Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2017-43

Faits marquants Écologie, Développement durable, Énergie et Transports n°2017-43

Sommaire

Écologie – Climat

  • Adaptation : avertissement de Moody’s aux villes américaines
  • Audition publique sur le retrait du Clean Power Plan à Charleston (W. Va)
  • Les États-Unis et le Canada doivent mieux protéger les grands lacs de la pollution

Transport

  • Augmentation du nombre de victimes dans les transports en 2016
  • 15 000 vols American Airlines sans pilotes pour les fêtes
  • La DHS manque de fonds pour moderniser les scanners à bagages des aéroports

 Énergie

  • Les spécialistes des batteries sceptiques sur les dernières promesses d’Elon Musk
  • L’élargissement des utilisateurs du spectre de radiofréquences inquiète les énergéticiens
  • Reconduction des obligations pour les biocarburants en 2018

 Agenda

  • 5 décembre : événement 24 Hours of reality organisé par The Climate Reality Project d’Al Gore – séquence France : Energy revolution à 18h00, heure de Paris
  • 5 décembre : Conférence “The Challenge of Too Much Water: Ensuring Sustainable Water, Resilient Communities” au Wilson Center de Washington DC
  • 5 décembre : Climate Summit for North American Cities à Chicago
  • 7 – 11 janvier 2018: 97ème congrès annuel du Transportation Research Board (TRB) à Washington, DC

Écologie – Climat

Adaptation : avertissement de Moody’s aux villes américaines

Moody’s a adressé le 28 novembre un avertissement aux villes américaines menacées par le changement climatique. L’agence de notation estime que les villes qui ne prennent pas de mesures d’adaptation contre l’élévation des températures ou du niveau de la mer ont un risque plus élevé de faire défaut et risquent de payer des taux d’intérêts plus importants.

Audition publique sur le retrait du Clean Power Plan à Charleston (W. Va)

L’agence de protection de l’environnement (EPA) a organisé le 28 novembre à Charleston, ville minière de Virginie occidentale, une audition publique sur la suppression du Clean Power Plan (CPP), la réglementation de l’administration Obama destinée à réduire les émissions de gaz à effet de serre du secteur de la production électrique. Des mineurs, lobbyistes de l’industrie charbonnière et des associations de défense de l’environnement ont massivement participé à cet événement, exprimant tour à tour leur opposition ou les arguments en faveur du maintien du règlement controversé. L’EPA recevra également des commentaires écrits sur le retrait du CPP jusqu’au 16 janvier et pourrait organiser d’autres auditions si nécessaire (Reuters, 28 novembre).

New York 2140 : une société résiliente face au changement climatique

NPR est revenu le 2 novembre sur New York 2140, la nouvelle « Sci-Fi » de Kim Stanley Robinson (624 pages, éditions Orbit, 14 mars 2017). L’auteur qui réside en Californie imagine un monde où il n’a pas été possible de réagir à temps face aux effets du changement climatique. L’action se situe à la suite d’une seconde vague d’événements météorologiques extrêmes liés au changement climatique. Lower Manhattan est partiellement submergé, mais cette partie de la ville n’est pas abandonnée. Au contraire, une population d’intrépides new yorkais a reconquis le quartier, en construisant une nouvelle Venise sur et sous le niveau des eaux, entre les gratte-ciel. Le roman explore les intersections entre l’économie et le changement climatique, notamment au travers d’un complot des financiers du nord de Manhattan qui souhaitent réinvestir les quartiers nouvellement stabilisés du sud de la ville. Cette nouvelle veut avertir le lecteur sur les changements civilisationnels qui menacent l’humanité en l’absence de réaction rapide. Elle se veut toutefois optimiste sur la résilience de la société face au changement climatique.

Contestation du programme de réta-blissement du loup mexicain  

Plusieurs organisations environnementales ont annoncé vouloir attaquer en justice le programme de rétablissement du loup mexicain, une espèce menacée, rapporte Reuters. Le 29 novembre, l’agence américaine de la pêche et de la faune sauvage (U.S. Fish and Wildlife Service) a approuvé un plan fixant la population de l’espèce à 320 loups au Nouveau Mexique et en Arizona au cours des huit prochaines années, avant un éventuel retrait de la liste des espèces menacées. Selon les estimations actuelles, on dénombrerait environ 113 loups dans ces deux États.

Les États-Unis et le Canada doivent mieux protéger les grands lacs de la pollution

Malgré des progrès récents, les États-Unis et le Canada doivent encore redoubler d’efforts afin de venir à bout de la pollution des grands lacs qui affecte la santé et l’environnement, selon un rapport publié le 28 novembre par la Commission mixte internationale, une agence consultative où siègent des experts des deux pays. Les eaux usées sont insuffisamment traitées et des effluents industriels ou agricoles continuent à être rejetés dans les cinq lacs qui fournissent l’eau potable à près de 40 millions d’habitants, estime le rapport. Les experts préconisent d’améliorer l’efficacité des unités de production d’eau potable et de traitement des eaux usées. Simultanément, ils recommandent de renforcer les réglementations, en particulier concernant les rejets de phosphore, responsables de la prolifération d’algues toxiques dans le lac Erie. Les autorités sont également invitées à accélérer l’identification de nouveaux types de conta-minations, telles que les substances utilisées comme retardateur de flamme, et à en limiter les rejets.

Le chiffre de la semaine : 500 000

Il s’agit du nombre d’emplois américains liés à l’industrie des hydrofluorocarbures (HFC). Les entreprises ont dépensé plusieurs milliards de dollars afin de trouver une alternative ayant un pouvoir de réchauffement plus faible. Dans ce contexte, la représentante du département d’État a déclaré lors de la 29ème réunion des partie au Protocole de Montréal, que son administration a « initié le processus en vue d’envisager la ratification de l’amendement de Kigali au protocole ».

Transport

Augmentation du nombre de victimes dans les transports en 2016

Les données publiées le 21 novembre par le National Transportation Safety Board (NTSB), qui est l’agence fédérale indépendante ayant notamment pour missions d’enquêter sur les accidents de transport et de produire des études et recommandations pour améliorer la sécurité des transports, indiquent que 39 339 personnes ont perdu la vie en 2016 dans les transports aux Etats-Unis, soit 2 030 personnes de plus qu’en 2015. Les accidents de la route représentent 95% de tous les accidents mortels de transport en 2016.

Les évolutions du nombre de victimes entre 2015 et 2016 sont les suivantes :

  • sur la route, le nombre de décès est passé de 35 485 à 37 461;
  • dans le transport ferroviaire il est passé de 708 à 733 ;
  • dans le transport maritime et fluvial, le bilan est passé de 688 à 730 ;
  • seul le transport aérien enregistre une légère baisse avec 412 décès en 2016 contre 415 en 2015, dont 94% concernent des vols non commerciaux.

Pour mémoire, en 2016 le bilan du nombre de décès sur les routes en France s’établit à 3 655 selon la Sécurité Routière, soit 54 personnes tuées par million d’habitants, et 5.8 personnes tuées par milliard de véh.km.

Aux Etats-Unis, le bilan 2016 est de 115 personnes tuées par million d’habitants, et 7 personnes tuées par milliard de véh.km (soit 1.12 deaths per 100 million vmt).

La DHS manque de fonds pour moderniser les scanners à bagages des aéroports

Le Département de la sécurité intérieure (Department of Homeland Security – DHS) a indiqué le 29 novembre, lors d’une audition devant le Congrès, que l’agence ne disposait pas des financements nécessaires pour déployer les nouveaux CT scanners (Computed Tomography Scanner) dans tous les aéroports américains, rapporte The Hill, suscitant selon Politico l’incompréhension du Président de la commission de la sécurité intérieure de la Chambre des Représentants. Un CT Scanner coûte environ 300 000$, soit quasiment le double d’un scanner classique à rayon-X, selon Business Insider.

Ces nouveaux scanners permettent d’obtenir une image 3D du contenu des bagages, et ainsi de mieux en identifier le contenu. Le déploiement de ces équipements devrait permettre d’améliorer la détection d’objets suspects, tout en contribuant à réduire les files d’attentes aux contrôles de sécurité dans les aéroports (notamment parce que les passagers n’auront plus besoin d’ouvrir leurs bagages). Transportation Security Administration (TSA), en partenariat avec American Airlines, a commencé à tester ces nouveaux CT scanners en juin dernier dans certains aéroports (Terminal des vols internationaux de Boston Logan, Terminal 4 de l’aéroport Phoenix Sky Harbor). L’aéroport JFK devrait prochainement en être équipé.

Le chiffre de la semaine : 15 000

C’est le nombre de vols intérieurs de la compagnie American Airlines qui se trouveraient pour l’heure sans pilotes pour la période des fêtes de fin d’année (entre le 17 et le 30 décembre) selon les représentants de l’APA (Allied Pilots Association, syndicat représentant plus de 15 000 pilotes de lignes aux Etats-Unis). Le New York Times du 29 novembre rapporte qu’à la suite d’un problème informatique avec son système de planification, la compagnie a accordé trop de jours de congés à ses pilotes au cours de cette période, et se retrouve dans la difficulté pour assurer tous les vols planifiés.

Dans une déclaration du 30 novembre, American Airlines indique poursuivre ses efforts, avec la collaboration de ses pilotes, pour traiter cette situation sans suppression de vols. La compagnie affirme de son côté que seulement quelques centaines de vols seraient concernées.

Énergie

Les spécialistes des batteries sceptiques sur les dernières promesses d’Elon Musk

Selon des experts en technologies de stockage d’électricité par batteries, Elon Musk, le CEO de Tesla Inc. aurait de loin surestimé les capacités actuelles à atteindre les objectifs fixés lors de ses récentes annonces, rapporte le San Francisco Chronicle du 27 novembre. Le milliardaire a en effet récemment promis la commercialisation de poids lourds pouvant transporter 36 tonnes sur 800 km après une seule charge. Les experts estiment que ce véhicule nécessiterait un système de charge dix fois plus puissant que le plus performant existant actuellement sur le marché. Elon Musk avait également présenté le Tesla Roadster, la voiture électrique la plus rapide jamais conçue. Selon les experts, ce véhicule nécessiterait une batterie deux fois plus puissante que la plus puissante des batteries disponibles aujourd’hui et ils estiment qu’il serait difficile de l’intégrer dans le châssis compact du véhicule. Mais d’autres experts pensent que Elon Musk table sur de nouveaux progrès technologiques rapides entre la date de son annonce et celle de la mise en service de ses nouveaux véhicules.

Missouri : Ameren propose des tarifs verts à ses clients les plus importants

Ameren, l’énergéticien le plus important du Missouri (1,2 millions de clients) entend répondre à une demande croissante de ses plus importants clients (entreprises, villes) en leur permettant d’accéder directement à une production d’électricité éolienne. En soumettant le 27 novembre au régulateur de l’énergie du Missouri, une proposition de tarif vert, Ameren suit l’exemple d’autres énergéticiens dans des États voisins dont le marché de l’électricité n’a pas été restructuré/ouvert à la concurrence (cas du Kansas), afin de satisfaire la demande croissante de leurs clients d’accès aux énergies renouvelables (STL News, 27 novembre). Ameren est une entreprise verticalement intégrée qui exploite des centrales thermiques à charbon. L’entreprise avait fait part le 25 septembre de sa stratégie visant à augmenter significativement la part de production d’électricité renouvelable éolienne et solaire dans le Missouri afin d’accélérer ses objectifs de réduction d’émission de CO2 (80% en 2050).

L’élargissement des utilisateurs du spectre de radiofréquences inquiète les éner-géticiens

L’Edison Electric Institute et d’autres acteurs gestionnaires d’infrastructures critiques s’in-quiètent des projets du régulateur fédéral des télécommunications (FCC) visant à permettre un accès élargi au spectre de radiofréquences. Cet élargissement, notamment aux téléphones mobiles, est réclamé par les géants informatiques tels que Google ou Facebook, en vue de la création d’un internet à très haut débit du futur. Les énergéticiens redoutent un accroissement du risque de blackouts et d’interférence avec les technologies smart grids. Le projet contesté concerne la bande de fréquences des 6 gigahertz (GHz) utilisée par les producteurs d’électricité, les services de secours et des transporteurs pour des opérations critiques, telles que le contrôle de sous-stations électriques. (E&E news, 29 novembre).

Reconduction des obligations pour les biocarburants en 2018

L’EPA annonce le 30 novembre une très légère augmentation des volumes d’incorporation des biocarburants en 2018. Cette décision a été simultanément saluée par les producteurs de biocarburants et critiquée par les entreprises pétrolières qui sont opposées à ce dispositif. Les obligations au titre de 2018 imposent aux raffineurs d’incorporer 73 milliards de litres de biocarburants dans l’essence et le diesel (Reuters, 30 novembre).

Le chiffre de la semaine : 2%

Il s’agit de la part de la biomasse dans la production d’électricité en 2016, selon une statistique du 27 novembre de l’agence d’information sur l’énergie (EIA). La biomasse a permis de produire 71 TWh d’électricité.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0