Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2018-25

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2018-25

Sommaire

Écologie – Climat

  • Accord de Paris : incertitudes sur le respect des objectifs américains
  • L’administration Trump dévoile un vaste projet de restructuration de l’exécutif
  • La batterie d’un véhicule Tesla s’enflamme à deux reprises après un grave accident

Transport

  • Le projet de restructuration des agences fédérales impacterait l’USDOT
  • Les électeurs californiens voteront sur l’abrogation ou non de la taxe sur l’essence
  • La Floride lance un appel à candidature pour une ligne ferroviaire entre Orlando et Tampa

Énergie

  • Conférence mondiale du gaz : les majors s’inquiètent des droits de douane sur l’acier
  • Prolongation des crédits d’impôts sur les projets de solaire photovoltaïque
  • En difficultés, GE réduit encore la voilure et se recentre sur l’électricité et l’aviation

 Agenda

  • 9 -12 juillet : Automated Vehicles Symposium, colloque dédié aux véhicules autonomes se tenant à San Francisco, en présence de la Ministre des Transports Elaine Chao
  • 10 juillet : « 2018 Congressional Clean Energy Expo and Policy Forum » au Congrès
  • 18 juillet : Webinaire de l’Alliance internationale pour la lutte contre l’acidification des océans sur la phyto- et la bioremédiation
  • 16-18 juillet : réunion ministérielle du forum politique de haut niveau (HLPF 2018) sur les objectifs du développement durable des Nations Unies à New York
  • 24 juillet : Webinaire de l’Alliance internationale pour la lutte contre l’acidification des océans sur la surveillance de l’acidification

Écologie – Climat

Accord de Paris : incertitudes sur le respect des objectifs américains

Les États-Unis vont dépasser leur objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre envisagés pour le secteur de la production d’électricité lors de l’instauration du Clean Power Plan sous l’administration Obama (37% de réduction des émissions de CO2 dès 2025 par rapport à leur niveau de 2005 pour un objectif initial de 32% en 2030), cependant cet effort ne permettrait pas de respecter les engagements pris dans le cadre de l’accord de Paris, selon les projections du quatrième rapport annuel du Rhodium Group publié le 28 juin. En effet, l’évolution des émissions dans le secteur des transports, de l’industrie, les rejets de méthane et des hydrofluorocarbones (HFC) menacent le respect des engagements américains.

L’administration Trump dévoile un vaste projet de restructuration de l’exécutif

L’administration Trump a rendu public le 21 juin un vaste projet de restructuration de ses services dans un souci rationalisation de leur structure. Parmi les réformes envisagées, le projet prévoit notamment le transfert au Département de l’Intérieur (le DoI, chargé de la gestion des ressources naturelles sur les terres et eaux fédérales), des activités civiles de l’Army Corps of Engineers du département de la Défense et de la National oceanographic and atmospheric agency (NOAA) du département du Commerce. La réforme fusionnerait également les entités du département de l’Energie (DoE) conduisant des recherches appliquées sur les énergies renouvelables, le nucléaire et les énergies fossiles au sein d’un « Office of Energy Innovation » qui inclurait certains éléments de l’agence sur les recherches avancées sur l’énergie (ARPA-E). La Maison blanche souhaite également créer un nouvel « Office of Energy Resources and Economic Strategy« . Ce projet de restructuration prévoit par ailleurs la cession des actifs de transport d’électricité détenus par plusieurs agences fédéréales (Tennessee Valley Authority, Southwestern Power Administration, Western Area Power Administration et Bonneville Power Administration). Enfin, la réorganisation fusionnerait le Central Hazardous Materials Fund du DoI et le Department’s Hazardous Materials Management du département de l’Agriculture avec le programme national Superfund de gestion des sites et sols pollués de l’agence de protection de l’environnement (EPA). Une audition a été organisée à la Chambre le 27 juin pour l’examen du plan.

La batterie d’un véhicule Tesla s’enflamme à deux reprises après un grave accident

La batterie d’un véhicule Tesla Model S a pris feu à deux reprises à la suite d’un grave accident de la circulation à Fort Lauderdale en Floride, selon un rapport préliminaire publié le 26 juin par les enquêteurs fédéraux. Il s’agit d’un nouvel incident de ce type où une batterie d’un véhicule Tesla s’enflamme dans les heures ou les jours suivant un accident de la route (The Verge, 26 juin).

Révision à la baisse de la toxicité de certaines substances anti-adhésives

L’US Department of Health and Human Services a publié un rapport sur des substances chimiques de la famille des perfluorés ayant des propriétés anti-adhésives mettant en évidence une toxicité sur la santé humaine à des concentrations dix fois plus faibles que les niveaux établis en 2016 par l’agence de protection de l’environnement (EPA). Le seuil le plus faible mentionné dans le rapport est de 12 parties par trillions (0,000012 ppm), une valeur inférieure de 80% aux recommandations actuelles de l’EPA pour les concentrations dans l’eau potable pour deux types de ces substances.

Le chiffre de la semaine : 2 Mds $

Il s’agit du montant annuel des pertes pour l’industrie gazières liées aux fuites de méthane selon une étude que l’Environmental Defense Fund (EDF) a publié le 21 juin dans le journal Science. Selon ce nouveau rapport, l’industrie pétrolière et gazière serait responsable d’émissions de méthane (2,3% de rejets dans l’atmosphère) bien plus importantes (+60%) que le niveau évalué jusqu’à présent (1,4% de rejets) par l’agence de protection de l’environnement (EPA). L’EDF qui a participé à plusieurs événements lors de la conférence mondiale du gaz qui se tenait cette semaine à Washington, estime que des solutions techniques pour y remédier seraient peu onéreuses à mettre en place et permettraient de ralentir rapidement le réchauffement climatique liées à ces émissions. Dans cette perspective, l’EDF a présenté lors de la conférence le Methane CH4llenge, une nouvelle expérience de réalité virtuelle pour démontrer comment la détection des fuites de méthane peut permettre aux entreprises de trouver des solutions générant d’importantes économies. Cependant les conclusions de son étude sont critiquées par l’Independant Petroleum Association of America (IPAA) qui représente de nombreuses entreprises impliquées dans les forages de puits de gaz naturel.

Transport

Le projet de restructuration des agences fédérales impacterait l’USDOT

Le projet de restructuration des administrations fédérales présenté le 21 juin dernier par la Maison Blanche affecterait également le Ministère des transports (US DOT), avec l’ajout de nouvelles missions, et le retrait de certaines autres. La navigation commerciale maritime et fluviale, actuellement encadrée par l’US Army Corps of Engineers du Département de la Défense et par l’US Coast Guard du Département de la Sécurité Intérieure dépendrait intégralement de l’US DOT. Le Ministère des Transports cesserait également d’opérer directement les barrages sur le fleuve Saint Laurent. La Maison Blanche propose à nouveau de sortir les missions de contrôle du trafic aérien du giron fédéral, en les rattachant à une entité à but non lucratif. Cette mesure avait été portée l’an passé au Congrès par les Républicains dans le cadre du projet de loi de réautorisation de la Federal Aviation Administration (FAA) avant d’être abandonnée en mai dernier faute d’un soutien suffisant du côté du Sénat. Les programmes de sûreté des transports terrestres, actuellement gérés par la Federal Emergency Management Agency (FEMA) et la Transportation Security Administration (TSA) rejoindraient l’US DOT. Enfin les responsabilités programmatiques du bureau de la Secrétaire au Transport, notamment pour ce qui concerne la gouvernance des subventions discrétionnaires (programmes BUILD, programme INFRA), pourraient également être reconsidérées.

Le maintien d’une taxe sur les carburants soumis au vote en Californie

Suite à une pétition soutenue par les Républicains ayant recueilli plus de 650.000 signatures, la question du maintien ou de l’abrogation d’une hausse de taxe sur l’essence et sur l’immatriculation des véhicules qui avait été actée l’année dernière par l’Etat de Californie sera soumise au vote des électeurs californiens en novembre prochain, en même temps que les élections de mi-mandat. Il s’agissait d’une mesure emblématique soutenue par l’actuel gouverneur de Californie Jerry Brown, que ce dernier va tenter de préserver avant de quitter ses fonctions en janvier prochain. Dans un communiqué rapporté par CNBC, Jerry Brown indique que « cette initiative imparfaite et dangereuse de la part des alliés de Trump met en péril la sécurité de millions de Californiens en empêchant les municipalités de réparer leurs routes et leurs ponts en ruine ». Le parti républicain californien a déjà dépensé près de 2 millions de dollars dans la campagne de soutien pour l’abrogation de la taxe, selon le Los Angeles Times.

La Floride relance un projet de ligne ferroviaire entre Orlando et Tampa

Le gouverneur de Floride Rick Scott a annoncé que le département des transports de Floride venait de lancer un appel à propositions (request for proposal) afin de louer des droits de passage le long d’un axe autoroutier pour la réalisation d’une ligne de train intercité (dite high-speed rail) entre Orlando et Tampa. Le Gouverneur Scott indique avoir reçu il y a trois mois une proposition spontanée de la part d’une compagnie privée pour la réalisation de cette ligne, rapporte Politico. Cette offre provenait de la société Brightline, qui exploite depuis début janvier une ligne entre Miami et West Palm Beach (Lettre EDDET #2018-02). En 2011, peu après sa prise de fonctions, le Gouverneur Scott avait renoncé à 2 Mds$ de subventions de l’Etat fédéral pour construire cette même ligne, invoquant la charge que ce projet aurait coûté aux contribuables floridien. La proposition actuelle reposerait entièrement sur des fonds privés, selon Globest.

L’USDOT lance un concours pour développer des solutions innovantes d’analyse de données liées aux accidents

L’US DOT a lancé cette semaine un concours, doté de 350.000$, pour développer des outils d’analyses innovants visant à mieux comprendre les accidents de la route, dans un contexte d’augmentation du nombre de victimes ces dernières années : « En 2017, les accidents de la route ont fait 37 150 morts, et de manière globale, les accidents de la route sont un préjudice sociétal qui coûte aux Etats-Unis plus de 800 milliards de dollars annuellement ». Selon Transports Topics, ce défi vise à terme à contraindre les entreprises du secteur de la technologie, notamment Waze à développer des outils d’analyse des données pour améliorer la sécurité routière.

Le chiffre de la semaine : 15%

Il s’agit de la part du trafic de fret transitant par le Port de Los Angeles, premier port de fret conteneurisé des Etats-Unis, qui serait affectée par les récentes annonces ou décisions de droits additionnels de douanes. Le Wall Street Journal rapporte que les dirigeants des principaux ports maritimes américains estiment que l’escalade des tensions entre les Etats-Unis et ses principaux partenaires commerciaux pourrait réduire le volume de leurs échanges commerciaux, affecter le secteur du transport maritime et détruire des emplois liés à la chaîne de distribution de ces biens. La hausse des prix pourrait conduire à une contraction de la demande pour de nombreux produits, et affecter le secteur de la logistique qui représente aujourd’hui 1500 Mds$.

Énergie

Conférence mondiale du gaz : les majors s’inquiètent des droits de douane sur l’acier

A l’occasion de la Conférence mondiale du gaz, se tenant cette semaine à Washington, DC, les géants américains du pétrole et du gaz ont exprimé leur inquiétude quant à l’impact sur la croissance du secteur des droits additionnels imposés par l’administration Trump, notamment sur l’acier, rapporte Reuters ce 26 juin. Mike Wirth, le PDG de Chevron, a expliqué que l’entreprise ne peut pas toujours acheter son acier à des fournisseurs américains et que les droits pourraient mettre en danger les relations avec les clients les plus importants, dont la Chine et l’Union Européenne. Selon Darren Woods, le PDG d’Exxon qui a rappelé les bénéfices du libre-échange, ces droits additionnels pourraient faire perdre de l’attractivité à un certain nombre de projets. Dans le même temps, au cours d’une allocution prononcée lors de la conférence, le Secrétaire à l’Energie Rick Perry a déclaré qu’une « opposition obstinée » aux énergies fossiles était de nature à s’opposer à la lutte contre la pauvreté dans laquelle vivent des « milliards » de personnes à travers le monde (CNBC, 26/06).

Prolongation des crédits d’impôts sur les projets de solaire photovoltaïque

L’Internal Revenue Service (IRS) a annoncé ce vendredi 22 juin la prolongation pour une durée de 4 ans des incitations au développement de projets solaires sous forme de crédits d’impôts. Les développeurs lançant la construction d’un projet avant la fin de l’année 2019 peuvent prétendre à un abattement des coûts de 30% jusqu’en 2023. Cette prolongation inattendue, qui concerne également d’autres technologies dont les piles à combustible et les éoliennes de petite taille, pourrait permettre aux entreprises de contourner les droits additionnels sur les importations de panneaux solaires imposés par l’administration Trump jusqu’en 2021 (Bloomberg, 22/06).

En difficultés, GE réduit encore la voilure et se recentre sur l’électricité et l’aviation

Un mois après la vente de la branche liée aux transports, Fortune rapporte cette semaine la poursuite des cessions de la part de General Electric qui a annoncé se séparer de ses divisions dédiées aux moteurs industriels, à la santé et notamment l’imagerie médicale (via la filiale GE Healthcare) et les services pétroliers (à travers sa participation dans Baker Hughes acquise en 2017). Ces annonces interviennent alors que la capitalisation boursière de GE a perdu la moitié de sa valeur au cours de la dernière année, pour atteindre 111 milliards de dollars, et que l’entreprise est cette semaine sortie du Dow Jones, dont elle était le dernier représentant des membres initiaux de 1896. Désormais, le groupe se recentre autour de trois divisions qui représentaient l’année dernière un peu plus de la moitié du chiffre d’affaires total de GE : l’aviation, qui était restée sa branche la plus performante, la production d’électricité, en difficulté notamment suite à l’acquisition d’Alstom en 2015, et les énergies renouvelables.

Des projets de loi pour l’indépendance énergétique approuvés en commission

Le Commission des ressources naturelles de la Chambre des Représentants a approuvé ce mercredi 27 juin trois projets de loi destinés à promouvoir l’indépendance énergétique des Etats-Unis et à accélérer les processus de délivrance de permis d’exploitation aux groupes pétroliers et gaziers. Malgré des contestations de la part des Démocrates, la majorité républicaine de la Commission a notamment donné son feu vert au « Removing Barriers to Energy Independence Act«  qui institue des frais de dossier de 150 dollars pour le dépôt d’une plainte administrative à l’encontre d’un projet (E&E News, 27/06).

Le chiffre de la semaine : 3 203

Il s’agit du nombre de puits de pétrole creusés puis abandonnés avant leur achèvement dans le Bassin permien au Texas atteint à la fin du mois de mai dernier, une augmentation de 90% par rapport à mai 2017. Cette dynamique s’explique par la congestion grandissante du réseau d’oléoducs desservant la région. Le Houston Chronicle rapporte ce 21 juin que les développeurs de réseaux de transport n’ont pas pu suivre l’explosion des volumes exploités ces dernières années dans le Bassin et que le réseau devrait atteindre la saturation dans environ trois mois. Ceci occasionnera des fermetures de puits pour les producteurs n’ayant pu sécuriser de contrats de livraison avec les exploitants d’oléoducs, principalement les plus petits acteurs.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0