des 9 centres de R&D d’Air Liquide à travers le monde. Il emploie 140 personnes de 21 nationalités différentes, dont 50 % sont titulaires d’un doctorat.

 

Air Liquide s’inscrit ainsi dans un axe fondamental de la relation économique franco-américaine : la France est la 2ème source d’investissements dans le secteur manufacturier aux Etats-Unis, tandis que les Etats-Unis sont la 1ère source d’investissements en R&D en France.

Parmi les projets de ce centre, on peut citer le traitement des eaux, la fabrication de semi-conducteurs, la fabrication de membranes de séparation des gaz en particulier pour l’aéronautique, la capture et traitement du CO2 pour le ciment et les bétons et la télémédecine.

 

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0