Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2018-26

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2018-26

Sommaire

Écologie – Climat

  • Le Président Trump accepte la démission de l’administrateur de l’EPA
  • Intensification des batailles autour de la réduction des hydrofluorocarbures (HFC)
  • Vers une interdiction des crèmes solaires nocives pour l’environnement à Hawaii

Transport

  • La Chambre adopte trois projets de lois visant à renforcer la sûreté dans les transports terrestres
  • La FAA refuse de réglementer l’espacement entre les sièges dans les avions
  • Les constructeurs automobiles américains alertent la Maison Blanche sur les conséquences de nouveaux tarifs douaniers

Énergie

  • Démission d’un commissaire républicain de la Commission de régulation de l’énergie
  • Les plus grands projets de stockage par batterie au monde approuvés en Californie
  • Au Texas, une jeune entreprise révolutionne le marché de la fourniture d’électricité

Agenda

  • 9 -12 juillet : Automated Vehicles Symposium, colloque dédié aux véhicules autonomes se tenant à San Francisco, en présence de la Ministre des Transports Elaine Chao
  • 10 juillet : « 2018 Congressional Clean Energy Expo and Policy Forum » au Congrès
  • 12 juillet : événement sur le retour d’expérience des programmes d’investissements dans la biodiversité promus par l’agence d’aide au développement USAID au Wilson Center
  • 18 juillet : Webinaire de l’Alliance internationale pour la lutte contre l’acidification des océans sur la phyto- et la bioremédiation
  • 16-18 juillet : réunion ministérielle du forum politique de haut niveau (HLPF 2018), sur les objectifs du développement durable des Nations Unies à New York

Écologie – Climat

Le Président Trump accepte la démission de l’ administateur de l’EPA

Le président Trump a accepté la démission de Scott Pruitt, administrateur de l’agence de protection de l’environnement, par un tweet du 5 juillet. Scott Pruitt bénéficiait d’un large soutien auprès des conservateurs pour la mise en œuvre de sa politique de dérégulation, mais il était confronté à de nombreuses questions éthiques concernant notamment le montant présumé de ses dépenses, des voyages, et ses relations avec des lobbyistes, selon le New York Times. Andrew Wheeler, administrateur adjoint de l’EPA assurera l’intérim dans l’attente de la nomination d’un nouvel administrateur et de sa confirmation par le Sénat.

Intensification des batailles autour de la réduction des hydrofluorocarbures

La bataille juridique sur la réglementation américaine concernant la réduction des émissions des hydrofluorocarbones (HFC) s’est intensifiée la semaine dernière, après que le Natural Resource Defense Council (NRDC), onze États et le District de Columbia ont déposé les 26 et 27 juin deux recours contre l’administration Trump, l’accusant d’avoir supprimé illégalement un règlement adopté en 2015 sous l’administration Obama, relatif à la réduction de leurs rejets dans l’atmosphère. A l’origine, une cour d’appel du District de Columbia avait en effet jugé l’an passé dans un autre contentieux introduit par les sociétés Arkema et Mexichem, que l’EPA avait commis un abus d’autorité en adoptant la réglementation précitée de 2015 en application de la loi sur l’Air. Au mois d’avril 2018, à la suite de ce jugement, l’EPA avait publié une circulaire mentionnant qu’elle renoncerait à appliquer le règlement de 2015 dans sa totalité. Les deux recours qui viennent d’être déposés considèrent que l’EPA est allé au-delà de la décision de la cour d’appel et sans consultation publique. Dans le même temps, la résistance à la ratification de l’amendement de Kigali au protocole de Montréal sur la réduction des HFC s’organise, avec une initiative venant d’être lancée par une vingtaine d’organisations conservatives et pro libre-échange qui s’opposent à un nombre croissant de républicains favorables à l’accord : le 2 juillet, le Competitive Enterprise Institute, la Heritage Foundation et l’American Energy Alliance à la tête de cette alliance, ont demandé conjointement à la Maison Blanche de ne pas saisir le Sénat en vue de la ratification l’amendement Kigali, du fait de son impact économique négatif.

Vers une interdiction des crèmes solaires nocives pour l’environnement à Hawaii

David Ige, gouverneur de l’État de Hawaii devait promulguer cette semaine la première législation au monde, adoptée au mois de mai dernier, et interdisant la vente de certaines crèmes solaires contenant des substances nocives pour l’environ-nement. L’État interdit à partir de 2021 les crèmes à base d’oxybenzone et d’octinoxate en raison des risques d’atteintes de ces substances aux récifs coralliens. Près de 70% des crèmes solaires vendues aux États-Unis contiendraient ces substances. Plusieurs entreprises et même certains dermato-logues sont opposés à cette législation par crainte d’un relâchement de la protection du public contre les risques de cancers cutanés liés à l’exposition aux rayonnements solaires (Washington Post, 2 juillet).

Le changement climatique dans les parcs nationaux à la Climate diplomacy week

Lors de la semaine sur la diplomatie climatique, la délégation de l’Union européenne de Washington a organisé le 26 juin un événement à la Long View Gallery intitulé « See Change : Climate in the National Parks » sur l’impact du changement climatique dans les parcs nationaux aux États-Unis et en Europe. Plus de 200 personnes ont participé au débat et à une exposition grand public de photographies au cours desquels sont intervenus successivement Maroš Šefčovič, Vice-Président de la Commission européenne en charge de l’Union de l’énergie et Sally Jewell, ex administratrice du département de l’Intérieur (2013-2017). Lors du panel qui a suivi, Gilles Kleitz directeur du Parc amazonien de Guyane et Gary Machlis, professeur à la Clemson University et ex conseiller scientifique du directeur du National Parks Service ont décrit les impacts constatés dans les parcs terrestres et marins et discuté des solutions pour adapter leur gestion aux changements climatiques. L’exposition présentait notamment des œuvres du photographe Alexis Rosenfeld sur les récifs coralliens et des vidéos en time laps de l’Agence française pour la biodiveristé.

Le chiffre de la semaine : 204 000 ha         

Il s’agit de la superficie de terrains ravagés par des incendies de forêt au 2 juillet, soit une étendue supérieure à la superficie de l’Essonne, et en augmentation de 25% par rapport à la même période l’an passé. Soixante incendies étaient actifs sur l’ensemble du territoire américain (CNBC, 2 juillet).

Transport

La Chambre adopte trois projets de lois visant à renforcer la sûreté dans les transports terrestres

Le Journal de l’AASHTO rapporte que la Chambre des Représentants a adopté trois projets de loi visant à renforcer la sûreté des transports terrestres. Ces trois projets doivent désormais être débattus au Sénat. Le projet de loi HR 5766 vise à renforcer la sécurité des espaces publics associés aux équipements de transport, notamment en renforçant les partenariats avec les opérateurs privés. Selon le Représentant démocrate du New Jersey, Donald Payne, parrain de cette proposition de loi, suite au durcissement des règles de sécurité dans l’aviation commerciale, les terroristes se sont tournés vers de nouvelles cibles moins contrôlés : les espaces publics des aéroports, les gares ferroviaires et plus globalement toutes les installations de transport générant de forts trafics. Les deux autres textes de loi, parrainés par un Représentant républicain de l’Etat de New-York, créeraient une nouvelle division au sein de la Transportation Security Administration (TSA) pour tester et évaluer des dispositifs d’identification des voyageurs (loi HR 5730) et renforce la responsabilité de la TSA en ce qui concerne la sûreté des réseaux de transport terrestre (loi HR 5081).

La FAA refuse de réglementer l’espacement entre les sièges dans les avions

La Federal Aviation Administration (FAA) a annoncé mardi qu’elle ne souhaitait pas réglementer l’espacement entre les sièges, malgré des plaintes de consommateurs rapporte USA Today. Selon la FAA, il n’existe aucune preuve que les dimensions des sièges «entravent la vitesse d’évacuation des passagers ou que l’augmentation de la taille moyenne des passagers crée un problème d’évacuation». Il s’agit de la réponse de la FAA à une plainte déposée par le groupe FlyersRights.org, qui s’inquiétait que des tests d’évacuation à grande échelle n’aient pas été menés depuis plusieurs décennies.

Les constructeurs automobiles américains alertent la Maison Blanche sur les conséquences de nouveaux tarifs douaniers

Les constructeurs automobiles américains, General Motors (GM) en tête, ont averti cette semaine le Président Trump des effets néfastes pour l’économie et les emplois américains si des droits de douanes additionnels de 20% devaient être appliqués aux importations d’automobiles et de pièces détachées, rapporte The Hill. Les constructeurs européens, principalement allemands, pourraient être fortement impactés par ces hausses, le groupe VW notamment ne fabrique aux Etats-Unis que 15% des modèles qu’il y vend, le Groupe Renault-Nissan importe quant à lui environ 50% de ses ventes. Les constructeurs américains GM et Ford, qui importent respectivement 30% et 20% des modèles qu’ils vendent aux Etats-Unis seraient également lourdement impactés (CNN, Financial Times).

La Ministre de la Sécurité Intérieure s’inquiète de la menace croissante des drones

Dans une tribune adressée au Congrès publiée par The Washington Post, la Ministre de la Sécurité Intérieure (Department of Homeland Security), Kirstjen Nielsen, souligne la menace et les dangers que représentent les drones, qui peuvent selon elle « espionner, menacer [les] infrastructures essentielles et être utilisés pour attaquer les foules et les lieux publics ». Actuellement, en l’absence d’une loi l’y autorisant votée par le Congrès, le Gouvernement américain est théoriquement incapable d’identifier et de suivre les drones potentiellement dangereux à l’intérieur du territoire américain. Kirstjen Nielsen indique que les services des douanes américaines ont récemment constaté que des drones sont utilisés pour localiser des failles dans la surveillance aux frontières, et pour transporter de la drogue depuis le Mexique.

Les robot-taxis augmenteraient la congestion dans les centres urbains

Selon une étude menée conjointement par le World Economic Forum, le Boston Consulting Group et la ville de Boston, la congestion et les temps de parcours dans les centre-villes continueront à augmenter alors que les véhicules autonomes et les services de mobilité à la demande continueront de se développer au cours de la prochaine décennie. L’étude pose que les véhicules autonomes remplaceront vraisemblablement une partie des courts trajets réalisés aujourd’hui en transports en commun. Selon un des auteurs, les villes doivent continuer à investir dans des systèmes de transport en commun efficaces pour résoudre les problèmes de congestion des cœurs de villes. (Bloomberg)

Le chiffre de la semaine : 5.031

Il s’agit du nombre de Tesla Model 3 produites la semaine dernière, et qui a permis au groupe Tesla de dépasser pour la première fois son objectif de production hebdomadaire qui avait été plusieurs fois reporté depuis 2017. Elon Musk, le PDG de Tesla, en avait fait sa priorité. L’augmentation de la capacité de production de l’entreprise est considérée comme cruciale pour que Tesla puisse enfin espérer devenir rentable, rapporte The New York Times.

Énergie

Démission d’un commissaire républicain de la Commission de régulation de l’énergie

RTO Insider rapportait ce jeudi 28 juin l’annonce de la démission de Robert Powelson de son poste de commissaire au sein de la Federal Energy Regulatory Commission (FERC). Nommé par le Président Trump en mai 2017 puis confirmé en août, son mandat courait jusqu’en 2020. Rejoignant le lobby national des distributeurs d’eau en tant que PDG, Robert Powelson laisse la FERC avec deux Commissaires issus de chaque parti, ce qui devrait à court terme compliquer les décisions d’autorisation d’infrastructures gazières souvent contestées par les Démocrates de la Commission. Le Commissaire Powelson était également un fervent défenseur du libre fonctionnement des marchés et ainsi opposé à la proposition de l’administration de subventionner la production d’électricité nucléaire ou au charbon.

Les plus grands projets de stockage par batterie au monde approuvés en Californie

L’autorité de régulation californienne (California Public Utilities Commission, CPUC) a approuvé cette semaine le projet du fournisseur régulé Pacific Gas & Electric (PG&E) de construction de quatre nouveaux sites de stockage par batterie dont les deux plus importants au monde en termes de capacité, dépassant l’actuelle unité de 100 MW de Tesla en Australie : 300 MW (porté par l’entreprise Vistra Energy) et 182,5 MW (développé par Tesla). En janvier, la CPUC avait refusé au générateur Calpine le maintien de ses unités de production au gaz en difficultés économiques sur la base de leur contribution à la fiabilité du réseau et ordonné à PG&E de proposer des alternatives sous la forme de solutions de stockage (Greentech Media, 02/07).

Au Texas, une jeune entreprise révolutionne le marché de la fourniture d’électricité

Fondée par deux acteurs expérimentés du secteur de l’énergie, la jeune entreprise californienne Griddy, entrée en 2017 sur le marché de la fourniture d’électricité au Texas, propose un modèle inédit aux Etats-Unis en offrant aux consommateurs un accès direct aux marchés de gros de l’électricité et des outils technologiques de suivi des prix et de gestion de la consommation qui permettrait de réduire le montant de la facture d’électricité de près de 30%. Dans les mois à venir, Griddy, qui compte 10000 clients au Texas, devrait continuer de croître et fera pour la première fois face aux pics de consommation de l’été qui devraient faire augmenter les prix.

Le Département de l’Energie investit dans la recherche pour les énergies fossiles

Dans un communiqué publié le 2 juillet, le Département de l’Energie (DOE) a annoncé l’investissement de 8,8 millions de dollars dans le cofinancement de projets de recherche destinés à l’amélioration de l’exploitation des énergies fossiles, et notamment des solutions liées à la cyber-sécurité des unités de production. Les quinze projets recevront également des financements issus du secteur privé à hauteur de 2,2 millions de dollars.

Les subventions pour les énergies propres impactent le fonctionnement des marchés

Suite à des inquiétudes consécutives à la baisse des prix sur le marché de capacité du réseau électrique de PJM dans la région mid-atlantic, le plus important des Etats-Unis, liée en partie au subventionnement des énergies renouvelables et nucléaire, la Federal Energy Regulatory Commission (FERC) a cette semaine rejeté une proposition de réforme du fonctionnement du marché pour en soumettre une autre allant plus loin. Ouverte à la consultation, elle imposerait un prix minimal à tous les types de ressources et donnerait la possibilité aux Etats de retirer du marché des unités subventionnées (RTO Insider, 30/06).

Le chiffre de la semaine : 2M barils/jour

Malgré l’annonce du relèvement des seuils de productions des pays de l’OPEP, le Président Trump fait toujours part de son inquiétude quant à la hausse des prix du pétrole liée aux crises iranienne et vénézuélienne et a annoncé le 30 juin via un tweet avoir demandé au roi Salmane une nouvelle augmentation de la production de l’Arabie Saoudite à hauteur de 2 Mbpd, rapporte le New York Times. Si les Saoudiens affirment disposer de telles réserves de production, les spécialistes du secteur sont sceptiques quant à la capacité du pays à réellement atteindre un tel niveau. Le Financial Times (29/06) relève cette dépendance américaine aux pays de l’OPEC et notamment à l’Arabie Saoudite dans un contexte politique axé sur l’objectif d’indépendance et de dominance énergétique des Etats-Unis.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0