Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2018-15

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2018-15

 

Sommaire

Écologie – Climat

  • Le Sénat confirme Andrew Wheeler, ancien lobbyiste du charbon, numéro deux de l’EPA
  • Avis partagés quant à l’odorisation du gaz naturel dans les canalisations de transport
  • Accord de Paris : le négociateur sous Obama appelle à rester ouvert à un retour des U.S.

Transport

  • L’autorisation de survol de la Russie par les compagnies américaines a expiré
  • Un mort sur un vol Southwest Airlines
  • Open skies : Les Etats-Unis et les Emirats Arabes Unis proches d’un accord
  • Waymo candidate pour tester ses voitures autonomes sans conducteur en Californie

Énergie

  • Départ de Mike Catanzaro, conseiller à l’énergie du Président Trump
  • Le Secrétaire à l’Energie Perry en Inde pour promouvoir les partenariats américains
  • Les questions de cyber-sécurité au cœur des préoccupations des acteurs de l’électricité

Agenda

Écologie – Climat

Le Sénat confirme Andrew Wheeler au poste de numéro deux de l’EPA

CBS rapporte ce 13 avril la confirmation par le Sénat de la nomination par le Président Trump d’Andrew Wheeler au poste d’Administrateur adjoint de l’agence de protection de l’environnement (EPA) en dépit des préoccupations des démocrates et des organisations environnementales concernant son passé récent de lobbyiste du charbon et ses positions climato-sceptiques. L’EPA a également cette semaine publié son rapport sur les émissions de gaz à effet de serre pour l’année 2016, qui montre que le transport a rattrapé l’industrie en termes de volume d’émissions. Dans les blue states comme la Californie où de gros efforts industriels ont été consentis, jusqu’à 60% des émissions sont liées au transport et les objectifs climatiques sont en péril dans un contexte de relâchement des standards d’émission des véhicules (E&E, 17/04).

Avis partagés quant à l’odorisation du gaz naturel dans les canalisations de transport

Paru cette semaine, un rapport du Government Accountability Office, l’organisme d’audit, d’évaluation et d’investigation du Congrès, fait état de dissensions entre les autorités fédérales et des Etats quant à une obligation d’odoriser le gaz dans les lignes de transmission pour limiter les risques d’explosion. Soutenue par la plupart des Etats, elle est jugée inutile par les autorités fédérales qui invoquent le fait que les accidents sont plus souvent liés à une rupture de la canalisation et non à une fuite. En l’état actuel des choses, l’odorisation est obligatoire uniquement dans les lignes de distribution raccordées aux résidences et dans quelques lignes de transmission situées en zone peuplée (E&E, 19/04).

Accord de Paris : un ex envoyé spécial climat du président Obama appelle à rester ouvert à un retour des Etats-Unis

A l’occasion d’une intervention à Yale cette semaine, Todd Stern, l’ancien envoyé spécial du Département d’Etat pour le changement climatique sous l’administration Obama et négociateur en chef de l’Accord de Paris pour les Etats-Unis a appelé les Etats membres de l’Accord à laisser la porte ouverte à un retour des Etats-Unis, notamment en ne réintroduisant pas des divisions historiques entre Etats riches et pauvres, point de blocage majeur pour les Américains. Stern a également insisté sur l’importance de la pleine participation des Etats-Unis, nécessaire à long terme au succès de l’Accord.

Justin Trudeau et Emmanuel Macron mettent les bouchées doubles pour le climat

Le média canadien CBC rapporte cette semaine la signature d’un partenariat franco-canadien pour le climat et l’environnement à l’occasion de la visite d’Etat du Premier Ministre Trudeau en France qui a aussi porté sur les thèmes des échanges commerciaux internationaux et de l’intervention canadienne à venir au Mali. Cet accord intervient alors que la France va succéder au Canada à la tête du G7. CBC met également en avant les similitudes entre les deux leaders via les commentaires de Lawrence Cannon, ancien Ministre des Affaires Etrangères de Harper et Ambassadeur du Canada à Paris, qui décrit deux jeunes politiques partageant une vision du monde et accordant notamment une grande importance au commerce international.

Des jeunes poursuivent l’Etat de Floride en justice sur des bases climatiques

Inside Climate News rapporte ce lundi 16 avril l’action menée en justice par huit jeunes floridiens contre l’Etat et le gouverneur Rick Scott pour leur inaction en matière de lutte contre le changement climatique notamment en perpétuant un système énergétique basé sur les combustibles fossiles. Ils attendent de la part des autorités un plan de réduction de la présence de CO2 dans l’atmosphère par la sortie des modes fossiles et l’adaptation des sols. Cette annonce intervient alors que les procès climatiques contre les autorités se multiplient autour du groupe Our Children’s Trust, acteur de la plainte similaire déposée avec des jeunes en 2015 contre le gouvernement fédéral dont le procès s’ouvrira en novembre 2018.

Le chiffre de la semaine : 4 Mds $

C’est le montant estimé de l’activité économique engendrée par la Regional Greenhouse Gas Initiative, un programme d’échange de quotas carbone sur les émissions de gaz à effet de serre dans la production d’électricité adopté conjointement par une dizaine d’Etats de la côte Est. Dans le cadre du programme, les enchères pour les permis d’émission ont rapporté depuis 2008 près de 2,9 Mds $ pour soutenir des initiatives liées à l’efficacité énergétique ainsi que l’investissement dans les renouvelables et financer des réductions sur les factures des consommateurs. Selon l’étude d’Analysis Group, un cabinet de conseil, rapportée par le Baltimore Sun ce 17 avril, les bénéfices de l’initiative sont supérieurs à ses coûts et elle aurait aidé à la création de 40000 emplois dans les Etats participant.

Transport

L’autorisation de survol de la Russie par les compagnies américaines a expiré

Les compagnies américaines ont sollicité l’intervention du Département d’Etat américain à propos de l’autorisation de survol de l’espace aérien russe arrivé à expiration mardi 17 avril. Selon l’AFP, le ministère des Transports russe a annoncé que la Russie continuait à autoriser la poursuite des vols pendant que les négociations étaient en cours. Les compagnies aériennes américaines effectuent des centaines de vols hebdomadaires survolant l’est de la Russie car il s’agit de la route la plus rapide et la moins chère vers l’Asie de l’Est. Sans accord, ces dernières pourraient être contraintes de revoir leurs plans de vol, voire d’annuler certaines liaisons compte tenu de l’augmentation des coûts. La Russie avait déjà cherché à utiliser ces autorisations de survol comme moyen de pression en 2014 dans le cadre du différend sur l’Ukraine. Cependant, selon Bloomberg, le Département d’Etat a jusqu’à présent refusé de lier la décision de la Russie de retarder ces négociations avec les tensions sur les récentes frappes aériennes en Syrie.

Un mort sur un vol Southwest Airlines

Un Boeing 737 de la compagnie Southwest Airlines, qui transportait 143 passagers et 5 membres d’équipage a été contraint d’effectuer un atterrissage d’urgence à Philadelphie le mardi 17 avril lors d’un vol reliant New York à Dallas suite à l’explosion de son réacteur gauche (moteur CFM56-7B), alors que l’avion évoluait à 10 000 mètres d’altitude. Les débris projetés lors de l’explosion ont brisé un hublot entraînant la dépressurisation de la cabine, et l’aspiration partielle d’une passagère hors de l’avion. Cette dernière est décédée à l’hôpital quelques heures après l’atterrissage. Le National Transportation Safety Board (NTSB), équivalent américain du Bureau Enquête et Analyse pour la sécurité de l’aviation civile (BEA), a indiqué qu’une pale du moteur présentant des signes de fatigue s’était rompue et avait été projetée vers le fuselage. Certaines pièces du moteur étaient manquantes lors de l’examen de ce dernier à Philadelphie, dont le capot du moteur qui a été retrouvé à 120 kilomètres du lieu d’atterrissage. Un cas similaire s’était déjà produit en août 2016 lorsqu’un vol de la Southwest et avait dû atterrir en urgence à Orlando lorsqu’une partie du moteur gauche s’était séparée. Il s’agit du premier accident mortel aux Etats-Unis depuis 2009 (The Hill et The New York Time).

Le 20 avril, la FAA et l’EASA ont conjointement publié une directive d’urgence de navigabilité, imposant la réalisation d’inspections par ultrason sur les moteurs CFM56-7B ayant accompli plus de 30 000 cycles sous 20 jours. 352 moteurs sont concernés aux Etats-Unis, et 681 dans le monde, rapporte The Hill.

Open skies : Les Etats-Unis et les Emirats Arabes Unis proches d’un accord

Selon The Associated Press, les Etats-Unis et les Emirats Arabes Unis seraient proches d’un accord pour régler un différend de plusieurs années sur les subventions gouvernementales dont auraient bénéficié Emirates et Etihad Airways selon les compagnies aériennes américaines (Delta Air Lines, American Airlines et United Airlines). Ces dernières auraient obtenu gain de cause dans le projet d’accord qui prévoirait une publication des comptes au norme internationale d’ici un an et la publication de la totalité des transactions avec d’autres entités détenues par les Emirats d’ici deux ans. Un accord similaire avait été conclu le 30 janvier dernier avec le Qatar (Lettre EDDET #2018-04).

L’accord contiendrait également un engagement de ne pas ouvrir de nouvelles lignes de cinquième liberté à destination des Etats-Unis (vol entre des pays tiers, ne passant sans passer par les Emirats). Pour les Emirats Arabes Unis, cet accord éviterait la renégociation des traités dits de ciel-ouvert que les compagnies aériennes américaines souhaitaient, et qui auraient pu finalement conduire à des conditions moins favorables pour les compagnies aériennes émiratis.

Waymo candidate pour tester ses voitures autonomes sans conducteur en Californie

Waymo, la filiale d’Alphabet développant les véhicules autonomes, a candidaté auprès des autorités californiennes pour tester ses véhicules autonomes sans conducteur à bord selon le San Francisco Chronicle. Actuellement, seules deux entreprises ont candidaté pour ces tests devenus autorisés le 2 avril dernier et Waymo est le premier à avoir dévoilé sa candidature publiquement. Cette annonce survient moins d’un mois après l’accident mortel impliquant un véhicule autonome d’Uber. Cependant, selon les données publiées pour l’Etat de Californie, Waymo revendiquait en 2017 une intervention humaine de ces conducteurs de secours tous les 9000 kilomètres, contre une tous les 22 kilomètres pour Uber.

Le chiffre de la semaine: 10.1 milliards

Il s’agit du nombre de trajets effectués en transport en commun en 2017 aux Etats-Unis soit une baisse de 2.9% par rapport à 2016 et de 6.1% par rapport à 2014. Sur les 29 réseaux de transports en commun étudiés par l’American Public Transportation Association, seuls 4 ont connu une hausse du nombre de trajets en 2017 : Phoenix, San Francisco, Arlington et Seattle.

Énergie

Départ de Mike Catanzaro, conseiller à l’énergie du Président Trump

Comme le rapporte Reuters ce mercredi 17 avril, la Maison Blanche a annoncé cette semaine le départ de Mike Catanzaro, le conseiller à l’énergie de Donald Trump depuis février 2017. Catanzaro a notamment porté les politiques du Président Trump en matière de quotas sur les bio-carburants et de révision des règles d’émissions de gaz à effet de serre pour le transport et l’industrie instaurées par l’administration Obama. Cette annonce survient alors que les départs s’enchaînent au sein des équipes de la Maison Blanche ces dernières semaines. Il sera remplacé par Francis Brooke, 28 ans, jusqu’ici conseiller du Vice-Président Pence, qui avait modéré un débat sur l’importance du nucléaire et des ressources fossiles dans le futur de l’énergie aux discussions des Nations Unies sur le climat à Bonn l’année dernière.

Le Secrétaire à l’Energie Perry en Inde pour promouvoir les partenariats américains

Rick Perry effectue cette semaine un déplacement en Inde afin d’y soutenir les achats d’énergie et de technologie américaines (Washington Examiner, 13 avril). Il entend faire avancer les discussions sur le choix de partenaires américains dans l’importation de gaz naturel, le développement d’infrastructures de distribution et l’investissement dans les technologies de charbon propre. Un accord de partenariat dans la recherche en physique des particules a également été signé lundi. En parallèle, le DOE a annoncé un investissement de 105 millions de dollars pour la recherche sur les technologies solaires aux Etats-Unis.

Les questions de cyber-sécurité au cœur des préoccupations des acteurs de l’électricité

A la suite des cyber-attaques de la semaine dernière contre des gestionnaires de transactions de gazoducs, les acteurs du secteur de l’électricité font état de leurs préoccupations en la matière. Le plus gros opérateur de réseau électrique du pays, la PJM Interconnection, a appelé à une nouvelle réglementation fédérale sur la sécurité des gazoducs, qui menace les marchés de l’électricité. Lors d’une audition au Congrès, les membres de la Federal Energy Regulatory Commission (FERC) ont évoqué des attaques quotidiennes contre le réseau.

L’Alaska se tourne vers un financement chinois pour son grand projet gazier

Anchorage Daily News rapportait en début de semaine la visite à la fin du mois de mars d’une délégation chinoise composée d’investisseurs potentiels (Sinopec, Bank of China et China Investment Corp.) pour le projet d’infrastructure de transport de gaz naturel liquéfié (GNL) d’un montant estimé à 43 Mds $. En novembre dernier, un accord non liant avait été signé, prévoyant dans le cas le plus important un financement chinois à 75% en échange de 75% de la capacité de la ligne, soit 20 millions de tonnes de GNL par an. Ce mercredi 18 avril, dans un contexte commercial tendu entre les Etats-Unis et la Chine, le Gouverneur de l’Alaska Bill Walker a annoncé qu’il mènera au mois de mai une mission commerciale en Chine destinée à promouvoir les ressources de l’Etat et à discuter d’investissements chinois (UPI, 19/04).

Une nouvelle coupure d’électricité à Porto Rico laisse craindre la saison des ouragans

Quelques jours après l’annonce de la restauration du courant dans la quasi-totalité de l’île 7 mois et 2 Mds $ d’investissement après le passage de l’ouragan Maria, une pelleteuse a accidentellement heurté une ligne de haute tension en début de semaine, plongeant l’ensemble des Portoricains dans une coupure d’électricité généralisée. Si le courant est déjà relativement restauré, notamment dans les hôpitaux et l’aéroport, le New York Times évoque le coût financier et psychologique mais aussi la crainte de la saison 2018 des ouragans s’ouvrant le 1er juin.

Le chiffre de la semaine : 90GW

C’est la capacité installée du secteur éolien aux Etats-Unis en 2017. Un rapport de l’American Wind Energy Association publié cette semaine montre une forte croissance du secteur éolien en 2017, rapporte Clean Technica ce jeudi 18. Avec 6,3% de l’électricité produite sur l’ensemble du pays en 2017, l’éolien est le premier des renouvelables et le plus dynamique des secteurs de l’énergie. 7GW ont été installés au cours de l’année, portant à 90GW la production des 54000 éoliennes réparties dans 41 Etats. Dans quatre Etats (Iowa, Kansas, Oklahoma et Dakota du Sud) plus de 30% de l’électricité vient de l’éolien.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0